Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 301
Invisible : 0
Total : 303
· kaeldrich
Équipe de gestion
· FeudB
13226 membres inscrits

Montréal: 25 nov 16:51:06
Paris: 25 nov 22:51:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: rue posthume Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 15 févr 2006 à 17:24
Modifié:  13 nov 2017 à 18:50 par verso
Citer     Aller en bas de page

C’est déjà vu…
Une fille aux yeux clairs
Passant la rue
Devant ta chaumière
Et ton cœur sourd-muet
Pris au fil de ses pas
Saluer à regret …
La rue passante et sympa.

Belle eau claire…
Azur dans mon hublot
Si tu veux faire
Après ton boulot
Un brin de causette …
Aurais-je les mots ou pas
Pour conter ma disette :
La rue mendiante où t’es pas ?

Hey Baby nice,
Oh Baby my light !
Turn into ice ...
Where are you tonight ?
Ton cœur est sincère ;
Le mien se souvient…
Quand tu passais si claire
Rue des tendres va-et-vient.

Allons …oui je sais…
Au soleil qui te plaît
Va ton verset …
L’ombre a cent couplets.
De ficelles et de nœuds
L’amour est un monceau
Et pour celle que l’on veut
La rue serpente, écheveau.



 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
18614 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 16 févr 2006 à 06:18 Citer     Aller en bas de page

Des idées en enchevetrement
Une impression que le texte pourrait continuer encore cela dit ... de bonnes sensations

Amitié, Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
NeverM|nd
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
481 commentaires
Membre depuis
2 décembre 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 16 févr 2006 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

J`aime ton poeme .. verso
Au plaisir de croiser tes écrits ..

~NeverM|nd~

  Never for ever
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 16 févr 2006 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Merci Vinie de ta vue et de ton alerte point de vue. Il s'agit-là d'une idée acoustique ou de ballade qui dans les paroles-mêmes contient, il est vrai, une ellipse ou un raccourci; ouverte en l'état à d'autres saisies de moments. Une idée bienvenue de ta part pourrait enrichir la chanson et même la remodeler à fond. Merci surtout de ta lecture ou d'éventuels et coopérant ajouts. verso

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 16 févr 2006 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Merci NeverM|nd de me faire don de ton sentiment. verso

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 21 févr 2006 à 20:25 Citer     Aller en bas de page

Se laisser entraîner par cet élan, qui sait ce qu'uil ya au bout... des souvenirs à l'avenir?

J'ai aimé ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 25 févr 2006 à 18:30
Modifié:  25 févr 2006 à 18:35 par verso
Citer     Aller en bas de page

Il est dommage de se visiter soi-même. Mais encore davantage de ne pas saluer un lecteur . Merci d'avoir marqué ton passage. Peut-être saurais-tu promouvoir une autre façon de faire informatique. Amitié. verso

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 11 mars 2006 à 19:19 Citer     Aller en bas de page

Merci Volubilis de ton arrêt. La trame ainsi exposée a certes des fils absents. J'y réfléchi. Entre étoffer, broder maintenir ou compenser, selon l'équilibre d'une éventuelle version chantée. verso

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 4 mai 2006 à 15:48 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui courent sur le boulevard de l'incertitude.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
xelan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
149 commentaires
Membre depuis
3 mars 2006
Dernière connexion
15 juin 2007
  Publié: 25 déc 2006 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

j'aime la rythmique un peu blues du poème..à quand la guitare?

  xelan
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 29 déc 2006 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Un salut et un merci doux à toi Patrick Dabard, bien qu'ils soient à mon regret tous deux très tardifs. verso

Salut Xelan, en vérité, le local est résilié, le groupe en abandon. Peut-être en ballade acoustique solitaire quand le temps s'y prêtera. Merci de ton écoute. verso

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2421
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.