Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 343
Invisible : 0
Total : 343
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 21:11:54
Paris: 24 juil 03:11:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Permis de port d'arme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Il pleut, c'est déjà pas drôle, mais on risque gros sur les trottoirs.
On devrait exiger un permis de port d'arme des gens qui ont des parapluies.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
20 février 2018
  Publié: 10 juin 2014 à 09:35
Modifié:  10 juin 2014 à 09:48 par Maman Luciole
Citer     Aller en bas de page

Après l'interdiction de la chasse à la baleine il faudrait lancer une interdiction de la chasse à l'Aude

Maman Luciole

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maman Luciole
Après l'interdiction de la chasse à la baleine il faudrait lancer une interdiction de la chasse à l'Aude

Maman Luciole



Surtout que borgne je perdrais une partie de mon charme.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
4340 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 10:38
Modifié:  10 juin 2014 à 10:39 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

On devrait inventer des protections de parapluie
J'en connais une c'est le soleil
Mais paradoxalement elle ne protège pas des parasols

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
On devrait inventer des protections de parapluie
J'en connais une c'est le soleil
Mais paradoxalement elle ne protège pas des parasols



Il faudrait porter des lunettes de soleil "Sécurit", mais quand il pleut ça fait frimeuse.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15469 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 11:34 Citer     Aller en bas de page

eh oui le parapluie est une arme fatale qui dégaine trop vite et pas besoin de rechargé
bien trouvé

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
21789 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

C'est la raison pour laquelle je ne prends jamais de parapluie...Quand j'en avais, je ne savais pas le maîtriser et je les oubliais toujours quelque part.
Mais j'apprécie toujours la chanson de Brassens
Bises ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 14:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
C'est la raison pour laquelle je ne prends jamais de parapluie...Quand j'en avais, je ne savais pas le maîtriser et je les oubliais toujours quelque part.
Mais j'apprécie toujours la chanson de Brassens
Bises ODE 31 - 17



moi c'est exactement pareil, bises Ode

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 17:12 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Aude,

Les baleines sont dangereuses on risque souvent se les prendre dans les yeux...


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
13204 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 10 juin 2014 à 17:59 Citer     Aller en bas de page

Je trouve que les talons aiguilles font plus de dégâts aux pieds des autres que les parapluies... Je crois que j'ai fait grandement avancer le débat.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
21789 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 11 juin 2014 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Ben ! Moi je pense qu'il serait moins dangereux de recevoir dans les bras une " pluie de paras "
Bises ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 11 juin 2014 à 04:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Ben ! Moi je pense qu'il serait moins dangereux de recevoir dans les bras une " pluie de paras "
Bises ODE 31 - 17



hé hé quelle coquine tu fais !
la pluie ça va, mais pas les pépins

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
l hetre a Théo
Impossible d'afficher l'image
je rejoindrai mes maitres en une derniere signature...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
864 commentaires
Membre depuis
28 octobre 2004
Dernière connexion
7 avril 2016
  Publié: 13 juin 2014 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

Et par st Michel!!!.....vive les paras!!!

amitiés

pat

  l hetre a Théo
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 juin 2014 à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de l hetre a Théo
Et par st Michel!!!.....vive les paras!!!

amitiés

pat



Les paranormaux et non les paranoïaques

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 801
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0495] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.