Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 16
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 04:09:05
Paris: 2 juin 10:09:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Les mots effacés... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Où s’en vont-ils les mots que le poète efface ?
Leurs maux sont ils si grands qu’ils ne peuvent survivre
Aux douleurs, aux chagrins inscrits dans le grand livre
Sont-ils partis trop loin que se perdent leurs traces.
Reviendront-ils un jour sur le fil d’un poème
Entendrons-nous alors leurs cris et leurs je t’aime.
Toi qui songeais, ami, le regard vers la mer,
Et qui taisais les mots qui devenaient amers,
Mais dont je devinais le mal et la souffrance,
Je veux reprendre ici tes saluts d’espérance
Pour les transmettre à ceux qui souffrent en silence
… Poète lève-toi…
De ne plus te lire, notre peine est immense…

Sidonie... 28 Mars 2012

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15173 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 28 mars 2012 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

De ne plus te lire, notre peine est immense…


Merci Sidonie pour avoir trouvé les mots justes pour le dire

A plus très cher ami ....

Tu nous manques infiniment

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pipa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
850 commentaires
Membre depuis
22 février 2012
Dernière connexion
7 octobre 2019
  Publié: 28 mars 2012 à 03:33 Citer     Aller en bas de page

J aime beaucoup cette réflexion...
Je le garde, il me parle beaucoup.

Amicalement
Pipa

  la vie est belle, même si....
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Merci lilia et Pipa...
L'amitié virtuelle.. le partage des peines et de l'espoir..
Les mots qui nous ont touchés, un ou deux messages privés... et puis plus rien..
sans avertir...
Où s'en vont ils ?

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 06:09 Citer     Aller en bas de page

Si ces mots sont adressés à Forgotten Angel, je te partage ce que tu dis dans ce poème. C'est un poète de talent et son départ m'attriste. Marianne et après lui, mais que se passe-t-il ?

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 07:28
Modifié:  29 mars 2012 à 02:23 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

D'Atlantique, « spécialiste » des mots effacés…Merci.
Balzak : Oui, Marianne mais aussi Tsélano, Mag (Hindira), d’autres aussi …. On lit et on commente leurs écrits, on partage.. et un jour.. ils disparaissent… comme volatilisés..
Chris (Forgotten Angel)…à l’immense talent...Pour lui, ces mots.
Qui, sans doute, continue à nous lire…
C’est leur choix.. à respecter..
Je voulais juste leur dire qu'ils nous manquent.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
4596 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 28 mars 2012 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Mais tous ces mots jetés au vent du net ne sont pas perdus. Ils soupirent encore dans chacun de nos poèmes.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1522 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 28 mars 2012 à 17:10
Modifié:  28 mars 2012 à 18:30 par ecrinf
Citer     Aller en bas de page

Des amis ont quitté sans tambour ni trompette
La scène aux mille mots où on aimait les voir
Mais ils nous ont laissé quelques vers dans la tête
Et tant qu'on se les dit il nous reste l'espoir.

C'est sûr que leur départ nous laisse un grand vide
Et que le cœur est triste qui doit subir ces maux
J'ose espérer qu'un jour ils reviendront avides
De partager nos rêves et nous offrir leurs mots.

Merci Sidonie d'avoir pensé à eux comme on y pense aussi.

Amicalement

Patrick

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 29 mars 2012 à 02:40 Citer     Aller en bas de page

Merci pour eux.
Quand l'envie leur vient d'écrire, car l'envie toujours revient... Ils les posent où ... leurs mots ?
On espère leur retour.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 29 mars 2012 à 03:04 Citer     Aller en bas de page

Un poème vraiment très touchant. Les mots des poètes que nous aimons lire ne s'envolent pas, ils restent dans notre coeur.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 31 mars 2012 à 02:05 Citer     Aller en bas de page

Merci Laurence et l'irrégulière..
D'Atlantique, je n'ai jamais douté des raisons "respectables" de quitter plus ou moins longtemps un site, voire définitivement..
Je l'ai fait en quittant un autre site en effaçant mes mots.. comme quoi..
Si tu veux me dire par ton commentaire que certains sont revenus sous d'autres pseudos.. et qu'ils en changent facilement..
Je les ai peut être lus et commentés, j'en suis même certaine..
Mais je manque de temps pour jouer à cache-cache..
ET j'en crois le commentaire de Vénisia.. certains ne reviennent pas.
C'est à ceux-là en général et à Chris en particulier que je pensais.
Je leur souhaite une bonne continuation poétique, où qu'ils aillent.




  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
9 février 2019
  Publié: 31 mars 2012 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

"Je veux reprendre ici tes saluts d’espérance
Pour les transmettre à ceux qui souffrent en silence
… Poète lève-toi…
De ne plus te lire, notre peine est immense…"

Le poème tout entier est magnifique, mais j'ai particulièrement aimé ces vers...Sûrement ceux qui me parlent le plus. Merci à toi.

Amicalement,
San Flyga

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 1er avr 2012 à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Sidonie... j'arrive un peu tardivement car j'avoue que tous ces départs m'ont moi aussi bien attristée, ce qui m'a mise en retrait pour quelque temps aussi... Tu as très bien su mettre des mots sur nos maux, et je t'en remercie sincèrement. Une pensée particulière pour Chris également.

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 2 avr 2012 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

San Flyga, Bernylys..
Merci.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 2 avr 2012 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

Merci Papillonmystère..
J'espère qu'ils nous lisent..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22879 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 2 avr 2012 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

SIDONIE, merci pour ces mots, pour ce poème si touchant.
Moi aussi j'ai une pensée pour ceux qui nous ont quittés à jamais et ceux qui momentanément je l'espère se sont " absentés " J'espère leur retour avec tous ceux qui comme moi leur font une place dans leur coeur.
Bisous SIDONIE
ODE 31 - 17

  OM
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 3 avr 2012 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode.
Comme toi, j'espère qu'ils ne sont pas très loin.
Bises.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 3 avr 2012 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Quelle tristesse quand un poète nous quitte en effet. Mais ses mots sont en nous... A nous de porter alors ce fil invisible vers d'autres... Nous sommes des passeurs.
Un très beau poème, vraiment !
Amitiés
Blottie

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 3 avr 2012 à 06:49
Modifié:  3 avr 2012 à 06:49 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Des "passeurs de mots.".... d'un poète à un autre..
En plein dedans. Je suis très touchée.
Merci Blottie
Merci pour eux.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Naoned

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
9 mars 2012
Dernière connexion
11 octobre 2013
  Publié: 6 avr 2012 à 10:07 Citer     Aller en bas de page

On pense que les mots restent tandis que s'envolent les paroles, mais ceux du virtuel ne sont que paroles de sable
Ici, règne le monde l'éphémère, qui empêche les situations de se dégrader

Très beau texte, merci

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2519
Réponses: 25
Réponses uniques: 15
Listes: 4 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2696] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.