Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 230
Invisible : 0
Total : 230
13320 membres inscrits

Montréal: 25 oct 10:56:15
Paris: 25 oct 15:56:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Lait caillé (mais c'est pas ça) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 29 sept à 09:59 Citer     Aller en bas de page

L'écailler peut enlever les écailles aux poissons, mais pas aux cailles qui elles, n'ont que des plumes.
Mais l'écailler "se les caille" sur le quai du port en hiver quand il ouvre les huitres.
Un loufoque, juste pour dire quelque chose et rompre la monotonie de ces jours si tristes.
ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
797 poèmes Liste
22739 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 29 sept à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
L'écailler peut enlever les écailles aux poissons, mais pas aux cailles qui elles, n'ont que des plumes.
Mais l'écailler "se les caille" sur le quai du port en hiver quand il ouvre les huitres.
Un loufoque, juste pour dire quelque chose et rompre la monotonie de ces jours si tristes.
ODE 31 - 17



Ton loufoque m'a fait sourire. Garde le moral.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
737 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 29 sept à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Mission accomplie petite cigogne, ton loufoque redonne le sourire ! Merci pour cette petite parenthèse... Lucie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 29 sept à 14:16 Citer     Aller en bas de page

Merci AUDE, ce n'est pas très intello, mais j'avais besoin de trouver quelque chose car le covid ne frappe pas que chez les autres.
BIZ ODE 31 - 17

Merci LUCIE
Il me fallait me secouer, que faire, se morfondre, se laisser aller, pour mon petit monde et pour moi même, je me suis raccrochée à l'ordi et j'ai trouvé ce loufoque qui se logeait dans ma petite tête
Bises LUCIE
Une cigogne aux histoires sorties de son imagination et écrites dans "des cahiers" d'écolier.

Tenez le coup, prenez soin de vous et des vôtres

  OM
Hector L'archer
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
44 commentaires
Membre depuis
13 août
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 30 sept à 02:47 Citer     Aller en bas de page

Hahaha, amusant jeu de mots. Cela me donne envie d'aller manger du chocolat Cailler...
A bientôt

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 30 sept à 12:02 Citer     Aller en bas de page

Merci HECTOR, pour le chocolat cela me fait me souvenir que pour les fêtes de Pâques, mon père allait m'acheter une jolie petite corbeille en osier emplie de crevettes et d'huitres en chocolat.
Merci d'avoir trouvé ce loufoque marrant.
Ne mange pas trop de chocolats, ceux que tu décris.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4578 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 30 sept à 12:36 Citer     Aller en bas de page

De retour à l'école l'écolier retrouve les cahiers
Juste un moment, en attendant de reprendre son clavier

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 30 sept à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Merci QUOIQOUIJE, des cahiers d'écolier, j'en ai parlé plus haut, mais pas du clavier, qui n'existait pas encore;
et cailles et perdrix, sont mes amies.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
2992 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 1er oct à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Ma Petite Cigogne !

Ah, je vois qu'il était temps que je passe par là pour te donner "une recette " infaillible !

Si tu ne veut pas que le lait soit caillé, c'est simple,il suffit de le faire bouillir dans une casserole carrée, ça l’empêchera de tourner !!!

Merci pour ton petit loufoque, Ode, prends soin de toi.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
1443 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 1er oct à 21:17 Citer     Aller en bas de page

Ode,
L'Écailler est laid quand ses genoux sont plein de caillots parce qu'il est tombé sur des cailloux.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 2 oct à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Et le loup-phoque suffoque quand l'écailler se les caille. (proverbe inouite). Merci la cigogne pour cette note de gaité. Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 2 oct à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Merci chère MAWR, le lait va se révolter et danser le sirtaki dans ta casserole carrée.
Les petits caillés c'est très bon ( lait plus présure, vanille fleur d'oranger) alors ce n'est pas si ennuyeux que ça.
J'ai beaucoup aimé ton commentaire.
Bises ODE 31 - 17

Merci FLORA, une idée originale, mais il n'en a pas fait de la caillebotte, il lui fallait avoir des ailes, il aurait évité la chute, car si le l'écailler est laid, il serait devenu l'écailler ailé, bien pratique pour planer.
Bises amicales ODE 31 - 17

Merci GEORGES, je ne connaissais pas ce proverbe, mettre une note de gaité, ça me fait plaisir de la partager.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0341] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.