Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 135
Invisible : 0
Total : 136
· Tychilios
13275 membres inscrits

Montréal: 19 oct 22:47:55
Paris: 20 oct 04:47:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Le con t'a miné ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1759 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
6 septembre
  Publié: 18 août à 05:12
Modifié:  19 août à 01:40 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

- ...
- Nan mais t'as pas l'air de comprendre. Les gens "aware" tu vois, comme moi, sont tristes, déprimés, anxieux. Parce qu'on voit les choses telles qu'elles sont. On est en plein dans la réalité, nous. Mais qu'est-ce tu veux attendre de la vie, quoi ? Nous, on prend pas les choses à la rigolade, comme toi. T'es trop superficiel. Où tu vois que le monde est drôle ? Les guerres, les violences de toutes sortes, les famines, la misère dans le monde, les politiques pourris. Et tiens... le coronavirus, parlons-en...
- ...
- Tu peux pas parler plus fort. T'as peur que les gens entendent tes conn'ries ?
- ...
- Hein ?? Connais pas ???
- ...
- Ben voilà, t'es encore en train de plaisanter. Ça t'amuse. Tu peux pas t'en empêcher, hein ? Mais bon sang, grandis un peu ! Sois un peu plus profond. Ne te laisse pas distraire. Réfléchis aux choses de la vie. T'es un peu trop léger pour moi.
- ...
- Oh non, et t'insistes en plus ! Là vraiment t'es trop con ! Bon allez ! J'te laisse parce que j'en peux plus de toi. J'ai des gens sérieux à aller voir, moi. Bye !

Un peu plus loin.

" This is the rythm of the night
The night
Oh yeah !
The rythm of the night
This is the rythm of my life
My life
Oh yeah !
The rythm of my life "
*

- Ah l'enfoiré, il m'a contaminé !

" This is the rythm of the night
The night
Oh yeah !
... ".


Un peu plus loin, encore. Il se surprit à faire un petit pas de danse, discret.

" This is the rythm of the night
... "






Corona : groupe dance music des années 1990, dont un des titres phare est, " the rythm of the night ".

* Traduction en français des paroles anglaises :
" Ceci est le rythme de la nuit
La nuit
Oh ouais !
Le rythme de la nuit.
Ceci est le rythme de ma vie
Ma vie
Oh ouais !
Le rythme de ma vie
".

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
797 poèmes Liste
22738 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 18 août à 07:32 Citer     Aller en bas de page



Wouahou ! J'adore ! Monte le son !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1759 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
6 septembre
  Publié: 18 août à 15:32 Citer     Aller en bas de page

J'ose pas trop monter le son, Aude... je risque de te contaminer, si c'est pas déjà fait. Les virus auditifs se propagent très vite, apparemment. Merci d'être passée sous ces mots. A bientôt ! Bise.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 19 août à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Claude,

C'est vrai que c'est communicatif ...
Un texte qui fait du bien

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
23588 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 19 août à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Les loufoques contribuent à nous faire voir la vie autrement, il faut de l'imagination et tu y es parvenu .En ce qui concerne les mots en anglais, c'est de l'inconnu pour moi, heureusement y'a la traduction.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1759 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
6 septembre
  Publié: 19 août à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Chlamys, toi aussi, tu as attrapé le virus. Heureux qu'il te fasse du bien.

Merci pour le compliment, Ode. Et moi, je suis content que la modération m'ait rappelé à l'ordre, parce que tu n'aurais rien compris de l'anglais, autrement. Oui, j'avais pas pensé à la traduction.

Merci les amies d'être passées sous ce loufoque. A très bientôt !

 
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
21 août
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 23 août à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Même mes deux jambes gauches n'ont pas pu résister à esquisser un pas à vos mots de dit si dense.

J'adore

Aller, pour faire la maille, je reprend une Corona, une tranche de citron pour agrémenter en prime d'une petite lime desease.

Merci et à la vôtre.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1759 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
6 septembre
  Publié: 6 sept à 04:05 Citer     Aller en bas de page

A la vôtre, Gylfi ! C'est ma tournée. Merci d'être passé sous mes mots. A très bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 238
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.