Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 90
Invisible : 0
Total : 93
· lulali · PierreCell
Équipe de gestion
· Adamantine
13372 membres inscrits

Montréal: 13 juil 08:38:03
Paris: 13 juil 14:38:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Mon ami Cologue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1487 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 29 juin à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Les mots en italiques sont issus du lexique de la mycologie :-)


Mon ami Cologue


Il m’a dit : « Prends ton panier fillette
Je t’emmène à une coquine cueillette…
Le nez en Trompette nous allons gaiment
Humer des mycéliums affriolants !»

Moi qui ai très vite le minois Rosé
Quand je débusque quelque Bolet
Qu’il soit Elégant ou de Satan
De son pied je me soucie vraiment

J’évite le Satyre puant cet Impudicus
Qui dévoile son laiteux phallus
Orné de son gland noir luisant
Il flatte mon regard seulement

Dans le sous-bois je m’extasie
Lactaire si délicieux mon ami
Derrière un bosquet me bouscule
En quête d’une Candide Russule

J’accueille amusée mon Coprin chevelu
Que j’ébouriffe en lui disant ingénue
Que je prends mon Pied de mouton
Quand je caresse ses jolis frisons

Je deviens Amanite rougissante
Comme une pucelle débutante
Quand sur mon Clitocybe esseulé
Il va fourrer son nez.

A mon ami Cologue
Que puis-je écrire comme épilogue ?

Au théâtre des cueilleurs de champignons
Qu’il est un fieffé trublion
Mais qu’il mérite un Molière
Pour sa Tart’Truffes légendaire !










  SHElene
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9537 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 29 juin à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Hello you,

Ouf, on a eu chaud, heureusement que j'ai eu la curiosité de pousser la porte du lien pour ce poème. J'ai pensé tout d'abord à une spécialité médicale. Remarque, les champignons sont issus de transformations biologiques, spa si loin.

Maintenant, grâce à toi, j'en sais plus sur les champipi.

Merci à toi

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 29 juin à 16:20 Citer     Aller en bas de page

SHElene,

J'ai cru que tu allais nous parler aussi de la " mycologie grecque ! " Mais non ! La prochaine fois peut-être ?

Un très bon loufoque, instructif en même temps concernant les champipis, les champignons !

Merci pour partage que j'ai pris plaisir à lire



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 29 juin à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Moi je le trouve très suggestif, ton loufoque, pour un traité de mycologie.
Une fricassée savoureuse !

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
387 poèmes Liste
4209 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 02:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene,
un loufoque à double lecture qui, peut être, a été rédigé sous l'effet de champignons hallucinogènes. Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
783 poèmes Liste
22597 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Cèpe parfait !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
4684 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hélène,

Tu manies à merveille l'équivoque et si le clytocybe est dit nébuleux ton propos ne l'est pas où ne l'est plus.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
5685 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 08:14 Citer     Aller en bas de page

Mais où vas-tu chercher tout ça ?
Je ne te savais pas branchée stipes impressionnants.

Tu n’as pas rencontré de clitocybe anusé ? Quel pastis !

Loufoque exquis !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
495 poèmes Liste
23086 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Je parie que tu es passée à côté de ceux de Paris, eux sont très délicats, bien sûr ils ne se font pas cuisiner avec la "persillade" que tu as apporté aux autres.
Mais ton loufoque coule , mêle et enrichit notre besoin de tout savoir sur le pouvoir des champignons
Merci pour le rire
Bises amicales ODE 31 - 17
Quand il pleut, rotent les champignons et même ils éternuent

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
5559 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 juin à 17:30 Citer     Aller en bas de page

Appuyer sur le champignon en loufoque est excellent !
Et en plus instructif bravo

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
4072 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 1er juil à 00:56 Citer     Aller en bas de page

Champignons .... C'est fou le vocabulaire qui se cache derrière eux..
Eucaryotes, Oomycètes, Chytridiomycètes..., et j'en passe ..

Je ne sais pas comment cette écriture a pu en écrire autant avec aisance, justesse et humour...


Performance !


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 03:24
Modifié:  1er juil à 03:25 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Appuyons sur le champignon !

Pourquoi dans ce colloque
ne citer l’amanite
phalloïd’ qu’on reluque
parce qu’elle l’imite
mais donne la colique ?

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
495 poèmes Liste
23086 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 06:01
Modifié:  1er juil à 10:35 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Oui mais l'amanite donne plus que la colique, elle donne aussi la mort, alors comme le chanterait notre cher G; Brassens, trompettes de la renommée vous êtes bien mal embouchées, mais pour moi c'est le contraire, les trompettes de la mort, on en fait qu'une bouchée, c'est délicieux.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 09:37
Modifié:  1er juil à 09:44 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Oui, docteur ODE 3117, mais je voulais dire qqe ch. qui à juste titre fait peur, qui donne la colique. Mais on peut confondre, comme on peut prendre l'amanite en question avec un champignon comestible.
Vous avez bien de la chance de pouvoir emboucher ces trompettes (moins phalloïdes malheureusement). Amicalement,

m.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
495 poèmes Liste
23086 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 1er juil à 10:42
Modifié:  1er juil à 10:44 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Merci MONTHERY, j'en ai profité pour corriger une faute d'orthographe, mais j'ai apprécié ta réponse.
Docteur ODE, ça m'a bien fait rire, c'est trop d'honneur.
Vivement les pluies pour permettre aux champignons de sortir.
Le plus redoutable c'est le champignon nucléaire, là c'est plus que ceux dits toxiques.
ODE 31 - 17
Amitiés à SHElene et à tous.

  OM
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1487 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 3 juil à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Et bien oui Catwoman, mais j'aurai pu imaginer l'ami cause, enfin la mycose pas de quoi pour les infos suis pas spécialiste !

Merci Mawr, mais je suis restée locale , le dieu de ma forêt c'est le cèpe et je le cuisine à la rigueur avec un filet d'huile d'olives grecque

Marie-Paule merci, j'ai voulu placer la fricassée en rapport avec mon Tart'truffe, qui de fric n'avait jamais assez.

Pichardin, non même pas de champi hallucinogène, je n'ai pas forcément besoin de prendre quelques substances illicites pour désinhiber ma plume … mon poème aurait été beaucoup moins sage sinon

Aude les sous-bois non pas de secret pour toi Merci!

Hi hi merci Jean-Louis, pour la cueillette aux champignons, c'est toujours bien d'être accompagnée par un connaisseur !

JB, j'ai été sensoriellement inspirée le Week-end dernier je préfère un coin à Morille tôt! qu'un coin à Morille tard...

Coulemelle et pleurote auraient été les bienvenues dans mon panier, et sans persillade elles ont le goût de l'authentique qui ravit tout autant les palais gourmands. Merci Ode d'apporter cette touche de diversité

Un petite excès de gourmandise de début de saison de cueillette. Merci Lacase

Ballandine, je ne sais pas non plus, qd je pars aux champis, je suis prise d'une sorte de frénésie qui m'emmène toujours dans des espaces inconnus riches de trésors. Prenons ce que dame nature nous donne

Monthery, merci pour elle, tu lui préfèreras l'amanita vaginata qui elle est commestible

  SHElene
Mémé Passtèke
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
13 commentaires
Membre depuis
22 mars
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 9 juil à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Je prends un peu de temps pour me balader parmi vos poèmes, et les champignons !
Promis je n'oublierai pas mon panier la prochaine fois, pour mieux me régaler.
Merci.

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1487 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 10 juil à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Mémé Passtèke, merci, grand plaisir de vous savoir parcourir mes poèmes. Je ne les mets pas tous dans le même panier (champis comme poèmes), il y a ceux qui se digèrent, se tolèrent et les autres qui peuvent être fatal!

  SHElene
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 184
Réponses: 17
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0404] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.