Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 211
Invisible : 0
Total : 212
· LE PASSANT
13320 membres inscrits

Montréal: 25 oct 10:39:08
Paris: 25 oct 15:39:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Toujours aux aguets Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 27 juin à 12:19
Modifié:  28 juin à 02:21 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Sur l'air de la belle chanson de Francis Lemarque "le temps du muguet"

Il est revenu et ce n'est pas gai
l'moustico qui vient s'abreuver
il est revenu content de ses acquêts
sur mon cou pour me posséder
et j'ai pu ressentir
l'impact de son désir
aujourd'hui pressé d'consommer

Le temps d'ce drogué ne dure jamais
plus longtemps que les mois d'été
quand ses tourniquets ne pourront plus planer
pour nous deux on s'ra soulagés
aussi saine qu'avant
notre peau en retour
sera douce comme du velours.

Mais pour les allergiques

Il s'en est allé le p'tit freluquet
comme un fiel enn'mi requinqué
pour toute une année comme un zorro masqué
en partant il aura plaqué
des boutons éclatants
pour s'gratter longtemps...

ODE 31 - 17
Ils sont plus petits, mais tout aussi féroces et on n'est pas à la noce

ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
2992 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 27 juin à 14:49 Citer     Aller en bas de page

Coucou Ma Petite Cicogne

Tu le sais, j'adore les animaux, mais pas ce qui piquent et n'amènent que des cochonneries...

Après ce foutu Coronavirus avec qui nous avons et aurons du fil à retordre, ne nous manque plus que la dengue ou autre saleté du genre... alors pssitt,pssittons à tout va cet été ! Citronnelle, pyrèthre sont naturels et efficaces pour ne pas se faire dévorer !
A nos pulvérisateurs, prêts, partez !

Bel été à toi mon Ode !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
9721 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 27 juin à 15:05 Citer     Aller en bas de page

Coucou,

Ben, pas faux, ma peau en a été frappée cette nuit. C'est gratouille depuis. Aaaaaah, mais quelle engeance !
Je compatis à ton calvaire, donc.
Bises

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4578 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 27 juin à 15:08 Citer     Aller en bas de page

"pressé d'consumer"
Je pense que tu veux dire

pressé d'consommer

à chaque mois ses spécialités

Juin c'est le moment de déguster tous les fruits et légumes de saison ! Juteux et sucrés, il ne faut pas s'en priver.
Une peau d'Ode ça doit pas être dégueulasse une peau d'Ode ! se dit le moscito

Et la tendresse bordel

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 28 juin à 02:20 Citer     Aller en bas de page

Merci MAWR, moi aussi j'aime les animaux, mais ceux là, je les préfère hors de ma vue. L'huile essentielle de citronnelle, c'est efficace. Ils sont fourbes ceux là, les précédents, c'était l'escadrille de France, mais ceux là agissent seuls.
Bel été à toi aussi MAWR, bises
ODE 31 - 17

Merci CAT, quelle horreur de se gratter sans arrêt. Ces vampires ne sont jamais repus. Donner son sang, c'est bien, mais pas à eux. Vive les régiments de chauve-souris.
Bises CAT
ODE 31 - 17

Merci QUOIQOUIJE, effectivement je vais corriger. En juin, je ne me suis pas privée, mais il faut faire attention aux insectes qui se trouvent dans les fruits, une abeille ou un perce-oreille peuvent s'y dissimuler.
Moscito, reste à ta place, tes envies je vais te les faire passer.
Et la tendresse bordel, ben ! moi, je vais te supprimer ton zèle ou tes ailes.
Bises QOUIQOUIJE
ode 31 - 17

  OM
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
687 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
1er août
  Publié: 28 juin à 06:59 Citer     Aller en bas de page

Je connais la chanson.
Bravo pour ce texte et de l'hommage à un compositeur de talent.

Gilles

  gilles
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 28 juin à 09:08 Citer     Aller en bas de page

Merci GILLES, il me fallait trouver la rime, la chanson originale je la trouve très belle et je rends hommage au compositeur moi aussi.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4745 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 28 juin à 10:50
Modifié:  28 juin à 10:51 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,

Ah ! les moustiques...je fais partie des "peaux sensibles" et si par hasard un moustique rôde et qu'une personne est près de moi elle devient instantanément immunisée.
Attention au moustique-tigre asiatique (encore ! ) très dangereux surtout le tigre

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 28 juin à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Merci JEAN-LOUIS, je vois que tu es un spécimen à part, beaucoup vont vouloir être immunisées.
A craindre plus le moustique tigre que le tigre lui même.
Déjà on avait le frelon asiatique, mais que ces bestioles restent chez elles.
Bises amicales
Moi ça me gratte ciel ! mais je ne suis pas au septième ciel
ODE 31 - 17

  OM
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 29 juin à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,
Quand le plus petit terrorise le plus grand, c'est un peu David comme Goliath, tu avoueras que c'est un comble. On préfère se sauver dare-dare que de subir leur dard. En plus, il y en a qui on des peaux à moustiques et pour ceux là c'est pas de pot.
Bises
Pierre

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 29 juin à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Coucou PIERRE, merci de ton commentaire toujours riche en répliques.
A propos de dard, et de ce moustico, ma peau est un garde-manger que son pic adore et quand je parle de picador, c'est un peu une petite mort.
Une peau cible, possible qu'il la choisisse pour terrain d'atterrissage.
Bises ODE 31 - 17

  OM
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
4098 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
21 août
  Publié: 29 juin à 23:02
Modifié:  29 juin à 23:05 par ballandine
Citer     Aller en bas de page

Aïe ! Aïe ! Ca piquerait par là.....semble-t-il... !
Préfère restée confinée...aéréé ! Hum.... Suis peut-être... piquée ! Déjà ! :

A la rime de la chanson... (entre nous) c'est réussi !

Bisous ! Bisous ! Bisous !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 30 juin à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Bisous BALLANDINE, restée confinée, ça ne plairait pas au moustico, lui qui aime les piqures de rappel...en plein air, pour ne pas se déshydrater.
Merci pour ton commentaire sympa et qui m'a bien fait sourire.
ODE 31 - 17

  OM
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
1443 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 19 juil à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Chère Ode,
J'aime beaucoup le ton désinvolte de votre poème qui permet de le mettre aisément en chanson mais je n'apprécie pas du tout cette pègre de moustiques qui se nourrit à nos dépens.Je ne sais si cela est vrai mais j'ai entendu dire qu'ils ont une préférence pour le sang qui a un goût sucré.Heureusement je ne me suis pas encore trop fait attaquée cet été !
Amitiés sincères

  Flora Lynn
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23621 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 19 juil à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Coucou FLORA, tes mots me font réfléchir, sacrés moustiques qui aimeraient le sang sucré, moi qui fais en ce moment des confitures, je pense que je vais diminuer la dose sur mes tartines.
Je n'arrête pas de me mettre de l'huile essentielle à base de citronnelle sur les bras, car ils me guettent...
Bises FLORA
La guerre est commencée avec ces affreux jojos, prends soin de toi.
ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 385
Réponses: 14
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.