Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 183
Invisible : 0
Total : 185
· Pichardin · SélénaéLaLouveFéline
13174 membres inscrits

Montréal: 4 juin 01:20:27
Paris: 4 juin 07:20:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Femme Battue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 5 jan 2014 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

femme battue







Elle chantait une berceuse à son enfant,
un moment de communion volé à un mari insolent,
elle murmurait à ses oreilles encore fragiles
combien pour lui les sacrifices semblent faciles.

comme chaque soir elle l'entend brailler dans l'escalier,
tellement saoul qu'il met un siècle pour franchir le pallier,
elle lui ouvre la porte et ses larmes le supplient de l'épargner,
mais ça ne fait qu'accentuer sa fureur et ses insultes la font saigner.
le son des assiettes cassées se mêlent aux pleurs du bébé,
son cerveau disjoncte et il se met à la cogner,
c'est seulement le bruit de la chute du nourrisson qui l'arrête
sa mère courant affolée, étendu par terre il l’accueille.


ses pieds avalent les marches et ses sanglots déchirent la nuit,
à l'hôpital son être brouillé par ses prières s'évanouit,
un coma des sens réanimé par l'infirmière qui la rassure,
son enfant a été juste traumatisé par la chute.

depuis ce jour il n'a plu bu une goutte et elle l'a quitté...

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
NoRa CherrAt
Impossible d'afficher l'image
Il y a toujours de la folie dans l'amour, mais il y a toujours de la raison dans la folie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
294 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 5 jan 2014 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

Des vers qui constituent Une vrai image expressive qui reflète une triste réalité

  Je pourrais dire qu'avoir le vertige, c'est être ivre de sa propre faiblesse. On a conscience de sa faiblesse et on ne veut pas lui résister mais s'y abandonner. On se saoule de sa propre faiblesse. On veut être plus faible encore, on veut s'écrouler en pleine rue aux yeux de tous, on veut être à terre, encore plus bas que terre.
Alanna

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
30 août 2012
Dernière connexion
4 janvier 2015
  Publié: 5 jan 2014 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Une réalité plus présente que l'on ne croit
Merci d' en avoir parlé avec tact

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 5 jan 2014 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

amazone
oui l'alcool conduit a des histoires fâcheuses
heureusement dans mon histoire la femme a pris la décision pas trop tard



nora cherrat
c'est exactement ça
c'est pour sensibilisé sur ses fléaux qui sévissent



alanna
oui trop même
ravi que sa t'as plu
merci pour le compliment

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 5 jan 2014 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

deux autre âmes torturées par une des idioties de l'espèce humaine...
Triste texte, mais combien tant véridict

sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
KIE

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
4 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2014
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 5 jan 2014 à 15:26 Citer     Aller en bas de page

Hélas !

Une belle délicatesse pour un sujet brutal.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9408 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 5 jan 2014 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Brrr, une histoire atroce, finalement un fait divers si divers, si classique.
Ca fait froid dans le dos, tellement c'est réaliste.

Catherine

 
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 6 jan 2014 à 00:22 Citer     Aller en bas de page

Mido

Elle chantait une berceuse à son enfant,
un moment de communion volé à un mari insolent,


Ce poème est tellement vrai, tellement angoissant, qu'il " me fait froid dans le dos "

Amicalement

jac

  jb
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 6 jan 2014 à 09:38 Citer     Aller en bas de page

ilizia_chaim
eh oui la bêtise humaine n'en finit pas
merci pour ta fidélité mon ami


kie
merci c'est fait exprès , j'ai pas voulu choqué , juste sensibilisé
merci de ton passage



catwoman
oui c'est une réalité , et je l'es exposé avec le plus de délicatesse possible
désolé si ça t'as choqué

kyrice
ça me touche beaucoup que mes vers t'ont convaincu
c'est une réalité difficile a concevoir

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4079 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 6 jan 2014 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mido Ben,
texte à la lecture éprouvante. La réalité de certaines situations dramatiques fait froid dans le dos (comme dit si bien KYRICE).
Tu as remarquablement transposé cette réalité dans ces quelques lignes.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 8 jan 2014 à 19:03 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir cher ami mido,

Une histoire poignante de réalisme que tu as su tellement bien décrire tout en douceur....
Un très beau texte qui donne des frissons.... L'alcool peut engendrer bien des maux...


Je te souhaite de nouveau une très heureuse Année 2014 de l'amour dans ta vie et pleins de belles choses!


Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 9 jan 2014 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

pichardin
ravi que mon texte a pu être convaincant et réaliste pour toi
merci ça me touche





sybilla
oui j'ai pas voulu faire dans le gore seulement sensibilisé
tout mes voeux de bonheur pour 2014

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Besoin de soleil


La mélancolie est la quintessence de l'esprit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
2 août 2007
Dernière connexion
25 janvier 2014
  Publié: 24 jan 2014 à 13:53 Citer     Aller en bas de page

Très joli texte Ben.
Toutes mes amitiés

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 25 jan 2014 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Besoin de soleil
Très joli texte Ben.
Toutes mes amitiés



merci
ravi que sa t'as plu

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 4 mars 2014 à 14:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir...

Des mots sombres, durs, mais il est hélas vrai que cela s'inspire d'une réalité que vivent beaucoup trop de femmes....C'est quelque chose qui met en colère, qui révolte.
Personnellement, j'encouragerais à porter plainte, à partir du moment où cette violence commence, néanmoins, je ne permettrais jamais de porter un jugement sur les femmes qui ne le font pas, hors de question de les déclarer coupables quand elles sont victimes.
Et c'est vrai que quand des enfants sont témoins ou victimes aussi, ça ne grandit vraiment pas celui qui cause ce malheur. J'aimerais qu'il le réalise avant même de se laisser sombrer dans cette brutalité intolérable.
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 5 mars 2014 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Bonsoir...

Des mots sombres, durs, mais il est hélas vrai que cela s'inspire d'une réalité que vivent beaucoup trop de femmes....C'est quelque chose qui met en colère, qui révolte.
Personnellement, j'encouragerais à porter plainte, à partir du moment où cette violence commence, néanmoins, je ne permettrais jamais de porter un jugement sur les femmes qui ne le font pas, hors de question de les déclarer coupables quand elles sont victimes.
Et c'est vrai que quand des enfants sont témoins ou victimes aussi, ça ne grandit vraiment pas celui qui cause ce malheur. J'aimerais qu'il le réalise avant même de se laisser sombrer dans cette brutalité intolérable.
amitiés sincères à toi.
pyc.



merci pyc
je partage tout a fait tes opinions
j'espère que les gens prendront conscience

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 27 avr 2014 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mido

Un poème ou tu mets le doigt sur un point très sensible

Suis triste de savoir que des femmes sont battues même ici en France et bien sûr

Dans tous les pays !

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 27 avr 2014 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Bonjour Mido

Un poème ou tu mets le doigt sur un point très sensible

Suis triste de savoir que des femmes sont battues même ici en France et bien sûr

Dans tous les pays !

Mes amitiés

James



oui c'est super triste
il est temps de sensibilisé les gens
et surtout que les femmes qui subissent ses affronts en parle

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 20 sept 2015 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

une bien triste réalité qui est, malheureusement, encore trop vécue!

Merci Mido, pour ce profond et émouvant partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16352 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 20 sept 2015 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de josette
une bien triste réalité qui est, malheureusement, encore trop vécue!

Merci Mido, pour ce profond et émouvant partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

:méditer




merci josette pour les compliments
ravi que sa t'aie plu
il faut lutter contre sa
belle soirée

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1780
Réponses: 19
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2076] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.