Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 484
Invisible : 0
Total : 485
· monthery
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 05:29:39
Paris: 5 juin 11:29:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Un jour, un poème... Nono, le petit tensio ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 23 mai à 09:08
Modifié:  23 mai à 09:12 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Saint-Cyprien le 07 MAI 2020.
Cinquante-deuxième jour de confinement.

Comme dans la " Belle au bois dormant " je vous ai "endormis du sept avril au sept mai, un long mois ! Pour la bonne cause.

Je suis sûre que vous n'avez jamais vu passer le temps aussi vite ? Suis-je sotte... Évidement, non ! Vous dormiez profondément.
Il fallait user de ce stratagème ! Ce mois de "battement" est irrécupérable, le défi que je me suis lancé est gagné, les poèmes sont écrits et celui-ci fera partie des derniers qui clôtureront cette série que j'avais nommée, " Un jour, un poème..."

Allons de l'avant, je n'ai pas choisi celui du 7 mai pour rien, c'est le jour où officiellement la date de notre déconfinement était pratiquement donnée à cent pour cent pour le onze mai ! Enfin... Et j'ai eu ce jour-là envie d'écrire sur " Nono " le petit robot que j'avais ainsi surnommé lors d'une de mes hospitalisations, durant laquelle ce diablotin avait commis quelques mésaventures à l'étage. " Nono " faisait des misères et restait bloqué en pression... Aïe !
Sur le coup, ce n'est pas très agréable, ainsi a suivi mon poème qui a fait rire tout le personnel médical ! Pour la petite histoire, il se trimballe avec, ils le lui ont collé dessus, en souvenir... Rires !



Nono, le petit tensio.

Hi ! Je suis Nono le tensio,
Je travaille en endocrino
Et de moi, ils sont tous dingos...
Pourtant il se dit dans mon dos :

Nono est un vrai capricieux,
Dans son petit costume bleu !
Et vous êtes très malchanceux,
Le jour où il fait ce qu'il veut.

Quand Nono vous prend la tension,
Il faut faire très attention.
Il serre avec tant de pression,
Bras écrasé par oppression...

Les patients tremblent à son approche,
Que va nous faire ce Gavroche
Avec ses tours dans sa sacoche ?
Il rend méfiant, ce sale mioche !

Moralité de cette histoire,
Si vous ne voulez pas le voir,
S'il bipe dans votre couloir...
Cachez-vous au fond de l'armoire !

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 23 mai à 11:22
Modifié:  24 mai à 02:03 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

C'est super d'inventer tel petit poème, l'ambiance de l'hôpital grâce à toi, a été transformée.
Continue MAWR a nous divertir de la sorte, nous ne sommes pas encore à l'abri de ce putain de virus, mais nous respirons à plein poumons tes idées et écrits qui mettent une bonne animation
Bisous ODE 31 - 17
Bisous à NONO

  OM
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 23 mai à 11:23
Modifié:  23 mai à 11:44 par Gégé
Citer     Aller en bas de page

J’adorais les grands vaisseaux
La marine était démagoque
Javais peur de me lancer à l’eau
Pouvais alors devenir cardiologue

J'ai toujours aimé le trou noir
Voulais devenir astrologue
C'est dévenu un déboire
Suis maintenant proctologue

D'accord je sors, avant que la gestion me mord
Merci du partage

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 23 mai à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à tous deux

- Ma Petite Cigogne, oui, c'est vrai ! Ils venaient passer un moment dans ma chambre et ont eu droit, à leur demande, à un petit acrostiche avec leur prénom !
Dis-moi, plutôt que de l'animosité , j'espère mettre un peu d'animation ! Enfin, je le souhaite... Prends bien soin de toi. Ode

- Gégé, tu m'as bien fait rioler ! Mais saches dans ton histoire que tu as la bonne place toutefois ! Mieux vaut-être celui qui a le patient au "bout du doigt" que l'inverse ! Merci de ta participation médicale...

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 24 mai à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawr,
ce n'est pas commode de se cacher dans une armoire. Le plus simple est de mettre le nono au placard ou alors dans une penderie ce pendard.
Merci pour ce sourire matinal.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 24 mai à 02:07 Citer     Aller en bas de page

MAWR, pardon, , je sais bien ce qu'est l'animosité et l'animation, la différence est de poids, involontairement j'ai fait une erreur, tu me connais, donc j'ai rectifié.
Bisous ODE 31 - 17

  OM
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
4502 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 24 mai à 05:46
Modifié:  24 mai à 05:49 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

S'il te cherche des pouls, ton tensio maître,
il va avoir des noises : je vais lui en mettre.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 24 mai à 07:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à vous trois

- Ma Petite Cigogne, même pas besoin de rectifier ! Tu as un cœur en or et j'ai bien compris qu'il s'agissait d'une " horreur "de ta part ! Je te souhaite un bon dimanche et t'envoie plein de , Ode.

- Pierre, oh, si tu me connaissais " pour de vrai ", je fais 1m52 alors tu sais, j'ai une "grande gueule" mais à part ça, je ne prends pas de place ! Merci de ton passage... en plus, en relisant, je m'aperçois que j'ai interverti l'ordre des commentaires. J'ai fait passer notre petite Ode avant toi ! Et en plus je suis miro, v'la aut'chose à présent !

- Lapin bleu, je vois que tu es là pour me défendre et te remercie ! Je n'oublierai pas de te tenir informé s'il récidive...

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 142
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0586] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.