Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 277
Invisible : 0
Total : 277
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 20:29:18
Paris: 24 juil 02:29:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Poésie musculaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 13 févr 2014 à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Poésie musculaire est une veille expression familiale, longtemps absconse.
j'ai compris récemment à quel point la musculature pouvait être poétique.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
adam
Impossible d'afficher l'image
l'art, afin de ne pas mourir de la vérité
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
5 commentaires
Membre depuis
3 février 2014
Dernière connexion
9 août 2014
  Publié: 13 févr 2014 à 18:10 Citer     Aller en bas de page

« Sans histoire, sans hygiène, sans pédagogie, raconte, cinéma-merveille, l’homme miette par miette. […] Ailleurs l’imbroglio, la phrase pirouette, ici le pur plaisir de voir la vie agile. Feuilletez l’homme. Ce marin dont le col si bleu trop tendre s’échancre de hâle, saute sur le marchepied d’un tram bureaucrate. Quatre secondes de poésie musculaire. L’élan. Le saut. Un pied adhère. L’autre de surcroît signe en l’air une courbe. [...] Tout mousse, trépide, crépite, déborde, bourgeonne, mue, pèle, s’élance. C’est le poème. »

Jean Epstein, 1921

à votre gymnastique littéraire
bien avoué

Damien

  rêver, c'est la seule vie que j'ai vécue
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
350 poèmes Liste
3631 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2014 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
pour faire une poésie musculaire il faut des mots très forts...
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15469 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2014 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

la musculature t'inspire

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2014 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de adam
« Sans histoire, sans hygiène, sans pédagogie, raconte, cinéma-merveille, l’homme miette par miette. […] Ailleurs l’imbroglio, la phrase pirouette, ici le pur plaisir de voir la vie agile. Feuilletez l’homme. Ce marin dont le col si bleu trop tendre s’échancre de hâle, saute sur le marchepied d’un tram bureaucrate. Quatre secondes de poésie musculaire. L’élan. Le saut. Un pied adhère. L’autre de surcroît signe en l’air une courbe. [...] Tout mousse, trépide, crépite, déborde, bourgeonne, mue, pèle, s’élance. C’est le poème. »

Jean Epstein, 1921

à votre gymnastique littéraire
bien avoué

Damien



très belle citation Adam, je la mets dans mes tablettes (de chocolat)

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
pour faire une poésie musculaire il faut des mots très forts...
Amicalement
Pichardin



Et un bon haltère égo

Citation de mido ben
la musculature t'inspire



J'avoue que j'aime les corps athlétiques, mais pourtant je n'aime pas le sport ni les sportifs.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
4340 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2014 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais si ma poésie est musculaire
mais quel effort pour l'exprimer.
Et c'est souvent une vraie galère
Pour la faire correctement rimer.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2014 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
Je ne sais si ma poésie est musculaire
mais quel effort pour l'exprimer.
Et c'est souvent une vraie galère
Pour la faire correctement rimer.



Ce sont les muscles créatifs qui sont le plus sujets aux courbatures et aux crampes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3939 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 17 févr 2014 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Poésie musculaire ! Poésie musculaire ! Moi je ne fais que cela !

Les mots ne me viennent que dans un esprit bien oxygéné...

Entre deux poèmes au clavier, je fais toujours un ou deux mouvements gymniques ou un pas de danse...et si je suis honnête, je dois avouer que le sport d'entretien que je fais est surtout motivé par l'accord que je veux en moi entre esprit et corps... bien plus que par mon environnement de travail......

Suis peut-être à côté de la plaque..mais voilà ce que m'inspire ta citation....


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 17 févr 2014 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Très bonne hygiène de vie : mens sana in corpore sano

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
4340 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 17 févr 2014 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ce sont les muscles créatifs qui sont le plus sujets aux courbatures et aux crampes.



Pour me délasser je vais faire jouer les muscles récréatifs

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 févr 2014 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE

Citation de Aude Doiderose
Ce sont les muscles créatifs qui sont le plus sujets aux courbatures et aux crampes.



Pour me délasser je vais faire jouer les muscles récréatifs



si c'est ce que je pense, ma mère m'a bien expliqué que c'était pas un muscle.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Annabelle
Impossible d'afficher l'image
Je ne saurais vivre sans amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
187 commentaires
Membre depuis
22 avril 2013
Dernière connexion
11 mai 2015
  Publié: 21 févr 2014 à 12:17 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Aude Doiderose

Ta citation est un bon exercise réussi

Amicalement
Annabelle

  L'amour est le plus beau don du ciel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 21 févr 2014 à 13:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Annabelle


Bonjour Aude Doiderose

Ta citation est un bon exercise réussi

Amicalement
Annabelle



Merci Annabelle. Je continue l'entrainement !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 2 mars 2014 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de LANDE DOUILLETTE

Poésie musculaire ou quand tu te prends une bonne claque avec... lol

Bon je me barre, j'ai pas trouvé mieux...

LANDE



tu te barres... parallèles ou asymétriques ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 879
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0452] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.