Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 506
Invisible : 0
Total : 507
· monthery
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 05:36:27
Paris: 5 juin 11:36:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Tu peux toujours courir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 mai à 08:23
Modifié:  7 mai à 09:56 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Tu peux toujours courir

Je t’ai fait la cuisine dans ma cambuse
En te vantant mes talents de cordon bleu.
Tu m’as dit "c’est du surgelé, tu abuses",
Démasqué, je suis vite passé aux aveux.

Je t’ai fait la cour dans une arrière-cour
En te conviant à participer au marathon.
Tu m’as répondu "Tu peux toujours courir",
Déçu, je suis reparti les jambes en coton.

Je t’ai fait la sérénade à la mandoline
En te suppliant de te mettre au balcon.
Tu m’as crié "C’est pas moi Caroline",
Confus, je m’étais trompé de prénom.

Pichardin

  Pichardin
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 7 mai à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Un enchaînement d'images drôles et inattendues... Les surgelés, ça pourrait encore passer (quoi que... ), mais te tromper de prénom, là, t'abuses... Ton poème m'a fait sourire, j'ai aimé cet humour... Amicalement, Lucie

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12256 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 7 mai à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Tu m'as bien fait rire Pichardin Encore !!!!

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 7 mai à 09:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pierre,

Après les déboires de Lisieux , tu poursuis avec acharnement une haletante quête du bonheur.
Cambuse, arrière-cour, mandoline ne semblent pas suffire. Courage et continue de nous faire sourire ( en espérant que tout cela ne s'arrêtera pas le 11 mai ).

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9410 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 7 mai à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

En tout les cas, tu es bien inspiré pour attirer la belle.
J'ai bien rigolé - je sais, je te le dis souvent.


Hahahaha
Catherine

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 7 mai à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Sacré PICHARDIN, la Caroline que je connais me dirait "chouette, un nouveau prétendant" Elle n'aime que les plats chauds et plutôt que de lui faire la cour, elle préfèrerait le jardin.
Les carottes sont cuites, le 11 mai il te faudra retourner au casseroles en espérant que tu ne tombes pas dans la marmite. Quoi que cela pourrait avoir du bon si tu fais comme Obélix
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 7 mai à 16:44 Citer     Aller en bas de page

M'enfin Pierre !

Du congelé.. du fleury, bon passe ! Mais que tu appelles Caroline, ta prétendue dulcinée dont tu ne te souviens même plus du prénom, là Pierre,tu abuses, c'est pas sérieux ! Je t'ai déjà dit, l'Olympic avec modération... Alors, si tu veux jouer de la mandoline sous un balcon :

- Assure toi du prénom, que ce soit la bonne (pas une moche !)
- Inscrit toi son prénom sur le dessus d'une main (au cas où !)
- Passe pas d'abord par le lieu cité plus haut ! ( ça t'évitera de chanter faux, le prénom tu l'as sur la main ! )
- Si... en fin de compte tu prends un pot de chambre ou un arrosoir (de nos jours, ce sera le second plutôt et tant mieux...pour toi ! )sur la tête, alors là, effectivement, va prendre un pot... là où tu sais !

Voilà avec toutes ces recommandations, tu es paré ! Tu reviendras nous dire ? J'ai bien ri toute seule grâce à toi !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
694 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 7 mai à 17:37 Citer     Aller en bas de page

J'ai trop ri... Merci !
Je vais relire

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 8 mai à 01:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,
c'est vrai que se tromper de prénom c'est impardonnable et je me suis éclipsé tambour battant avec ma mandoline.

Bonjour Isabelle,
tant que je fais rire c'est que mon objectif est atteint (et non pas éteint)

Bonjour Jean Louis,
la quête du bonheur est parfois mission impossible, mais à m'y prendre comme je le fais il ne faut pas s'étonner du résultat

Bonjour Cat,
bien inspiré, bien inspiré ...il faut le dire vite vu les résultats calamiteux

Bonjour Ode,
oui j'aurais pu lui faire la cour côté jardin, pour lui raconter des salades c'était l'idéal.
il y a aussi le refrain de la chanson de MC Solaar qui lui savait parler aux femmes :
Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur
L'as de trèfle qui pique ton cœur
L'as de trèfle qui pique ton cœur
L'as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline

Après cette déconvenue je vais me tenir à carreau.

Bonjour Mawr,
merci pour tes petits conseils pour que je sois plus "performant" dans mon approche auprès de la gente féminine. Pourtant en sortant de l'Olympic je pensais être dans une forme olympique.
A bientôt Caroline euh Mawr ...pardon !

Bonjour Glycine,
il vaut mieux en rire qu'en pleurer c'est sûr, la prochaine fois je m'y prendrais autrement.

Amicalement à vous
Pierre

  Pichardin
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
300 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
9 mai
  Publié: 8 mai à 02:03 Citer     Aller en bas de page

Mais je suis convaincu qu' elle saurait appréciér votre humour , tout se pardonne sauf l'erreur de prénom 😂

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22546 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 8 mai à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Éric Zemmour a également ce défaut d'attribuer aux femmes des prénoms qui ne sont pas les leurs... méfie toi de ne lui ressembler.

J'aime beaucoup Caroline de MC Solaar. Connais tu Carolina ?
Moi si on chante comme ça sous mon balcon je descend même si je ne m'appelle pas Caroline.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2958 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 8 mai à 05:42
Modifié:  9 mai à 00:42 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Toujours ce brin d'humour et ces bons mots, très agréables à lire.
Bonne journée
Cidnos

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
1142 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 8 mai à 16:21 Citer     Aller en bas de page


Je veux bien manger des surgelés et tenter de courir un marathon pour un homme qui a tant d'humour. Mais s'il se trompe de prénom, comme on dit, c'est mort !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 9 mai à 02:12
Modifié:  9 mai à 02:52 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Errant
L'erreur de prénom c'est fatal, rien n'est plus rattrapable après ça.

Bonjour Aude,
Je fais tout pour ne pas ressembler à ce genre de personnage.
Mais quel idée aussi de se tromper de prénom, nom de nom !
Je ne connaissais pas Carolina, merci de me faire découvrir cette chanson et à l'écouter je comprends que tu n'hésites pas à descendre de ton balcon.
Par contre je connais Caroline de Status Quo, beaucoup plus rock (désolé je ne sais pas faire les liens).

Bonjour Cidnos,
l'humour toujours l'humour, j'ai un amour inconsidéré pour l'humour.
Merci à toi.

Bonjour Chlamys,
se tromper de prénom c'est impardonnable, alors dans ses relations féminines il ne faut choisir que celles qui ont le même prénom, comme ça pas d'impair !

Amicalement à vous
Pierre

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 180
Réponses: 13
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0344] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.