Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 470
Invisible : 0
Total : 472
· Ronron · marchepascal
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 06:01:59
Paris: 5 juin 12:01:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Parodie de Jean de La Fontaine - Aude à la gare du Nord Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 4 mai à 16:13
Modifié:  6 mai à 05:31 par Gégé
Citer     Aller en bas de page

Aude à la gare du Nord
Inspiré de “Le Corbeau et le Renard” de Jean de La Fontaine

Une femme du monde, à ses deux pieds,
abordait fièrement ses souliers rouges.
Un badaud qui passait par là, fut interloqué,
même qu'à l'intérieur de ses habits, son outil se bouge
"Hé ! Bonjour, belle demoiselle.
Que vous êtes joli ! Que vous me semblez beau !
Sans mentir, si vos chaussures
et vos trésors ont la même polissure,
Vous êtes le Phénix du péché de la chair."
A ces mots la demoiselle ne se sent pas trop fier ;
Et pour montrer qu'il a sans doute raison,
Elle dévoile coquin ses longues jambes jusqu'à déraison.
Le badaud les saisit, et dit : "Ma belle Dame,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un bisoutage*, sans doute. "
La femme, honteuse et confuse,
Jura, mais un peu tard, qu'elle ne les mettra plus.

Gégé, il y a longtemps


*inspiré du bizutage

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22546 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 5 mai à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce poème qui me rappelle mes souliers rouges qui ne sont pas sortis depuis longtemps, hélas.
Depuis le confinement je ne porte que des baskets, c'est ma protestation officielle.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 5 mai à 06:57
Modifié:  8 mai à 05:59 par Gégé
Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Merci pour ce poème qui me rappelle mes souliers rouges qui ne sont pas sortis depuis longtemps, hélas.
Depuis le confinement je ne porte que des baskets, c'est ma protestation officielle.



... et des franches rigolades d'une petite bande de fous dans "De tout et de rien" - souvent - au grand énervement d'une certaine gestion d'antan

On se verra/lira ... et si on nous laisse ... on s'amusera de nouveau un peu

Merci

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 5 mai à 09:01
Modifié:  7 mai à 09:55 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Bonjour

J'avoue que là, je suis scotchée, belles images, il me rappelle que j'avais écrit,.. je vous révérence pour ce beau loufoque, extrêmement bien mené... Légèrement chaud
Merci pour ce beau et chaleureux partage

Sélenaé...

 
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 5 mai à 10:39
Modifié:  8 mai à 06:00 par Gégé
Citer     Aller en bas de page

Citation de SélénaéLaLouveFéline
Bonjour à vous deux

J'avoue que là, je suis scotchée, belles images, il me rappelle que j'avais écrit,.. je vous révérence pour ce beau loufoque, extrêmement bien mené... Légèrement chaud
Merci pour ce beau duo

Sélenaé



Quand Aude nous mettait pleine la vue avec ses "Louboutin"
Elle en avait la prestance, cela lui allait bien
Afin d'éviter qu'elle porte son jolie nez un peu trop haut
J'avais tout seul pris l'initiative de ces mots
Elle a bien rigolé
Et je fus pardonné

Merci et d'un vieux de vieux

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 9 mai à 02:19 Citer     Aller en bas de page

C'est bien tourné, cela m'a faite sourire, les souliers rouges, ça me dit quelque chose, AUDE en avait parlé, il faut que je le recherche.
Mettre cette anecdote à la façon du Jean de La Fontaine, faut le faire, de l'humour et du piquant, merci GEGE, pour le rire d'un samedi matin.
J'en avais besoin.
ODE 31 - 17

  OM
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 12 mai à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
C'est bien tourné, cela m'a faite sourire, les souliers rouges, ça me dit quelque chose, AUDE en avait parlé, il faut que je le recherche.
Mettre cette anecdote à la façon du Jean de La Fontaine, faut le faire, de l'humour et du piquant, merci GEGE, pour le rire d'un samedi matin.
J'en avais besoin.
ODE 31 - 17



Il est de ces p'tites faiblesses de la gente féminine
Chez Aude c'était les souliers pour tirer l'attention
Qui ont sur nous l'effet de la caféine
On se réveille, attrappe la bonne humeur et on rit sans façon

Merci d'avoir fait le détour et d'un vieux de vieux

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 187
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.