Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 413
Invisible : 0
Total : 417
· mido ben · Bisounours · Georges Ioannitis · ori
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 12:15:30
Paris: 31 mars 18:15:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: La troisième marche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
550 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 20 mars à 12:38 Citer     Aller en bas de page

La troisième marche*

La troisième marche faillit lui être fatale.

Depuis un certain temps il avait des vertiges et l’impression qu’elles se dérobaient sous ses pieds lorsqu’il descendait des marches.

Le médecin lui avait bien expliqué que la cataracte de son oeil droit non seulement l’empêchait de lire les petits caractères, mais qu’elle affectait la vision binoculaire et donc la perception en relief.

Zut ! Avait-il plaisanté, déjà que je ne voyais pas la quatrième dimension, voilà que je perds la troisième !

Il refusait obstinément l’opération. Je tiens à mon intégrité physique – rigolait-il.

Ce matin-là, il descendait à la cave vérifier le réglage de la chaudière, devenue capricieuse.

Inopinément, la troisième marche se déroba sous son pied gauche qui flotta dans le vide. Pas grave, il voulut saisir la rampe de la main droite, mais la rampe s’était subitement volatilisée.

« Je tombe », pensa-t-il et dans un épouvantable fracas de verre brisé, il se retrouva en bas sur le dos, à moitié assommé, les bras en croix et les jambes écartées (oui, comme sur le dessin de Léonard de Vinci!).

Rien d’abord, puis, voulant se dresser, mal partout.

Un coup d’oeil en biais à la source du fracas. Des bouteilles cassées et des débris de verre tout autour. Merde ! Les bouteilles vides qu’il n’avait pas rangées depuis plusieurs jours dans des boîtes en carton pour la collecte sélective. Heureusement, c’est en tombant qu’il avait joué au bowling avec son bras gauche, il n’était pas tombé dessus.

Mal partout, en fait c’est tout le côté gauche qui avait morflé.

Rien de cassé ? La hanche gauche était très douloureuse, pourvu que …

Allons voir les dégâts. Se dressant péniblement, il put remonter (c’est qu’il n’y avait rien de cassé), et alla se déshabiller devant le miroir en pied.

La hanche commençait à gonfler. Peu de sang, des écorchures, des éraflures tout le long, de l’épaule et du bras gauche jusqu’à la cuisse et au mollet. Le plus spectaculaire c’était l’arrière du genou en sang.

C’est donc qu’il n’avait pas chuté mais qu’il s’était plutôt laissé mollement traîner sur les marches et le muret latéral par son côté gauche, puis qu’il avait basculé sur le dos en écartant les bras et du même mouvement en balayant les bouteilles.

Sa tête, n’avait rien. Il devait l’avoir instinctivement rentrée dans les épaules, elle n’avait pas touché le carrelage.

Bon, c’était pas encore pour cette fois, se dit-il, et il entreprit de désinfecter les plaies à la Bétadine.


*En fait, l’antépénultième, la troisième en partant du bas.

  gattopardo
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22498 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 20 mars à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Et si les bouteilles avaient été pleines, quelle catastrophe.
Le pauvre, il s'est fait bien mal quand même.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
213 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 21 mars à 07:52 Citer     Aller en bas de page

J aime cette chute ... Sans gravité ( je me suis reconnu , bon ce n'était pas la cataracte mais une fête trop festive 😂

 
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
550 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
30 mars
  Publié: 23 mars à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Merci, ODE 31 - 17 et Errant.

Paraît qu'on peut apprendre à tomber. Je vais suivre des cours.
gattopardo

  gattopardo
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 121
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0221] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.