Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 345
Invisible : 0
Total : 348
· ]PeGaSe[ · Gylfi · Crikee
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 17:24:04
Paris: 28 sept 23:24:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Venin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 24 juin 2013 à 17:47
Modifié:  1er mars 2015 à 05:23 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Venin


Que j’aime ton sourire à l’éclat vénéneux
La soie de ton regard comme une ombre malade
Posée tel un linceul au drapé lumineux
Sur la brûlante joie d’une folle incartade

Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés

Que j’aime la caresse alanguie de tes doigts
Sur mon corps insoumis à tes charmes luisants
Ereinté par l’assaut de tes jeux épuisants
Je capitule un peu en me grisant de toi

Tes joues sont empourprées quand coulent nos nectars
Je t’offre une seconde d’amour éternel
En explorant nos voies charnelles et cruelles
Le poison consommé tu sais qu’il est trop tard



Lykan, au solstice de l'été 2013

 
arsin0e


Les mots sont des dons à passer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
10 février 2010
Dernière connexion
9 janvier
  Publié: 24 juin 2013 à 20:25 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lykan
Ce venin amoureux est un miel pour les yeux.
Baiser.arsin0e

  VIVANTE
Chris-Charmeur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
7522 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 25 juin 2013 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

A la lecture de ce poème, mon visage n'est nullement mort et aucunement pétrifié...

C&C

PS : Ce visage en peinture nommé Gorgone XV devrait associer la laideur rien qu'à la définition du mot Gorgone... La peinture est surprenante... Le "laid" peut devenir beau... Bien que généralement, ce n'est pas antinomique...

Bon, je n'ai pas cherché longtemps, mais je n'ai pas trouvé de lien avec N.Gandon sur Google...
Un p'tit coup de pouce s'il te plaît.. ?

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 26 juin 2013 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de arsin0e
Bonsoir Lykan
Ce venin amoureux est un miel pour les yeux.
Baiser.arsin0e



N'oublions pas alors que les abeilles à l'origine de ce miel sont aussi équipées de venin.
La boucle est bouclée.

Merci pour le baiser...

Citation de CHRIS CHAЯMEUR
A la lecture de ce poème, mon visage n'est nullement mort et aucunement pétrifié...

C&C

PS : Ce visage en peinture nommé Gorgone XV devrait associer la laideur rien qu'à la définition du mot Gorgone... La peinture est surprenante... Le "laid" peut devenir beau... Bien que généralement, ce n'est pas antinomique...

Bon, je n'ai pas cherché longtemps, mais je n'ai pas trouvé de lien avec N.Gandon sur Google...
Un p'tit coup de pouce s'il te plaît.. ?



L'auteur de la toile a beaucoup apprécié le fait que tu aies laissé ces mots au sujet de Gorgone XV.
Ils sont d'une pertinence rare.

Merci de t'être arrêté.

 
Chris-Charmeur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
7522 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 26 juin 2013 à 19:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lykan

L'auteur de la toile a beaucoup apprécié le fait que tu aies laissé ces mots au sujet de Gorgone XV.
Ils sont d'une pertinence rare.

Merci de t'être arrêté.



Merci à l'auteur avant tout... C'est sa peinture qui m'a fait parler...

C&C

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 27 juin 2013 à 15:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Purazar
Merci.



Idem.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16592 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 30 juin 2013 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 1er juil 2013 à 13:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido912
Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés





 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 20 août 2013 à 12:31
Modifié:  20 août 2013 à 12:32 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Une oeuvre fascinante sublimée par ce poème dont les mots frappent autant que la vision de cette gorgone...

"Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés"...

Je ne l'avais pas vu cet écrit...erreur réparée...

Alexandra

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 22 août 2013 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
Une oeuvre fascinante sublimée par ce poème dont les mots frappent autant que la vision de cette gorgone...

"Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés"...

Je ne l'avais pas vu cet écrit...erreur réparée...

Alexandra



Chère Alex,

On ne peut, hélas, tout lire !
Je me fais rare aussi ces derniers mois mais je ne peux m'empêcher de venir lire quelques poèmes au hasard presque tous les jours, quel plaisir de trouver des plumes dignes de ce nom (je dois reconnaître que bien des textes ont tendance à me brûler les yeux...). D'ailleurs, tu fais partie des plumes que je respecte énormément, je sais quand je viens te lire que je vais trouver sérénité et ondes positives en eux, tout le contraire des miens... Quelle bizarrerie que nous nous appréciions !
Allez, le repas m'appelle mais je vais venir chercher un peu de calme dans tes mots sous peu, j'en ai bien besoin en ces jours d'angoisse. A bientôt et merci pour ton passage, toujours apprécié.

 
Hémisticheàmoustache
Impossible d'afficher l'image
Sommes-nous des anges un peu trop ivres?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
8 avril 2009
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 25 sept 2013 à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Je ne commente guère mais ce poème mérite d'y laisser un joli compliment à son auteur (j'ajouterai com' dab' !).

La métrique acérée nous envoûte et nous plonge dans cette attraction létale qui ne finira jamais de nourrir les artistes. Pulsion de vie ou pulsion de mort, telle est l'éternelle question !

En tout cas, j'aime quand c'est ciselé, j'aime lorsque la densité des mots nous emporte et rebondit, j'aime ce mélange de sensations noires attirances, bref j'aime ce poème quoi !

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 27 sept 2013 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hémisticheàmoustache
Je ne commente guère mais ce poème mérite d'y laisser un joli compliment à son auteur (j'ajouterai com' dab' !).

La métrique acérée nous envoûte et nous plonge dans cette attraction létale qui ne finira jamais de nourrir les artistes. Pulsion de vie ou pulsion de mort, telle est l'éternelle question !

En tout cas, j'aime quand c'est ciselé, j'aime lorsque la densité des mots nous emporte et rebondit, j'aime ce mélange de sensations noires attirances, bref j'aime ce poème quoi !



Un honneur auquel je suis sensible.
"Métrique acérée", je n'ai donc point heurté votre chère hémistiche...
Une bonne chose dirons-nous ! Ou pas...

Merci. Vraiment.
Et prenez grand soin de qui vous savez...

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 19 nov 2013 à 18:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lykan,

Une lecture ou j'ai pris un fou plaisir de lire ta poésie !
Merci monsieur Lykan

Mes amitiés
James

  Membre de la Société des poètes Français.
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 20 nov 2013 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Bonsoir Lykan,

Une lecture ou j'ai pris un fou plaisir de lire ta poésie !
Merci monsieur Lykan

Mes amitiés
James



Ce plaisir était fou, peut-être parce que tous les poètes le sont aussi un peu, voire même beaucoup pour certains.

Dans tous les cas, ravi qu'il t'ait plu.

 
Ombline


Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. Blaise Cendrars
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
25 février 2014
Dernière connexion
3 juillet 2019
  Publié: 2 mai 2014 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Je découvre et j'adore autant la peinture que le texte associé.

Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés

Tout simplement magnifique!
Pauline

  La musique exprime ce qui ne peut pas être dit mais qui est impossible de taire. Victor Hugo
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 7 mai 2014 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ombline
Je découvre et j'adore autant la peinture que le texte associé.

Tes vibrantes passions ont imprégné les toiles
De tous ces peintres morts de t’avoir trop aimée
Ils auraient dû savoir qu’ils enlaçaient un squale
Quand tes baisers hargneux les laissaient désarmés

Tout simplement magnifique!
Pauline



Merci beaucoup pour ce passage et ces appréciations positives.

LK

 
Cerbère
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
55 commentaires
Membre depuis
24 février 2015
Dernière connexion
14 mai 2018
  Publié: 28 févr 2015 à 14:49 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Les images sont riches et sensuelles. Du bon travail. Bravo et merci.

Amitiés.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 1er mars 2015 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cerbère
J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Les images sont riches et sensuelles. Du bon travail. Bravo et merci.

Amitiés.



Merci pour votre passage sous mes mots, surtout si vous les avez aimés.

 
Camelia


La solitude est bonne aux grands esprits et mauvaise aux petits.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
26 août 2015
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 1er oct 2015 à 14:41 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lykan,
Je trouve votre poème magnifique, le style des deux premières strophes me fait un peu penser à la Beauté de Baudelaire.
Une entité féminine pour laquelle on se damnerait mais très dangereuse sous ses abords accueillants.
Le rythme des vers est fluide et magnifique à la lecture orale.
Merci infiniment.

Camélia

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 3 oct 2015 à 10:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Camelia
Bonsoir Lykan,
Je trouve votre poème magnifique, le style des deux premières strophes me fait un peu penser à la Beauté de Baudelaire.
Une entité féminine pour laquelle on se damnerait mais très dangereuse sous ses abords accueillants.
Le rythme des vers est fluide et magnifique à la lecture orale.
Merci infiniment.

Camélia



Bonjour Camélia,

C'est à moi de vous remercier infiniment pour d'aussi aimables appréciations sous ces mots empoisonnés.
Vous avez bien résumé le thème de ce poème et je soupçonne que vous l’avez vécu dans l'autre sens.
Respectueusement,

LK

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 6 août 2018 à 19:53 Citer     Aller en bas de page

Des mots remarquables autant que la conception.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1662
Réponses: 22
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0991] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.