Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 364
Invisible : 0
Total : 365
· ecrivaindunjour
13154 membres inscrits

Montréal: 8 déc 10:10:37
Paris: 8 déc 16:10:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Mea Culpa Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 6 sept à 05:50
Modifié:  6 sept à 05:51 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



Je l’avoue humblement, il est vrai, j’ai menti
En publiant ici un très ancien poème
Qui mélangeait l’amour, le légume et la vie
Alors que je devais parler d’un autre thème.

En voici l’origine : Un jour, par pur ennui
J’ai demandé à Aude un mot pour m’inspirer
Cette étrange requête a semblé l'amuser
Et j’étais enchantée d’avoir un tel défi.

De nature curieuse j’allais, m’interrogeant
Ce mot serait-il drôle, historique, touchant ?
Il pourrait être « Amour », « Singapour » ou « Toltèque »,
Que Nenni ! Mon amie me confia « pastèque ».

Pastèque ? Quelle blague ! Comment aurais-je pu
Écrire sur un fruit sans aucun sex-appeal
Il n’est pas de ceux, non, qu’on épluche ou enfile
Dans un moule à crumble ou bien dans un corps nu.

Après avoir passé deux jours forts infructueux
A chercher dans ma vie un peu d’inspiration
J’eus l’idée d’adapter — je le sais, c’est vicieux —
Un texte assez ancien, en guise de mission.

Mais Aude n’avait pas la tête d’une pastèque
Elle flaira l’entourloupe et me mit à l’amende
Ce serait la fessée — Qu’est-ce que j’allais prendre ! —
J’aime la recevoir (si c’est par un beau mec).

En deux temps et trois clics j’ai voulu confesser
Mon forfait en public pour effacer ma dette !
Aude tu es pour moi la plus jolie pastèque
Dure au premier contact et bien rouge en été.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 6 sept à 06:15
Modifié:  6 sept à 06:27 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Je te pardonne, mais ne recommence plus.

La pastèque est un fruit délicieux, pauvre en calories et synonyme de vacances en Espagne. On ne peut rien en faire, ni gâteau ni confiture, ni jus. C'est le fruit le plus inutile et par conséquent le plus sublime.

"Il n’est pas de ceux, non, qu’on épluche ou enfile
Dans un moule à crumble ou bien dans un corps nu."


Tu manques cruellement d'imagination ma Doudou.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 6 sept à 10:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Je te pardonne, mais ne recommence plus.

La pastèque est un fruit délicieux, pauvre en calories et synonyme de vacances en Espagne. On ne peut rien en faire, ni gâteau ni confiture, ni jus. C'est le fruit le plus inutile et par conséquent le plus sublime.

"Il n’est pas de ceux, non, qu’on épluche ou enfile
Dans un moule à crumble ou bien dans un corps nu."


Tu manques cruellement d'imagination ma Doudou.


Promis m'Dame
Quant à manquer d'imagination... As-tu déjà testé le crumble de pastèque ?

 
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Quand cesse t'on de naître ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
163 commentaires
Membre depuis
7 août
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 8 sept à 17:44 Citer     Aller en bas de page

ahhhh j'adore ! sortant bien du cadre de mes engouments poétiques habituels... belle surprise !! et c'est frais comme la pastèque !!!

  Poétiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 9 sept à 02:54
Modifié:  9 sept à 02:55 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Soupe de pastèque et fraises Aude. Pour le reste tu n'as pas tort et ça pèse une tonne bien souvent

Mag, je te reconnais bien là à aimer aller a con-fesse

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4904 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 10 sept à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Délicieux ce poème en trompe l'œil. Je prends le parti, étant en loufoque, que ton histoire n'est que pure imagination.

Quant à s'enfiler des pastèques, oui, mais par voie orale uniquement.

Aude, je fais une excellente confiture de pastèque, avec orange ou citron, voire les deux.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 313
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0418] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.