Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 37
Invisible : 0
Total : 40
· doux18 · Lapoètesse · Hubix-Jeee
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:30:06
Paris: 21 avr 14:30:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Pou - Poupe - Pi - d'où? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 2 avr à 03:26
Modifié:  6 avr à 07:23 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

En tête d'une idée, Khi se vautre
Dans un cas, nappé de brume -
Je m'éclipse, de l'une à l'autre
De parts semées que j'assume.

Évidant d'incisives raisons
À l'encontre d'un nez creux fin
Je barris comme les laids font
Dans le métro, poli, teint.

Sous diverses ivresses, j'erre
Comme matheux, en filin d'hyènes
Calculant l'angle, d'hier
En un rire, rare, d'éolienne.

D'un lieu drapé d'hémoglobine
J'exsangue ma toux en chat viré -
Les balles, en soir, vont d'août en "in"
"s'extrapoiler" des ans sablés.

Allumant dix encéphales au gramme
J'éclaire au chaud, cola et morgue
D'encart, riait, l'humain quidam
Devant Lana, sortant des Sorgues.

Se marient l'innocence et l'art
Au quai né d'informels "hi! han!"
Là où je blondis en peignoir
Sous le sourire du monde aimant.

D'instinct, thym et mil, ouverts
parfument les coursives de Longchamps -
Des scies râbles au vent trouvère
D'ébats, tôt, se font les dents.

Lorsque j'étreins le désert, sans voix
Les os à Zysse* fument et yodle
Comme éclatés des nuits d'orgeat
Où les zig zag tiennent bien l'alcool.

* Zysse, ville imaginaire où les pieds ont le droit de fumer et yodler, en tous lieux.

Hubix.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3761 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 2 avr à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha ! Bien fracassé, ce loufoque.

Est-ce que tes os ne yodlent pas plutôt ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 2 avr à 16:38 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

J'adore !
Bravo !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Shaula


Seuls les coeurs des vrais amants jamais ne se rident...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
148 commentaires
Membre depuis
22 février
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 3 avr à 03:05
Modifié:  3 avr à 03:09 par Shaula
Citer     Aller en bas de page

Un texte avec des milliers de neurones à se poursuivre les uns et les autres... Au loup, phoques rient de bons thons !

... "des scies râbles au vent trouvère" pour exemple parmi d'autres.

Cordialement
Shaula

  On ne se rend compte du véritable bonheur qu'après l'avoir perdu...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 avr à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

JB, j'ai les os solides et, parfois, la tête liquide, voire les cheveux ventés...
Sinon, j'aime bien les chants d'action de hautes montagnes...

Sybilla, j'adore aussi...

Shaula, les scies ont des dents et le ventre est un dedans, donc, le lien se fait facile, un neurone peut suffire à y penser....
Mais les neurones; si elles meurent, pour certaines, d'autres naissent également, je ne me fais pas se soucis, pour le renouvellement...
Quant aux animaux cités, ce sont de très bons nageurs...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
421 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 7 avr à 06:02 Citer     Aller en bas de page

Ton poème est comme la langue d’Ésope.
C'est à la fois le pire et le meilleurs de tes louftingues

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 7 avr à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Merci chère Amanda...

Ce n'est sans doute pas le pire, en ce qui concerne l'état démentiel des mots proposés, ni le meilleur, puisque le meilleur est toujours à venir, mais, cela reste du domaine de la lutte avec l'écriture sensée et le non sens du fond, qui se promène entre le loufoque, l'absurde et le délirant...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 129
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0281] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.