Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 45
· samamuse
13279 membres inscrits

Montréal: 23 oct 03:56:59
Paris: 23 oct 09:56:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Les corbeaux musiciens Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 26 févr à 14:29
Modifié:  26 févr à 14:46 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Les corbeaux musiciens.


Un groupe de corbeaux, se prenant pour d’excellents musiciens
S’installèrent sur les branches d’un arbre, au fond d’un jardin.
Celui qui était leur chef d’orchestre, se percha sur un arbre voisin
Et en battant la mesure avec ses ailes, il réussit à les diriger si bien
Qu’il leur fit émettre des sons rauques en cacophonie
Leur laissant croire qu’il formait un ensemble plein d’harmonie.
Pensant donner un grand spectacle comme de vrais artistes
Ils continuèrent longtemps leur répertoire si triste
Ouvrant grand leur bec pour rendre la musique plus sonore,
Et mêler leur voix en d’imparfaits accords.
Ils espéraient la venue de spectateurs fort nombreux
En lançant ainsi leur décevante mélopée vers les Cieux
Et lorsqu’une fenêtre de la maison toute proche s’ouvrit
Et qu’un homme frappa bruyamment dans ses mains
Ils crurent que quelqu’un enfin les avait applaudis.
Bombant le torse, ils auraient continué jusqu’au lendemain
Mais un jet de pierres les avertit qu’il ne s’agissait pas de flatterie
Et le cœur plein de rancœur, ils décidèrent que leur concert prendrait déjà fin.
Avec une dernière fausse note, ils s’envolèrent, se prenant pour des génies incompris,
En espérant trouver ailleurs des spectateurs plus instruits.






  Flora Lynn
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 26 févr à 16:22
Modifié:  27 févr à 12:28 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Flora

C'est vrai que la famille des corbeaux n'est pas trés musicienne à l'inverse de celle des merles.
J'ai aimé cette fable bien écrite et constate qu'être le plus intelligent (des oiseaux) ne protège pas du ridicule. comme partout ailleurs..

Amitiés
jouis

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 27 févr à 11:24 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien , les corbeaux font partie des mal - aimés, il est vrai que leur chant n'est guère mélodieux.
Tu en as fait une fable et c'est une petite surprise que j'apprécie.
Bises FLORA
ODE 31 - 17

  OM
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
460 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 27 févr à 13:39 Citer     Aller en bas de page

j'ai bien aimé lire ce texte rendant hommage aux corbeaux

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5089 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 28 févr à 05:32 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5089 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 28 févr à 05:32 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 28 févr à 14:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-LouisJe suis d'accord avec vous.La nature n'a guère favorisé les corbeaux ni par leur voix rauque, ni non plus par leur plumage si terne.Mais ils doivent certes être intelligent car j'ai entendu dire qu'il serait possible de leur apprendre à prononcer des mots comme pour les perroquets.Cependant il est inutile de leur donner des leçons de chant.
Amitiés sincères

Merci Odeje suis heureuse d'avoir pu vous faire une surprise en publiant cette fable.Mais j'en ai écrit beaucoup d'autres, en particulier sur les animaux.
Amitiés sincères

Merci ninetted'aimer mon poème et de ne pas en vouloir aux corbeaux de ne pas être des virtuoses.
Amitiés sincères

Merci Y.Dd'apprécier mon poème.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 3 mars à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Bon jour chère Flora,


J'ai été cloué au lit durant cinq jours avec une grippe carabinée... Tout est rentré dans l'ordre depuis hier après midi.

J'ai aimé lire votre fable sur ces "corbeaux musiciens"...

Ma première réaction à chaud serait de dire.... qu'à se prendre pour ce qu'on n'est pas on risque d'aller au devant de graves problèmes.

Après réflexion je me suis dit... que pas mal d'humains préfèrent le paraitre à l'être... Il en est ainsi partout et surement également ici sur ce site de poésie... Paraitre est une conjugaison simple mais plutôt vulgaire du verbe être... elle est tellement proche du mensonge voire de la tromperie

Être est complexe et un processus difficile parsemé de hauts et de bas, de joies et de déceptions.

Finalement en lisant cette belle fable je me suis demandé si notre espèce dite humaine ne se croit pas à tort être devenue les propriétaires de cette belle planète bleue... et n'ayant plus de comptes à rendre à personne.
Par ces attitudes irréfléchies et son manque de respect pour la nature, le vivant en général et les futures générations en particulier, ainsi que le sol de notre terre.... il met ainsi sur le moyen terme en danger la viabilité sur cette planète.

Se prendre pour "dieu le Père" risque à terme de signifier l'extinction de cet espèce sur terre.


Un plaisir de vous lire chère Flora.

Mes amitiés t'accompagnent,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 4 mars à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Merci actuairepour votre commentaire approfondi qui est fort intéressant.Il est certain que les humains n'ont pas l'être dans leur comportement envers la nature car l'être implique un absolu et donc une parfaite et totale harmonie avec l'environnement.Ce qui n'est pas le cas car tous les jours les journeaux nous disent à quel point l'homme malmène la nature pour son profit.L'agriculture intensive par exemple détruit les habitats des petits mammifères et l'emploie des pesticides tuent les insectes, ce qui entraîne la raréfication des oiseaux qui ne trouve plus de nourriture.Les abeilles aussi risquent de ne plus être là pour assurer la pollinisation.
Le monde de demain sans papillon et sans chant d'oiseaux sera bien triste à moins que l'homme ne se remette en question...
Avant de terminer, je vous souhaite cher actuaire, un complet rétablissement.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1891 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 16 mars à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Flora Lynn
J'ai adoré ton petit texte malicieux sur ces pauvres incompris que sont les corbeaux et leur "doux chant"
Très agréable moment de lecture avec tes musiciens !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 16 mars à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Merci Mawringhe:merci merci d'apprécier l'humour de mon texte.Les corbeaux se méprennent souvent sur leurs talents musicaux.C'est aussi le cas dans la fable de La Fontaine : "Le corbeau et le renard"
Amitiés sincères

  Flora Lynn
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
579 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 30 août à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Un conte empli de profondeur :
- Penser avoir du talent alors que ce n'est pas le cas,
- La douleur de la déception.
avec une touche d'humour : "Ils crurent que quelqu'un enfin les avait applaudis."
Bravo, c'est joliment conté !

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 1er sept à 18:08 Citer     Aller en bas de page

Merci glycine de trouver un côté philosophique à mon poème.Il est vrai que ce comportement des corbeaux peut aussi s'appliquer aux humains.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 377
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0335] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.