Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 40
· Hubix-Jeee
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:27:13
Paris: 21 avr 14:27:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Entretien(s) de W. C. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 24 févr à 11:58
Modifié:  24 févr à 12:02 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

(tout petit clin d'œil à un immense comique US)


À la recherche d'émaux salés
William Claude, finissant sa bière
Sous le ciel enneigé de juillet
Parlait d'amour à un réverbère.

Il dénonçait le non-sens des noms
En changeant le sien chaque année
Faisait l'apologie du houblon
À toutes les chouettes de son quartier.

Il chassait les éléphants roses
Entre ses 18 trous de mémoire
Tirant sur les "magichiens" d'Oz
Qu'il exécrait, même en peignoir.

Il parlait avec mauvaise foi
De son érudition high-tech
Des rateliers de la Volga
Et de la prise de la Pastèque.

Il voyait chaque femme en Jean
Danser dans ses yeux rougeoyant
Les sifflait comme un verre de Gin
Assis, attablé ou rampant.

Il philosophait sur la vie
Disant: "Elle a un drôle de goût!"
Lui préférant un bon whisky
Et une show-girl sur les genoux.

Il aimait les chats de gouttières
De la mi-août à la mi-août
In dépendant et libertaire
Jusqu'à fumer dans les égouts.

Roi de l'absurde au firmament
Mysogyne jusqu'au bout du tee
William Claude entretient son rang
D'énergumène flou sans souci.

Hubix.
[/center]

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
3761 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 24 févr à 12:10 Citer     Aller en bas de page

C'est clair, tu ne t'es pas trompé de catégorie et de plus tu n'as pas des goûts de chiottes.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
428 poèmes Liste
21549 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 24 févr à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Ce serait dommage de détartrer les mots, cher HUBIX, il n'y a pas que le réverbère qui a pu les éclairer.
C'est sympa pour le comique en question.
Merci pour le rire
Un clin d'oeil quand il s'agit de lunette de WC, ça s'impose.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 24 févr à 16:53 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

J'ai aimé lire ces vers pleins d'humour !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Forgotten Angel Cet utilisateur est un membre privilège


Memento Mori
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
409 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2012
Dernière connexion
23 mars
  Publié: 25 févr à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Toute ressemblance avec un tiers serait purement...fortuite..?!
Je suis très heureux de te retrouver Hubix, et ce louf' m'incite à rapidement rattrapé mon retard sur tes écrits.
@ + tard

Chris

  A tous ceux qui ont tendu la main à mon âme égarée sur les chemins du doute, je transmets l'amitié et le profond respect de l'ange aux poings serrés qui veille sur ma route.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
427 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 25 févr à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Hello Hubix
Je m'applique à te lire! Doucement mais sûrement!!! aujourd'hui j'ai bien ri Merci!

  SHElene
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
6095 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 3 mars à 07:02 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

ODIN, oui, heureusement que la poésie et l'humour se lient et s'allient naturellement, puisque les mots le permettent, si le poète a les idées et l'envie,,, c'est vrai que je fais des loufoques rimés, pourquoi pas!... et les risques sont mesurés...

JB, heureusement (2ème) que les chiottes ne soient pas ma tasse de thé en matière de goûts!... Lui, W.C.Fields, non plus n'en avait pas, même s'il a du, certainement, beaucoup en voir des chiottes!

Ode, oui, les mots aussi ont le pouvoir de détartrer certains cerveaux... ici, je parle en connaissance de cause, en partant de ces frasques coutumières, que beaucoup de spécialistes ciné ont déjà évoqués, j'affabule sur ce qu'il aurait pu vivre, faire, etc... c'est juste un demi-portrait vrai-inventé...

Sybilla, c'est un loufoque qui parle d'un maître en la matière...

Chris, le retour, quel tiers?... euh, je ne vois pas du tout de qui tu parles!... d'ailleurs voici quelques photos de l'énergumène: https://www.google.fr/search?q=w+c+fields+photos&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=PEh2YNvm3L5McM%253A%252C4FU--Skz3icouM%252C%252Fm%252F01d_vf&usg=AI4_-kRevOjUuVx_eiSJkBZhIVCuKpXc0g&sa=X&ved=2ahUKEwiKj9H_9eXgAhXl2OAKHaUyDsgQ_B0wCnoECAoQCQ#imgrc=PEh2YNvm3L5McM :

Shelene, oui, pour me lire, il vaut mieux aller doucement, je confirme!

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 215
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0371] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.