Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 204
Invisible : 0
Total : 204
13163 membres inscrits

Montréal: 28 mai 20:56:03
Paris: 29 mai 02:56:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Nous-même? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 mars 2013 à 17:38
Modifié:  18 mars 2014 à 22:12 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page










Sommes-nous esclaves de nous-même?






















  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 16 mars 2013 à 05:14 Citer     Aller en bas de page

Ne plus l'être exige un tel travail sur soi que je ne sais pas si cela est possible. Une chose est certaine, on peut se dégager d'un tas de scories qui nous embarassent.
Catherine

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 16 mars 2013 à 05:41 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel

  Marcel
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 17 mars 2013 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

BLACKOUT - THE HΛCKER



.`•.¸.•´… ♪♪♪Sybilla♪♪….
Nous sommes esclave de nos amours et de nos peines...
Ainsi je préfère voir les choses...

Un rappel qui semble intéressant...

Du latin médiéval sclavus signifiant « slave » au VIIe siècle et prenant le sens d’« esclave » au Xe siècle. Les Slaves des Balkans faisaient l’objet d’un commerce intensif à partir du haut Moyen Âge. Ce terme est probablement né par formation régressive à partir de *sclavone « slave » pris pour un accusatif et issu du slavon словѣнинъ « slave ».
Sur une base identique, et pour les mêmes raisons linguistiques et commerciales, le grec médiéval a créé σκλάβος sklávos (« esclave ») et σλαβικός slavikόs (« slave »). À la même époque, le latin servus s’est spécialisé pour désigner les serfs qui, bien qu’ils fussent également dans un rapport de dépendance vis-à-vis du seigneur, n’étaient pas totalement dénués de droits, contrairement aux esclaves (en droit, un serf reste un être humain, mais l’esclave est une chose).

Et si je dois me considérer esclave de quelque chose... Alors je suis esclave de Celle qui Est dans mon coeur... Coeur, pieds et poings liés au sens propre comme au sens figuratif...

Je préfère donner une teinte "positive" à cette citation...



[☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]



HΛ - TIME HΛS CHNΛGED


Production©ΛBI-P
Des rêves mécaniques pour une mélodie en sous-sol

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2717 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 20 mars 2013 à 01:46
Modifié:  20 mars 2013 à 02:08 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Je pense que justement nous avons le choix!!!
Pouvoir s'échapper aussi facilement que le soleil se couche...
Ou stagner comme un lourd rocher...
En observant la nature nous parle !!!
La regarder pour apprendre à se donner des ailes!
S'enfermer à cause de l'homme devient vite invivable, savoir s'envoyer en l'air et prendre du recul sur les événements a du bon très bon moment à passer votre chemin ne sera que moins dur à parcourir ne sert à rien il faut partir à point ( Jean de la Fontaine à la fin de mon écrit ...)
Grand observateur celui-là...

Merci Sybilla, il y a des thèmes où l'encre coule à flots...

Marchepascal




    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 21 mars 2013 à 06:05
Modifié:  21 mars 2013 à 08:42 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page

Blue eyes : La vie est pleine de questions...


Catwoman : Les problèmes surgissent, se résolvent...
Le travail sur soi demande du temps...


Marcel : ???? Oui, chacun se pose ces questions


Lolaline : De la volonté, il nous en faut tout au long de notre vie!!!! Et du courage...


Simple man : Ouh! Tu y vas fort! La cruauté, j'espère le moins possible, voire pas du tout...
Quand à nos habitudes, en changer quelquefois est une libération... Bien sûr, chasser le naturel.... )


Vita : L'amour rend sans aucun doute dépendant mais c'est avec plaisir, non? Quand les peines surviennent, le combat est plus difficile à gérer
Belle définition étymologique éclaire le sens...
Je te souhaite beaucoup d'amour avec l'élue de ton coeur!!!


Marchepascal : Je constate que tu as trouvé refuge dans la nature!
Ahhh! Se ressourcer en s'envolant prenant du recul...
S'envoyer en l'air ) du temps se veut pressant...
Convoler vers les astres de la joie infinie sans toutefois...point de fuite échappatoire...le brasier ardent s'insinue glisse jusqu'au moment sulfureux de la jouissance...
Mais attention savoir poser son sac n'est pas nécessairement poser les jalons de l'esclavagisme!!! )
Oups! Ne serais je pas en train d'utiliser ton style Marchepascal?
Ceci dit étant moi même une rêveuse et amoureuse de la nature je comprends ce que tu veux dire!!!



Je vous remercie tous les sept Blue eyes, Catherine, Marcel, Lolaline, Simple man, Vita et Marchepascal d'être resté accroché un petit moment sur ces pensées!!!

Je vous embrasse tous!



Amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 25 mars 2013 à 08:34 Citer     Aller en bas de page

je ne saurais absolument pas alimenter le débat, mais j'apprécie par contre le voir mis en place avec ta citation, qui de par son interrogation permet à qui le veut de poser son avis, et ceux ci m'ont l'air tout à fait intéressants...ce n'est pas une coïncidence au vu de ce que tu as écrit.
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 25 mars 2013 à 16:44 Citer     Aller en bas de page

Cher ami Pyc, j'apprécie toujours tes passages très amicaux sur mes textes!!!
Nous nous poserons des questions sur toutes sortes de choses tout au long de notre vie, et après tout, c'est plutôt bien, cela nous permet d'être en constante recherche et quête d'un avenir meilleur, tu ne penses pas?

Amitiés très sincères à toi aussi Pyc!

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
sweetmelody
Impossible d'afficher l'image
Toujours aller de l'avant
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
133 commentaires
Membre depuis
15 janvier 2013
Dernière connexion
25 août 2015
  Publié: 30 mars 2013 à 20:27
Modifié:  31 mars 2013 à 12:23 par sweetmelody
Citer     Aller en bas de page



Je pense que nous n'avons pas toujours le choix.
Tout dépend des circonstances...et de ce à quoi nous tenons!
Avoir le choix est un luxe que la vie ne nous permet pas toujours!
Et quand nous pensons être libres et avoir saisi ce choix, ne sommes nous pas nous mêmes esclaves du choix que nous nous sommes imposés?


Un débat qui me plaît!

Amitiés sincères

Sweetmelody

  La symphonie est dans mon coeur
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 1er avr 2013 à 07:33 Citer     Aller en bas de page

Je crois bien que oui...Mais que ce n'est pas toujours le cas ! On peut être l'esclave de quelqu’un d'autre...




  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 3 avr 2013 à 06:24
Modifié:  3 avr 2013 à 07:42 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page

Sweetmelody : Nous avons exactement le même point de vue!!!
Si nous choisissons notre liberté, ne sommes nous pas nous même esclaves du choix que nous avons opté?
Toujours un réel plaisir de discuter philosophie avec toi!!!

Celle qui rêve : Oui heureusement que nous ne le sommes pas toujours!!!
Esclave de quelqu'un...
S'il s'agit juste d'une dépendance amoureuse, on peut l'être tout en conservant une partie de son moi indépendant, c'est à dire ses pensées propres et là ce n'est pas bien grave...
Si c'est de l'esclavage pur et simple, là c'est encore un autre débat que tu soulèves...

Merci à vous deux Sweetmelody et Celle qui rêve pour vos commentaires Ô combien sensés!!!

Amicalement

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 1er oct 2013 à 20:42 Citer     Aller en bas de page

Oui nous sommes les esclaves de nous même, tant et aussi que la maîtresses et/ou le maître en nous ne nous pousse(nt) pas à commettre l'irréparable

Passe une belle soirée.

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 2 oct 2013 à 21:39 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Ilizia Chaim : Parler philosophie en cette heure avancée de la nuit, oups, et bien......oui pourquoi pas?
Replonger en cette question de l'esclavage de nous même...

Très bien pensé ce que tu me dis et auquel je réfléchis tout en te rendant réponse...
Je pense que nous sommes esclaves de nous même tout comme toi, et que tout en ne se voilant pas la face en écoutant la raison, il faut surtout et principalement écouter son coeur s'il ne t'induit pas dans un fossé mais vers le sublime auquel chacun aspire...

Philosopher à cette heure ci, et bien, ce sera sur ses notes que je vais aller dormir...

Merci Ilizia Chaim d'être venu ici
Bonne nuit!
Amitiés sincères

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 déc 2013 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Esclave, oooh Oui ... ! Amour en esclavage, n'empêche pas d'avoir ses libertés madame Sysy...
Que ne ferions nous pas par AMOUR ?

Kyss

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 18 déc 2013 à 20:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir min James :

En amour tout comme dans la vie nous sommes esclaves du choix que nous nous sommes imposés mais si ce choix vient de notre décision celle de notre coeur et de notre âme, cet esclavagisme n'en est plus un véritablement un, nous l'avons librement choisi et effectivement le respect mutuel entre en compte dans un couple afin que chacun conserve son soi sa liberté de pensées

Merci de ta venue sur ces réflexions James

Kyss

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
alinus babiscus


Les être-anges poètes dévorent nos démons
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 22 déc 2013 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Toujours être maître de soi...

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 22 déc 2013 à 18:50
Modifié:  22 déc 2013 à 22:30 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonsoir alinus babiscus :
La maîtrise de soi... grande question...
Je pense que cela demande un travail de longue haleine sur soi-même... C'est une discipline où l'on s'extériorise de son corps afin de se permettre de rester soi-même dans l'harmonie, la fraternité, l'amour, et la paix universelle

Le plus probant, c'est de rester soi-même
Et toi, qu'en penses-tu?

Merci de ton passage alinus babiscus

Sybilla


  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 avr 2014 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla









Sommes-nous esclaves de nous-même?


Nous sommes les dominateurs de nos plaisirs et de nos bonheurs !























  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 6 avr 2014 à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de James

Citation de sybilla









Sommes-nous esclaves de nous-même?


Nous sommes les dominateurs de nos plaisirs et de nos bonheurs !



























Min James :
Et les maîtres de nos décisions en chaque instants mon ange... sauf si des imprévus se mettent en travers des chemins... comme nos défunts à tous deux..
Mais le bonheur c'est nous qui lui ouvrons la porte et les voies...



Kyss

Din Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 avr 2014 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Exact ...

L'essentiel de nos âmes, mais rien ne peut perturber les racines de son coeur mon amour.. Car l’esclave un jour devient le maître de sa propre vie, le destin est bien souvent la provocation de nos propres désirs . Ainsi va la vie ! Elle est la voie ou nulle autre âme ne peut en prendre le chemin à notre place.

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 6 avr 2014 à 16:50 Citer     Aller en bas de page



Oui, mon ange, nous sommes les maîtres de nos destins c'est nous qui avons le pouvoir de décision de nos vies et en sommes les esclaves ou maîtres suivant nos choix que nous nous imposons et ceux que nous acceptons qui correspondent à nos visions de la vie...
Nos avis convergent dans le même sens une fois de plus...


Kyss min James min kärlek
Din Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1321
Réponses: 24
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Dualité (Citations personnelles)
Auteur : Sybilla

 

 
Cette page a été générée en [0,0928] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.