Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 214
Invisible : 0
Total : 214
13167 membres inscrits

Montréal: 1er juin 02:19:52
Paris: 1er juin 08:19:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Rue amère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 7 sept 2012 à 22:24 Citer     Aller en bas de page

Rue amère

Je marche comme un somnambule
sur ce macadam, noir
comme les yeux de ces filles
les filles d'avant
celles qui ne sont plus.
Je marche comme un somnambule
la tête dans un cercueil
attendant la première pelletée
honteux d'être encore là.
Je marche comme un somnambule
au milieu de cette rue
je la déteste cette rue
avec ces réverbères moroses
qui donnent envie de chialer
sur ces pas, sur mes pas
allez, encore une fois
juste une dernière fois
laisse-moi repasser sous ta fenêtre.

Thierry
06 septembre 2012

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7092 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 7 sept 2012 à 23:18 Citer     Aller en bas de page

fait tout noir par ici, dans la rue, dans le coeur. Ambiance glauque retranscrite avec peu de mots, mais quels mots. Brrrrrr
Bisouxxx
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 8 sept 2012 à 10:59 Citer     Aller en bas de page

"Je marche comme un somnambule
la tête dans un cercueil
attendant la première pelletée
honteux d'être encore là."...

Un poème aux mots forts...

Un amour qui ne veut pas mourir malgré la souffrance qu'il a engendrée...

Alex

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 8 sept 2012 à 12:39 Citer     Aller en bas de page



☮ [Ashimati] ◂▸
…………..

Excellent… Je suis arrivé à la fin… J’ai dit … Wouahooooooo !!!

...............ılılı.. ViTaLiC♥ ♫ ♪ ..ılılı............

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2718 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 9 sept 2012 à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Vite que je passe cette rue!
Surtout ne pas glisser, ne pas tomber...
L'air ne me convient pas à pas ne te retourne surtout pas la peine d'y laisser des traces la route...




Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9402 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 10 sept 2012 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Il est des lieux où l'on n'a plus du tout envie de se rendre. Mauvais souvenir, beau poème.
Merci
Catherine

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 sept 2012 à 20:21 Citer     Aller en bas de page

Ce texte est venu tout seul, ressurgi en pensées du passé ou effectivement j'ai arpenté cette rue, juste pour voir la lumière à sa fenêtre.
Merci à tous d'être passé me voir
J'apprécie beaucoup vos chaleureux commentaires
Amitiés et bises
Thierry

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 sept 2012 à 08:40 Citer     Aller en bas de page


Sombre et fort...on déambule sous cette fenêtre, en peine, en soi....

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 12 sept 2012 à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Tu as su restituer en peu de mots toute la douleur d'un amour qu'on voudrait retenir mais dont on doit faire le deuil, et l'on a beau trouver ça idiot, de passer encore sous cette fenêtre, on sait aussi que l'on ne peut pas faire autrement et qu'il nous faudra encore y passer plusieurs fois avant de parvenir à s'en éloigner...
J'aime beaucoup.

Blottie

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 14 sept 2012 à 19:07 Citer     Aller en bas de page

Une fenêtre qui s'éclaire comme un soleil dans la nuit
Merci de votre visite
Amitiés et bises
Thierry

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 15 sept 2012 à 19:02 Citer     Aller en bas de page

C'est étrange, mystérieux et attirant...ces béances lumineuses dans la nuit...
pour cette fenêtre...

:-)
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 27 sept 2012 à 22:03 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi d'être passé
Amitiés
Thierry

 
so sweet

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
627 commentaires
Membre depuis
26 mars 2013
Dernière connexion
7 décembre 2019
  Publié: 3 juin 2013 à 03:16
Modifié:  3 juin 2013 à 04:23 par so sweet
Citer     Aller en bas de page

beau poème, je visualise bien cette ombre errant dans la nuit. je visualise bien la rue, ces réverbères, et je ressens bien ce sentiment désemparé de celui qui ne peut pas laisser tomber. en résumé que de ressenti à ma lecture.

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 26 déc 2013 à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Merci so sweet, d'être passé sous ses mots
Amitiés

 
Hermes78
Impossible d'afficher l'image
Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances Charlie Chaplin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
245 commentaires
Membre depuis
8 juin 2015
Dernière connexion
9 janvier 2017
  Publié: 29 juin 2015 à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Un au revois émouvant.

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 29 juin 2015 à 21:47 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi d'être passé
Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1117
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0835] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.