Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 653
Invisible : 0
Total : 657
· Damon · EmikoLian · PaulMUR
Équipe de gestion
· In Poésie
13158 membres inscrits

Montréal: 28 févr 10:14:29
Paris: 28 févr 16:14:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: en guilleret sous roche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 23 août 2012 à 00:18
Modifié:  25 août 2012 à 13:12 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

En guilleret sous roche

Pour Lucas Lamart mordu de pêche depuis l’enfance ce n’était pas le moment de plier les gaules, ça mordait, il avait une bonne touche au bout de sa ligne. Au même instant avec ma pêche d’enfer, j’avais la gaule et une bonne touche avec sa femme qui me mordait le lobe.
Je l’avais ferrée un doux matin de mai sur la voie ferrée, une voie désaffectée longeant l’Aveyron où Lucas avait coutume de pêcher; pour elle la seule rivière qui trouvait grâce à ses yeux, c’était celle de diamants qu’elle n’aura probablement jamais. Allongé dans les cannes j’écoutais "il n’y a plus rien" de Léo ferré aussi. Rebecca Lamart* n’était pas du genre poupée Barbie pas non plus thon ni vieille morue, plutôt le modèle de dame poulpeuse à la fleur de l’âge mais que vaut l’âge de nos jours : Ses vifs appas de loup, son appétissante peau de pêche, ses cannes si effilées ; malgré ses quarante berges, elle avait toujours su tenir sa ligne et surtout sa langue qui ne se déliait qu’à l’approche de baisers. En effet ce matin-là, nous fûmes très vite sans effets et Léo, Ferré bien avant nous, avait mille fois raison :
il n’y avait plus rien, que nous tout frétillants effrayant un chemin dans la main parmi cannes et roseaux. Rebecca elle-même, nous avait remis sur la bonne voie en m’affectant d’un de ses baisers ventouse dont seule pieuvre a le secret, ses huit bras m’enlaçaient si fort que je ne m’en lassais pas; c’eut été inconvenant jouer l’amant lassé tant acculé par sa chair à l’escher. Quelques touches, d’émois, des mois plus tard, carpe diem mais ne voulant pas pousser le bouchon trop loin, la rivière** se faisant insistante, je décidais de filer, avant d’être pris dans la nasse ou la senne de ménage, pis Rebecca épuisée de noyer le poisson n’avait plus trop d’encre à jeter. Filer avant que son mari nous prenne sur le vif, qu’il me crache ses mots lardés de fiel, qu’il m’assène ses mots lestés de plomb ou pire qu’il m’aligne une bonne pêche en pleine poire. Filer vers l’Aveyron qui n’a que deux berges mais oh combien plus tranquilles pour y reposer mes pauvres cannes.
Je n’avais pas mis un couple en péril, leur seul point d’affinage, être nés sous le signe du poisson: Elle aimait les paillettes, le festival de Cannes, lui à part ses cannes et ses plumes, et moi c’est avec la mienne que je nous ai croqués !
Les touches à l’âme sont-elles vraiment des leurres dès lors qu’il n’y appât qu’en allant à la chasse qu’on peut perdre sa place!
Gardons clair à l’esprit que tout ça n’est que menu fretin, ça n’est certes pas bien mais nullement péché, d’ailleurs qui pourrait l’empêcher.


JCE Tianjin 15/06/2012
*Fille du regretté père Moulinot marchand d’articles de pêche à Cajarc
**rivière de diams pardi !

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 23 août 2012 à 03:27
Modifié:  23 août 2012 à 03:28 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page




☮ [Rimarien] ◂▸
..................

Jusqu’à aller à Ferré pour nous faire bien comprendre ce que tu ferré…Y’a pas à dire (d’ailleurs, pourquoi je le dis?... C’est con) tu y vas jusqu’à l’extrême… No limit !
Juste une remarque. Il me semble que Férré a une chanson dans laquelle il dit « Je chante pour faire passer le temps »….(je n’ai pas vérifié sur internet) … Moi, je chante pour me rendre intéressant !... Chacun son point de vue.
A première vue, le début est correct… Y’a rien qui pèche… Je vais voir la suite …
(Sinon, j’ai appris ce que signifiait le mot senne… Ouf !!! … Mais je me sens toujours aussi con).
Tu sais que tu es est un drôle de rigolo… Et en plus à la fin, il nous fait la morale…
Imbattable, je l’ai toujours dit, imbattable LE Rimarien


...............ılılı.. ViTaLiC♥ ♫ ♪ ..ılılı............

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
5238 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 février
  Publié: 23 août 2012 à 04:49
Modifié:  23 août 2012 à 04:51 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Oh qu’à l’âme sont doux ces mots. Tu tiens bon Lamart et tiens bon le vent. En un mot tu hisses haut !
Tonton tu possèdes un art tout particulier de taquiner le goujon.
C’est monté fin, avec un peu de fond et dés qu’on attise le bouchon c’est magique : le hareng saur !
Et tu pêches à la traîne nous montrant qu’un beau corset à quoi un beau corps sert* !
Les adeptes de l’halieutique qui pêchent en solo pour trouver un peu de paix ne prendront certainement pas la mouche. Je terminerai en te confiant ce pluriel irrégulier qui à mon sens résume assez bien ton texte : Une pêche des criées. Merci tonton pour l'histoire d'eau.



*repris d'un brouillon pas encore terminé avec J'oséphine

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 23 août 2012 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Au debut je me suis demandée si Tonton n'etait pas amoureux de Reb la femme aux jambes longilignes mais apres en lisant la suite j'ai compris que non car Tonton est fidele à lui même il pêcho personne juste sa wife....
d'ailleurs j'ai jamais usé de "qui va à la chasse perd sa place" juste peut etre dans un parking de supermerché mais là je m'egare de Lyon

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 23 août 2012 à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui sait prendre les poissons dans ses filets.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22290 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 février
  Publié: 23 août 2012 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

M'enfin RIMARIEN, qu'est ce qui t'a pris d'aller " barbeau ter " avec cette Rebecca, nous " vairon " bien si la prochaine pêche se passera de la même façon, tu risque de te faire " embrocher ".Marrante cette partie de pêche avec de drôles " d'asticots "
Lucas Lamarre , drôle de nom , ça sonne mieux avec l'eau de mer.
Je suis " lamproie " à un cauchemar. J'ai peur des rivières en crue.
Bien vu pour l'histoire et les jeux de mots
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
16 février
  Publié: 23 août 2012 à 23:06 Citer     Aller en bas de page

rimarien
J'aime bien tes jeux de mots avec comme thème cette fois "La Pêche". La femme taquine le mâle pendant que son mari taquine le poisson. La femme délaissée qui cherche l'amour dans les bras d'un autre. J'imagine un gars entreprenant qui lui aurait fait l'amour pour ensuite aller voir le mari et lui acheter du poisson. Daniel

  Daniel
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 25 août 2012 à 07:38
Modifié:  25 août 2012 à 21:01 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Vitalic, ben moi je chante parce que c’est intéressant qu’il pleuve, car comme moi, la terre a soif ! Oui, oui c’est bien ça rigolo qui a la morale à zéro ! Encore oui, oui, c’est un fait, je suis imbattable aux billes même si j’en suis bien conscient : la bille ne fait pas le moine ! Merci Vitalic, A+

Tin ça fait une paille tonton qu’on avait pas parlé à bâtons (co) rompus, ah ben je vois que tu as mis Hugues au frais : tu chantes vachement bien en plus c’est vrai : je baisse le pantalon pour hisser le pavillon hihi c’est hauttttttttttttttttttttttttttt Ah vi tu as trouvé les hameçons, faut dire qu’ils n’étaient pas trop planqués, et pis quand les âmes sont accrochés, il faut ferrer ! merci tonton A+

Tic Tic, toujours ton esprit rebelle de contradiction ; tu t’égares de Lyon et moi hagard à Pékin, comment veux-tu……….. peut-être qu’on s’égare en double file nièce-pas?. Oui, oui just my wife, merci ,bisous.

Je reviendrai répondre aux autres plus tard, faut que j'y aille!

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 25 août 2012 à 11:19
Modifié:  25 août 2012 à 11:55 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Rebecca met Lamart à bout ... de nerfs mais c'est POULP FRICTION ton histoire.


  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 25 août 2012 à 21:05 Citer     Aller en bas de page

On peut dire ça Marcel, en considérant que des bas-résille sont en fait des filets non ? Au moins ces poissons là ne finissent pas dans un bocal ou dans l’assiette! Merci, A+


Ah non Daniel le thème fort c’est l’amour, la pêche n’est qu’un prétexte ! D’accord avec toi pour récupérer le poisson du mari mais de là à l’acheter, je trouverais ça franchement immoral, c’est quand même moi qui se dévoue à distraire sa femme pendant que Mr assouvit sa passion! Merci d’être passé A+


Gabriel, ta présence ici est une agréable surprise, c’est réconfortant en tout cas de voir que tu ne t’intéresses pas qu’à la pure prosodie et ça me prouve aussi ton ouverture d’esprit par rapport au commentaire que je t’ai mis ce jour sur un de tes poèmes. Crois-moi, je suis sincère, je suis flatté qu’une plume comme la tienne puisse venir me lire et en plus me dire qu’il a apprécié un simple jeu sur les mots, merci.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 25 août 2012 à 21:19 Citer     Aller en bas de page

Ben ouais Feu même que Tarentino enthousiasmé par le scénario de ce
POULP CRU SI FRICTION II, est partant, Travolta partant aussi, Sarkozy parti et Bruces Willis partant aussi, par temps humide si possible, il nous manque juste la femme poulpeuse pour faire la ventouse, tin il nous faudrait presque comme ta photo d'avastar.
Lamart à bout ,ça vaut doux leurre hein Feu
Merci , j'aime toujours quand tu passes par chez moi, tu as toujours le jeu de mot pétillant qui me ravit.
JC

 
Alhéna

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
21 mai 2012
Dernière connexion
11 juin 2013
  Publié: 14 sept 2012 à 10:40 Citer     Aller en bas de page



j'applaudis de mes 8 tentacules (en un seul mot!)! Géant.
Il y en a une que j'ai relevée:

c’eut été inconvenant jouer l’amant lassé tant acculé par sa chair à l’escher.

Parce que je vois bien le tableau du maître Escher dans ce tas de cannes à chair!! Il est géant celui ci comme jeu avec les mots, mais c'est pas le seul.

Chapeau bas maître, Pour ce qui est de L'escher les mots, tu n'as pas ton pareil.

Que les mots??

A pluche louftibus

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 27 oct 2012 à 22:24 Citer     Aller en bas de page

Oui je sais Alhéna c'est un peu tard pour te répondre mais mieux vaut tard que jamais? Quand tu applaudis, tu ne t'emmêles jamais les tentacules? parce que moi rien qu'avec deux bras j'arrive à m'emmêler les pinceaux.
A+ et

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 27 nov 2012 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup , un peu aigre et très fin ... Une bonne cuisine qui fonctionne bien ...

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 29 nov 2012 à 23:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Mr Barnabooth: "un peu aigre et très fin" félicitations à votre palais!

 
frank .T


ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaines
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
340 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2011
Dernière connexion
9 janvier
  Publié: 29 nov 2012 à 23:31 Citer     Aller en bas de page

Hardis, on l'était mais pour prendre la mouche sans recevoir le fouet vous êtes le meilleur
Frank

  Au plaisir de vous lire...
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 30 nov 2012 à 00:11 Citer     Aller en bas de page

Oh oh là il me semble avoir affaire à un connaisseur
merci d'être venu pêcher par ici
amicalement
JC

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4369
Réponses: 16
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0730] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.