Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 17
13499 membres inscrits

Montréal: 31 oct 19:07:31
Paris: 1er nov 00:07:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: De braves hommes trop crédules Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 31 juil 2017 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

C'était le plus barbu des hommes du pays.
Tous les jours il montrait ses superbes attributs,
Qui dépassaient souvent, nombre de ses habits.

Certains messieurs l'enviaient, cela sans retenue,
Car ils étaient imberbes, et le soir, dans leurs lits,
Leurs femmes se plaignaient d'avoir de tels maris!

"Le mien a du duvet sur les pieds, bien fourni,
Déclara l'une d'elles, il pique tant c'est dru,
Et me blesse si fort, que le sommeil me fuit!"

--Le mien ne risque pas, disait l'autre déçue,
Il porte des perruques, et j'en suis ébahie,
Quand elles tombent à mes pieds, et me font un tapis!--

""Mes amies je connais un remède absolu,
Déclara leur aînée. Le mien en fut conquis,
Car tout fut résolu en un temps très réduit!

Frictionnez le sommet avec ce gel herbu,
Et dès le lendemain, les poils trop longs, roussis,
Préféreront le fuir, plutôt que d'être occis

Quand à ceux qui n'ont rien, et qui sont presque nus,
Cette huile malicieuse, qui est des plus hardie,
Collera tous les poils, de liberté, épris!""

Mais les mites veillaient, et dans ce paradis,
Eurent de quoi manger, et le jour, et la nuit!

**La nature est plus efficace que certains conseils farfelus!**

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4583 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 31 juil 2017 à 03:09 Citer     Aller en bas de page

La mite au logis c'est connu depuis la nuit des temps !

 
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
3 août 2019
  Publié: 31 juil 2017 à 04:22 Citer     Aller en bas de page

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1028 poèmes Liste
16606 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
30 octobre
  Publié: 31 juil 2017 à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

La phrase finale me parait pleine de bon sens, et j'apprécie les vers que tu développes et qui nous mènent jusqu'à cette conclusion...Je le dis souvent dans ce registre loufoque, mais l'humour m'épate toujours quand on arrive à s'en servir pour dépeindre un trait de la société, ou de personnes.
amitiés sincères.
pyc.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23658 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 31 juil 2017 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Belle morale chère JOSETTE, pour un loufoque des plus drôles, il y en a qui doivent se friser les moustaches.
Bisous ODE 31 - 17

  OM
La Brune Colombe Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
3818 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
28 octobre
  Publié: 31 juil 2017 à 19:13 Citer     Aller en bas de page

Un poil tirée par les cheveux cette histoire..! Mais je l'avoue j'ai bien ri

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
452 poèmes Liste
14475 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 1er août 2017 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

Un agréable moment de lecture.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 2 août 2017 à 00:38 Citer     Aller en bas de page

merci infiniment mes chers amis et amies, pour vos adorables, et chaleureux com. je suis très heureuse que vous ayez apprécié ce petit loufoque!

magnifique journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 766
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Questions d'un temps qui passe et qui m'échappe... (Tristes)
Auteur : pyc
(Amour)
Auteur :
(Tristes)
Auteur :
Le phare abandonné (Poèmes par thèmes)
Auteur : Le chat noir
Un Semblable Destin (Amour)
Auteur : mido ben
Heureux Qui Comme Ulysse... (Autres)
Auteur : pengyou42
(Autres)
Auteur :
Mes Yeux Remplis De Toi (Amour)
Auteur : mido ben
Avoir des ailes. (Autres)
Auteur : Flora Lynn
Sur la route de Madison... (Acrostiches)
Auteur : ***Cocci***
Le saule aux amants (Amour)
Auteur : Klafooty
(Autres)
Auteur :
(Tristes)
Auteur :
Un Sourire (Autres)
Auteur : La Brune Colombe
Un soir à nous (Amour)
Auteur : ballandine

 

 
Cette page a été générée en [0,0264] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.