Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Gylfi
13572 membres inscrits

Montréal: 25 sept 12:36:23
Paris: 25 sept 18:36:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vous étiez là, si beau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 24 févr 2012 à 05:19
Modifié:  23 févr 2013 à 01:55 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page




Vous étiez là, si beau


Vous étiez là si beau en cet instant, discret
A regarder ravi la fille dont les yeux
Perles d’aigue-marine, petits bout de ciel bleu
Vous faisaient miroiter des rivages lointains

Vous rêviez avec elle de tous ces lendemains
Du bonheur de la voir chaque jour, sans arrêt
D’apprendre à son sourire et d’entendre le chant
De la mer, des oiseaux, le rire des enfants

Vous lui preniez les mains, la regardiez encore
Et vous ne pouviez croire être là, si près d’elle
Elle était la déesse, vous étiez le mortel
Vous pensiez je le vis retrouver l’âge d’or.

Mais du fond du café où je vous aperçus
C’était vous la lumière, c’était vous l’ingénu
Vous étiez si heureux que vous ne pouviez voir
Comme ces joyaux là somme toute étaient noirs

Car dans ses yeux d’azur aux accents de mirage
Je vis, sans trop savoir ni pourquoi ni comment
En un éclair, très vite, un instant seulement
Je vis pointer la mort et compris le message

Il vous faudrait payer pour n’avoir pu saisir
Ce qui chez elle en vous éveillait le désir
Vous alliez, c’est certain, trouver la note chère
Et compter peu à peu le faisceau de lumière

Mais qu’importe après tout, vous étiez amoureux
Et l’amour enrichit celui qui sait donner
Vous aviez auprès d’elle votre coin de ciel bleu
Vous le pensiez, c’est tout et vous étiez heureux
.




Blottie


© fév 2012

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
8 août
  Publié: 24 févr 2012 à 05:35
Modifié:  25 févr 2012 à 06:46 par Balzak
Citer     Aller en bas de page

Alors là ce poème est beau, sublime, magnifique, merveilleux ! J'ai adoré.
L'amour le rend aveugle et il semblerait que c'est cette illusion de bonheur avec elle qui sur le moment le rende heureux. J'ai l'impression d'avoir été cet homme là- avec cette femme-là. L'avenir s'annonce bien triste pour lui ...

 
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
9 février 2019
  Publié: 24 févr 2012 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Quel sublime poème... émouvant aussi! Bravo!
Merci pour ce poème!
Amitié,
San Flyga.

 
Timeheart

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
24 commentaires
Membre depuis
11 février 2012
Dernière connexion
5 avril 2013
  Publié: 24 févr 2012 à 07:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé vous lire
Merci de m'avoir transporter dans un ailleurs si beau sous vos mots!

 
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 24 févr 2012 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

un constat discret sur ce qui jette ou non de la poudre aux yeux, de beaux alexandrins pour un dépit si bien conter

bien amicalement pampille

  pampille
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
4604 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 24 févr 2012 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

"Mais qu’importe après tout, vous étiez amoureux
Et l’amour enrichit celui qui sait donner
Vous aviez auprès d’elle votre coin de ciel bleu
Vous le pensiez, c’est tout et vous étiez heureux."

Superbe ! tristement superbe...
Merci pour ce partage

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 24 févr 2012 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Blottie

Superbement beau, excellent , il a un p"tit air de langage à l'ancienne, qui m'a plu

Magnifique partage, Merci

Sélénaé

 
Maiden


Des vagues océanes et du vague à l'âme.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
28 mars 2010
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 24 févr 2012 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

"Mais du fond du café où je vous aperçus
C’était vous la lumière, c’était vous l’ingénu
Vous étiez si heureux que vous ne pouviez voir
Comme ces joyaux là somme toute étaient noirs"

C'est cette strophe là qui m'a émue..
Un magnifique poème, qui fait sourire mais qui attriste..

Merci

  Lost in Neverland
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 25 févr 2012 à 04:27 Citer     Aller en bas de page

Vous soulignez justement combien il est important en amour de faire attention à l'autre plus qu'à soi.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5661 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 25 févr 2012 à 05:58
Modifié:  25 févr 2012 à 06:11 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Un petit côté "Milord" dans ce poème.
Une tendresse au delà de tout.
La preuve s'il en faut que les femmes ont un sixième sens pour sentir ces choses là.
Même si la rime vous ennuie parfois, à mon humble avis ici cela ne se voit pas du tout.
Merci pour le partage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 25 févr 2012 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Balzak, Poil, SanFlyga, Lullaby, Timeheart, Pampille, Anna, Godetia, Selenaélalouveféline, Maiden, Vénutia et Marcel,
Merci à vous tous pour avoir pris le temps d'écrire ces commentaires. Je lis chacun avec une grande attention et ces petits mots me sont précieux et m'encouragent à continuer.
Je suis heureuse d'avoir pu un instant vous toucher avec ce poème-ci comme cet homme m'avait ému dans ce café. Nous sommes des passeurs...

Amitiés
Blottie


 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 25 févr 2012 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lacase,

Contente que ce poème vous ait plu et merci pour ce lien. Je n'avais pas pensé à Milord, mais "l'ombre de la rue" qui connait Milord qui, lui, ne l'a jamais vue, en effet... Je découvre au passage que le texte est de Moustaki : avec ces deux là réunis, ça ne pouvait donner que du bon !
Je vois que nous partageons aussi l'amour de la chanson.
Quant aux rimes, effectivement, elles sont encore bien présentes et, plutôt que de les chasser (impossible à cette heure), finalement j'ai décidé de m'en réjouir à loisir !

Amitiés

Blottie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
512 poèmes Liste
23465 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 25 févr 2012 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Je fais de ce merveilleux poème, une petite place en mon coeur
Merci BLOTTIE
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 26 févr 2012 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Merci, Ode ! Contente que ce poème t'ait touchée.

Amitiés
Blottie

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
317 poèmes Liste
18450 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 26 févr 2012 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Superbe

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
90 poèmes Liste
3935 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
27 août
  Publié: 27 févr 2012 à 02:49 Citer     Aller en bas de page

Bravo !
Un coup de coeur...

Quant aux rimes... surtout ne change rien..

Amicalement.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 27 févr 2012 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Bestiole et Sidonie d'être venues me visiter ! Contente qu'il vous ait plu.


Blottie

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9631 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 4 mars 2012 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Une petite merveille !

Loup

  http://papemich.free.fr/
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 8 mars 2012 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Loup !
Je suis allée au passage visiter papemich et j'y ai trouvé des poèmes superbes.
Amitiés
Blottie

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 29 mars 2012 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Que d'éloges Henri ! J'en suis toute chose... Merci beaucoup ! J'espère que cette addiction ne te fera aucun mal !
Amitiés
Blottie

 
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 27 mai 2012 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

A mon tour d'exprimer mon enchantement! Quel magnifique poème couleur sépia!

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3177
Réponses: 25
Réponses uniques: 17
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Printemps aride (Autres)
Auteur : bekrimation
On devait se revoir. (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aeshne
Une Peine De Coeur (Amour)
Auteur : Pampille
57 mots (Amour)
Auteur : MonCielEstCrypté
Grand Petit Homme (Amitié)
Auteur : Jeanne
je rêvais.... (Amour)
Auteur : Pampille
Un Miel De Renaissance... (Amour)
Auteur : Pampille
Le forgeron d'émaux (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Souvenirs au bord de la mer (Tristes)
Auteur : Aude Doiderose
Va donc maudit printemps (Tristes)
Auteur : Alinus
Chant d'elle (Amour)
Auteur : kaeldrich
La nuit qui nous tombe. (Poèmes par thèmes)
Auteur : Narcissange
Arrêt sur image (Amour)
Auteur : Pampille
Le chant de l'été indien... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Une graine d'amour (Amour)
Auteur : Mystic4Ever

 

 
Cette page a été générée en [0,0539] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.