Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· Andesine
13149 membres inscrits

Montréal: 5 déc 22:27:04
Paris: 6 déc 04:27:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: La femme aux 87 robes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 16 nov 2016 à 16:06 Citer     Aller en bas de page





Il était une fois dans un pays, tout près,
Une femme discrète appelée Emilie...
Un matin le facteur — un grand brun très joli —
Lui livra une robe en un joli paquet.

Une fois essayée, son bonheur fut immense.
Elle se trouva fort belle en tenue féminine
Et dans ses yeux grandit une lueur coquine 
Qui disait : ce plaisir vaut bien quelques dépenses...

La deuxième fut bleue tout comme la septième,
La douzième échancrée, la vingtième fendue,
Une autre par mégarde en vacances perdue
Fut vite remplacée par la trente et unième.

Une était « ventre plat » ou bien « remonte-fesses »
Pour attirer les yeux ou les mains égarées
Que des hommes charmants ou malintentionnés
Cherchaient à lui ôter par de vaines caresses.

Un matin on sonna sous le grand porche vert,
C’était Monsieur Legris de la Banque de France
Qui venait demander — voulant lui faire offense —
Qu’elle comble au plus vite ses comptes à découvert.

Lorsqu’elle le fit entrer dans sa robe en dentelles,
Il tomba sous le charme audacieux d’Emilie
Elle semblait tout droit venue du Paradis
Dans une robe blanche à très larges bretelles.

Contrite elle avoua ses terribles fredaines :
Que son péché mignon causait son désespoir
Et pour mieux le convaincre elle ouvrit son armoire
Il eu devant les yeux  des robes par dizaines.

«  Ma pauvre demoiselle qu’avez-vous donc en-tête ?
— Ce sont quelques tenues en coton ou en laine...
— Mais j’en compte bien là au moins une centaine
— Oh, n’exagérez pas. Juste quatre-vingt-sept. »

Elle fit devant lui deux ou trois essayages
Mais c’est en lingerie qu’il aimait Emilie
Elle était c’est certain la femme de sa vie
Et très rapidement ce fut le mariage.

Pour l’amour de Gaston, Emilie devint probe.
Elle fit des études à l’université
Elle fut économe arrêtant d’acheter
Et c’est en avocate un jour, qu’elle prit la robe.


 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 16 nov 2016 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

J'adore les contes qui finissent bien.

Je parie que leur fils fut prénommé "Robert"

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 17 nov 2016 à 00:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
J'adore les contes qui finissent bien.

Je parie que leur fils fut prénommé "Robert"


Comment l'as-tu deviné ? Mais dans l'intimité ils l'appelaient Bob.

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3720 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 17 nov 2016 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,
moi la robe que je préfère c'est la robe buste ! Elle est solide et elle met en valeur la poitrine.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
11538 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 17 nov 2016 à 02:47 Citer     Aller en bas de page

Impression de déjà lu ... Je me trompe ?

Ça n'enlève rien au charme vestimentaire de ton poème

  ISABELLE
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 17 nov 2016 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Adamantine,
moi la robe que je préfère c'est la robe buste ! Elle est solide et elle met en valeur la poitrine.
Amicalement
Pichardin



Il m'en faudrait une alors (même si ma poitrine est déjà suffisamment mise en valeur )

Citation de Maschoune
Impression de déjà lu ... Je me trompe ?

Ça n'enlève rien au charme vestimentaire de ton poème


Non c'est vrai mais comme entre temps j'en avais achetée une 88ème, je me suis dit qu'il n'était pas d'actualité et puis en fait non.

Citation de ODIN
Très bonne idée réussie



Merci très cher.

 
CD6D
Impossible d'afficher l'image
Tout mon savoir ne sert qu'à mesurer l'étendue de mon ignorance
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
204 commentaires
Membre depuis
2 décembre 2015
Dernière connexion
24 mai 2017
  Publié: 17 nov 2016 à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Voilà qui tendrait à démontrer que les hommes préfèrent les femmes bien en robes et moins dispendieuses

  sans mots dire à consommer cent mots des rations
Maria Magdalena.


Aime la poésie, le ciel t'aidera...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2016
Dernière connexion
9 mars 2017
  Publié: 17 nov 2016 à 08:51 Citer     Aller en bas de page



On se délecte à la lecture, merci du partage.

bon je vais prendre ma robe de chambre on ne sait jamais (sourire)


Bonne journée

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22009 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 18 nov 2016 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

J'avoue qu'il faut une grande penderie pour accrocher toutes ces robes, de toute façon, elle a su accrocher le regard du banquier.
Cela aurait été dur de lui faire porter une robe de bure.
Merci pour ce conte et pour le futur compte en banque de Emilie
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
1805 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 21 nov 2016 à 07:34 Citer     Aller en bas de page

ADAMANTINE
Wahou.....quelle belle histoire !
Que d'imagination... (avec une petite pointe de vrai)
Qui sait. ?

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
3350 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 25 nov 2016 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Enfin, je peux répondre...ben oui, y'a du grésil sur le net ; -). Marrant parce que j'ai pensé à Peau d'Âne en te lisant alors que ça n'a rien à "ivoire" sinon que cela se rapproche d'un conte de "faits". L'humeur d'une robe couleur de lune qui ressemble à la neige sur fond de nuit sans doute...Et la chute en vertu (gadin) ^^; plutôt inattendue a plaidé en ta faveur...! ; -)...

Bisx...



  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8810 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 30 nov 2016 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

GASTON aimait EMILIE à la dérobée
était-ce la 89 ieme robe
quand elle se cru enrobée.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13596 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 4 déc 2016 à 08:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de CD6D
Voilà qui tendrait à démontrer que les hommes préfèrent les femmes bien en robes et moins dispendieuses



J'aurais préféré qu'ils les aiment nues et bien en chair

Citation de Maria Magdalena.


On se délecte à la lecture, merci du partage.

bon je vais prendre ma robe de chambre on ne sait jamais (sourire)


Bonne journée


La robe de chambre ça marche aussi

Citation de ode3117
J'avoue qu'il faut une grande penderie pour accrocher toutes ces robes, de toute façon, elle a su accrocher le regard du banquier.
Cela aurait été dur de lui faire porter une robe de bure.
Merci pour ce conte et pour le futur compte en banque de Emilie
Bises amicales ODE 31 - 17



Je fantasme sur la soutane Merci de ton passage.

Citation de MUSCADE
ADAMANTINE
Wahou.....quelle belle histoire !
Que d'imagination... (avec une petite pointe de vrai)
Qui sait. ?

Bisous - MUSCADE



J'ai compté. Aujourd'hui j'en ai 88 et ça c'est vrai



Citation de RiagalenArtem
Enfin, je peux répondre...ben oui, y'a du grésil sur le net ; -). Marrant parce que j'ai pensé à Peau d'Âne en te lisant alors que ça n'a rien à "ivoire" sinon que cela se rapproche d'un conte de "faits". L'humeur d'une robe couleur de lune qui ressemble à la neige sur fond de nuit sans doute...Et la chute en vertu (gadin) ^^; plutôt inattendue a plaidé en ta faveur...! ; -)...

Bisx...




J'aime beaucoup l'histoire de Peau d'Ane. Elle commence horriblement et se termine bien. Tout ce que j'aime.
Merci beaucoup Riaga.



Citation de samamuse
GASTON aimait EMILIE à la dérobée
était-ce la 89 ieme robe
quand elle se cru enrobée.


Jolis jeux de mots.


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 757
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0506] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.