Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 25
· Ashimati · Jean-Louis
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 13:06:52
Paris: 21 mai 19:06:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Poésie musculaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 13:37
Modifié:  16 nov 2016 à 14:05 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page





Je tairai le prénom d’une très bonne amie
Qui prétend que je n’aime que les types idiots
Dont le plus grand talent serait l’anatomie
Et qu’importe la tête, puisqu’ils ont des abdos.

Je tiens à corriger cette allégation fausse :
J’aime beaucoup les chauves et les ventripotents
Qui révèlent leurs cors, dès lors qu’ils se déchaussent
Qui ont les dents gâtées et le ton chevrotant.

Je trouve ravissants les multiples mentons,
Les varices bleutées, les fesses plates et molles,
Les poils de narines et d’oreilles en festons,
Les poches sous les yeux, gracieuses alvéoles.

Ces qualités nous montrent qu’ils sont intelligents
Savants plus que les autres, car ils ont méprisé
L’exercice brutal et tout entrainement
Dont on sort en sueur et toujours épuisé.

Aussi, dans ma sagesse, ai-je fait le partage :
À mon amie je laisse les hommes perspicaces
Que l’étude acharnée durant tout leur jeune âge,
Leur forgeant un QI, a gâté la carcasse

Et comme je n’aime pas qu’il y ait gaspillage,
Je me réserverai, modestement, les beaux
Dont les muscles s’enroulent comme des engrenages,
Si j'en ai déjà un, qu'importe leurs cerveaux ?



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cioran


Sa beauté m'est latine, et son verbe latin - sous sa jupe en satin désireuse - lancine ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
177 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

C'est quoi son prénom ?

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 13:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran
C'est quoi son prénom ?



C'est une manie chez toi !

Elle se reconnaîtra.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cioran


Sa beauté m'est latine, et son verbe latin - sous sa jupe en satin désireuse - lancine ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
177 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

J'ai cru 5 sec que tu as écrit "c'est une mamie chez toi"

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran
J'ai cru 5 sec que tu as écrit "c'est une mamie chez toi"



Voilààà c'est ta grand mère

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cioran


Sa beauté m'est latine, et son verbe latin - sous sa jupe en satin désireuse - lancine ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
177 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:02 Citer     Aller en bas de page

Elle est pas chez moi là, ça marche pas

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran
Elle est pas chez moi là, ça marche pas



Bon et à part ça il te plaît mon poème ou il sent le gasoil ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
10987 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Tous les goûts sont dans la nature : moi je les aime avec les tempes et le portefeuille argentés

Merci à toi

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Tous les goûts sont dans la nature : moi je les aime avec les tempes et le portefeuille argentés

Merci à toi



Ah le genre Georges Cooney, je parie !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
10987 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Maschoune
Tous les goûts sont dans la nature : moi je les aime avec les tempes et le portefeuille argentés

Merci à toi



Ah le genre Georges Cooney, je parie !



What else ?

  ISABELLE
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3426 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 16 nov 2016 à 14:18
Modifié:  16 nov 2016 à 14:19 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Voilà qui est dit !

C'est un peu vrai : on ne doit pas négliger la culture du corps,

sinon l'on finit par ressembler au portrait que tu nous dresses !

Tu te réserves quand même la meilleure part, et c'est très bien !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Cioran


Sa beauté m'est latine, et son verbe latin - sous sa jupe en satin désireuse - lancine ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
177 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de toi
Bon et à part ça il te plaît mon poème ?



Pas trop

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
652 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Formidable de drôlerie, bravo pour ce texte plein de finesse.

Gilles

  gilles
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 15:32
Modifié:  16 nov 2016 à 15:43 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Ma pauvre petite doudou. Ce doit être difficile d'être obligée de choisir entre l'intelligence et le corps (cor ?). Contrairement à toi je n'ai que des GBFIM dans mon entourage (grands, beaux, forts, intelligents et modestes) alors j'imagine ta frustration. N'avoir que le plaisir du corps et être privée de celui de l'esprit c'est un peu comme avoir l'emballage sans le cadeau.


Ps : Ton amie m'a tout l'air d'être une femme exceptionnelle. J'espère avoir l'honneur de faire sa connaissance un jour...

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
3907 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Voilà un écrit très bien tourné ...
Et oui, la perfection n'est pas de ce monde ...
...mais l'important finalement, n'est-il pas qu'il nous aime et qu'il nous trouve jolie malgré nos propres défauts

Bon ...amusement


Myo

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 16:02
Modifié:  16 nov 2016 à 16:12 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Cioran

Citation de toi
Bon et à part ça il te plaît mon poème ?



Pas trop



Hélas, hélas, hélas...

Citation de Gillesdepont
Formidable de drôlerie, bravo pour ce texte plein de finesse.

Gilles



Merci Gilles, continue la muscu !

Citation de Adamantine
Ma pauvre petite doudou. Ce doit être difficile d'être obligée de choisir entre l'intelligence et le corps (cor ?). Contrairement à toi je n'ai que des GBFIM dans mon entourage (grands, beaux, forts, intelligents et modestes) alors j'imagine ta frustration. N'avoir que le plaisir du corps et être privée de celui de l'esprit c'est un peu comme avoir l'emballage sans le cadeau.


Ps : Ton amie m'a tout l'air d'être une femme exceptionnelle. J'espère avoir l'honneur de faire sa connaissance un jour...



Tu dois confondre avec les GBFIM (Gros, Bête, Flasque et Intelligence Modérée).

PS : tu l'adorerais car c'est une femme très très intelligente (de l'ordre du 95 D)

Citation de Myo
Voilà un écrit très bien tourné ...
Et oui, la perfection n'est pas de ce monde ...
...mais l'important finalement, n'est-il pas qu'il nous aime et qu'il nous trouve jolie malgré nos propres défauts

Bon ...amusement


Myo



Perso je n'ai aucun défaut, sauf une tendance à me sous-estimer.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 16:08
Modifié:  16 nov 2016 à 16:09 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose


Citation de Adamantine
Ma pauvre petite doudou. Ce doit être difficile d'être obligée de choisir entre l'intelligence et le corps (cor ?). Contrairement à toi je n'ai que des GBFIM dans mon entourage (grands, beaux, forts, intelligents et modestes) alors j'imagine ta frustration. N'avoir que le plaisir du corps et être privée de celui de l'esprit c'est un peu comme avoir l'emballage sans le cadeau.


Ps : Ton amie m'a tout l'air d'être une femme exceptionnelle. J'espère avoir l'honneur de faire sa connaissance un jour...



PS : tu l'adorerais car c'est une femme très très intelligente (de l'ordre du 95 D)


Si tu situes l'intelligence des femmes dans leur tour de poitrine, j'imagine très bien où tu penses trouver celle des hommes. Quoique... tu dis justement que tu les préfères idiots... Ma pauvre

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine

Citation de Aude Doiderose


Citation de Adamantine
Ma pauvre petite doudou. Ce doit être difficile d'être obligée de choisir entre l'intelligence et le corps (cor ?). Contrairement à toi je n'ai que des GBFIM dans mon entourage (grands, beaux, forts, intelligents et modestes) alors j'imagine ta frustration. N'avoir que le plaisir du corps et être privée de celui de l'esprit c'est un peu comme avoir l'emballage sans le cadeau.


Ps : Ton amie m'a tout l'air d'être une femme exceptionnelle. J'espère avoir l'honneur de faire sa connaissance un jour...



PS : tu l'adorerais car c'est une femme très très intelligente (de l'ordre du 95 D)


Si tu situes l'intelligence des femmes dans leur tour de poitrine, j'imagine très bien où tu penses trouver celle des hommes. Quoique... tu dis justement que tu les préfères idiots... Ma pauvre



J'aime pas trop les hommes qui ont des gros seins

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Adamantine

Citation de Aude Doiderose


Citation de Adamantine
Ma pauvre petite doudou. Ce doit être difficile d'être obligée de choisir entre l'intelligence et le corps (cor ?). Contrairement à toi je n'ai que des GBFIM dans mon entourage (grands, beaux, forts, intelligents et modestes) alors j'imagine ta frustration. N'avoir que le plaisir du corps et être privée de celui de l'esprit c'est un peu comme avoir l'emballage sans le cadeau.


Ps : Ton amie m'a tout l'air d'être une femme exceptionnelle. J'espère avoir l'honneur de faire sa connaissance un jour...



PS : tu l'adorerais car c'est une femme très très intelligente (de l'ordre du 95 D)


Si tu situes l'intelligence des femmes dans leur tour de poitrine, j'imagine très bien où tu penses trouver celle des hommes. Quoique... tu dis justement que tu les préfères idiots... Ma pauvre



J'aime pas trop les hommes qui ont des gros seins


Tu préfères les femmes avec une Kikoulinette ? (Ne m'emmène pas sur ce terrain là ma doudou)

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 16 nov 2016 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Tu préfères les femmes avec une Kikoulinette ?



Je ne vois pas trop ce que tu veux dire. Après une recherche sur Google je trouve ceci :



"tu peux emporter ta kidounette dans ta poche ou la caresser au creux de ta main". Édifiant…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
347 poèmes Liste
3597 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 17 nov 2016 à 01:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
tu n'aimes pas trop les hommes avec des gros seins, j'en déduis que chez les mâles tu n'aimes pas les corps nichons.
Il y a des hommes qui ne demandent que ça, qu'on leur passe sur le cor. C'est leur façon à eux de prendre leur pied.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1050
Réponses: 28
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0429] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.