Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 303
Invisible : 0
Total : 304
· ode3117
13163 membres inscrits

Montréal: 12 déc 11:03:29
Paris: 12 déc 17:03:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Futilise-moi* Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 18 jan 2016 à 14:38
Modifié:  19 jan 2016 à 04:35 par Emme
Citer     Aller en bas de page




Mon aimé dis-moi, est-ce vrai
Que tu apprécies plus que tout
Lorsqu'assise sur tes genoux
Je souris d'un air guilleret ?

Tu affectionnes semble-t-il
Un léger gloussement discret
Semblable au dindon « Buff Jersey »
À chaque mot que tu distilles.

Une femme telle que moi c'est sûr
« Qui ne connaît rien à la vie
Sans ambition et sans envies »
Ne sait parler que de chaussures.

Je lis des magazines de mode
Féminins ou bien de psycho
Que tu piques quand je tourne le dos ;
Pour te moquer, c'est plus commode...

Toi t'achètes : « The Economist »
Mais moi je le comprends c'est mieux.
Quand par hasard je crie « Mon Dieu ! »
Tu accours, mon bel égotiste.

Pardonne-moi mon roudoudou
Si je ne me prosterne pas,
Il ne faudrait pas que mes bas
Soient déchirés par les cailloux.

Mais futilise-moi mon amour
Et n'oublie pas que sans béquilles
Les mégalos de pacotille
Dans la boue finiront un jour.




* néologisme formé de futile et utiliser
Buff Jersey : Variété de dindon

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 18 jan 2016 à 14:49
Modifié:  18 jan 2016 à 14:53 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Il me plaît ce poème : le plus futile des deux n'est pas celle qu'on pense.

Il est dans la nature des femmes d'aimer ce qui peut paraître accessoire : ornements vains, détails idiots… mais si dans ces futilités se cachait un certain art de la vie ?

Il est fréquent chez les hommes d'afficher le plus profond mépris pour ces trois-fois-rien et ces suivez-moi-jeunes-homme. Ils préfèrent discourir sur des sujets graves (sur lesquels ils n'ont nulle prise) et alors nous ouvrons des yeux ronds d'admiration à ces pensées élevées, tout en admirant à la dérobée la courbe de nos ongles.

Si on a le malheur d'avoir une opinion, elle est balayée de la main : les bonnes femmes ça ne connaît rien.

On s'en fout, nous détenons tous les secrets du monde. Mais chuuuuut…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 18 jan 2016 à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Il me plaît ce poème : le plus futile des deux n'est pas celle qu'on pense.

Il est dans la nature des femmes d'aimer ce qui peut paraître accessoire : ornements vains, détails idiots… mais si dans ces futilités se cachait un certain art de la vie ?

Il est fréquent chez les hommes d'afficher le plus profond mépris pour ces trois-fois-rien et ces suivez-moi-jeunes-homme. Ils préfèrent discourir sur des sujets graves (sur lesquels ils n'ont nulle prise) et alors nous ouvrons des yeux ronds d'admiration à ces pensées élevées, tout en admirant à la dérobée la courbe de nos ongles.

Si on a le malheur d'avoir une opinion, elle est balayée de la main : les bonnes femmes ça ne connaît rien.

On s'en fout, nous détenons tous les secrets du monde. Mais chuuuuut…


J'ai souvenir de cette ministre (ou députée alors) Cécile Duflot qui était venue en robe fleurie à l'assemblée nationale. Elle avait été sifflée et victime de quolibets.
La futilité apparente peut être parfois une véritable arme dans notre société dominée par l'apparence. Cette femme qu'on ne voit pas venir et qui obtient la promotion convoitée par un autre mais bon, hein, elle a dû coucher...
Je ne connaissais pas l'expression "suivez-moi-jeunes-hommes" mais elle me va comme un gant

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 19 jan 2016 à 00:42 Citer     Aller en bas de page

tes mots m'ont fait sourire, je retrouve pas mal de choses de la vie
belle journée

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3511 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 19 jan 2016 à 04:50 Citer     Aller en bas de page


Pauvre vieux fous, certains hommes ne savent pas à qui ils ont affaire
Oui, les femmes ont AUSSI, un cerveau .
Sur ce je m'en vais futiliser, merci Mag, je me sens comprise
J'ai adoré !
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 19 jan 2016 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Une lecture qui ne peut me laisser indifférente.

"Futilise-moi" belle trouvaille

Un de vos écrits de plus que j'aime beaucoup

Bonne fin de journée
LBC

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 19 jan 2016 à 12:43
Modifié:  19 jan 2016 à 12:44 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Citation de Vénusia
tes mots m'ont fait sourire, je retrouve pas mal de choses de la vie
belle journée


Les choses qui m'entourent m'inspirent parfois. Merci Vénusia.

Citation de Emme

Pauvre vieux fous, certains hommes ne savent pas à qui ils ont affaire
Oui, les femmes ont AUSSI, un cerveau .
Sur ce je m'en vais futiliser, merci Mag, je me sens comprise
J'ai adoré !
Emme


Futilisons ensemble ma doudou. Bisous.

Citation de La Brune Colombe
Une lecture qui ne peut me laisser indifférente.

"Futilise-moi" belle trouvaille

Un de vos écrits de plus que j'aime beaucoup

Bonne fin de journée
LBC



Je suis heureuse qu'il vous plaise.

 
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
489 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 20 jan 2016 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup ce poéme

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 jan 2016 à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de ALPETE LION DE AUDE
j'aime beaucoup ce poéme


Merci

 
Pyerre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
664 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2016
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 24 jan 2016 à 08:22 Citer     Aller en bas de page

Superbe ISHTAR... Magnifique...!!!

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 24 jan 2016 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyerre.

 
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
613 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er février
  Publié: 1er févr 2016 à 00:29 Citer     Aller en bas de page

J'adore
Mais pourquoi l'avoir mis dans la catégorie "loufoque", puisqu'il est le reflet de la réalité.

Bien à vous
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 1er févr 2016 à 03:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aalis
J'adore
Mais pourquoi l'avoir mis dans la catégorie "loufoque", puisqu'il est le reflet de la réalité.

Bien à vous
Aalis



Chère Aalis,
Il faut bien que je laisse à la gent masculine l'illusion de sa supériorité.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 971
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0588] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.