Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· Ted Nonin · Lapoètesse
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 13:33:27
Paris: 21 mai 19:33:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le cœur suspendu à la branche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 juil 2011 à 12:32
Modifié:  28 déc 2012 à 17:28 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Mon amour, surtout n'oublie pas
Le cœur suspendu à la branche
Mets-le, quand tu partiras
Dans ta poche, au creux de ta hanche.

Suspendu entre ciel et terre
Ce cœur, tu le sais, c'est le mien
Dès que tu t'éloignes il se serre
Il n'est heureux qu'auprès du tien

Rougi de joie et de chagrin
Durant trois années de mystère
Emporte-le comme le témoin
D'un amour extraordinaire



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 3 juil 2011 à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Emporte-le comme le témoin
D'un amour extraordinaire

Extraordinaire, comme ton poème... que j'emporte dans mes favoris.

Amitiés

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 juil 2011 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bernylys
Emporte-le comme le témoin
D'un amour extraordinaire

Extraordinaire, comme ton poème... que j'emporte dans mes favoris.

Amitiés



Merci Bernylys pour ta lecture et la distinction dont tu m'honores.
Amitiés

Citation de Marianne
J'ai adoré cette déclaration à coeur ouvert !
Très joli poème plein de tendresse

Amicalement
Marianne



Plus que de tendresse : de passion.

Amitiés

Citation de Papillonmystère
Ton coeur suspendu à la branche
Whaou!!!!!!
amitié
papillonm



Amitiés à toi joli papillon

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
21615 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 juil 2011 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

En ce moment quelques arbres sont en fleurs et ton petit coeur explose d'amour , comme la fleur du grenadier.
Je le trouve très beau ce poème.
Qu'il mette souvent la main dans sa poche et il sentira, combien il bat fort ce petit coeur
et peut - être que ton amour te reviendra, c'est ce que je te souhaite ...
Amitiés ODE 3117

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 juil 2011 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
En ce moment quelques arbres sont en fleurs et ton petit coeur explose d'amour , comme la fleur du grenadier.
Je le trouve très beau ce poème.
Qu'il mette souvent la main dans sa poche et il sentira, combien il bat fort ce petit coeur
et peut - être que ton amour te reviendra, c'est ce que je te souhaite ...
Amitiés ODE 3117



Merci chère Ode. Cet amour me reviendra j'en suis certaine. Ce n'est pas une séparation, rien qu'une absence.
Bise

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 3 juil 2011 à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Magnifique ton poème Aude ! Merci du partage

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 3 juil 2011 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Anna
Magnifique ton poème Aude ! Merci du partage



Merci Anna, contente qu'il t'ai touchée.
Bise

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 4 juil 2011 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chris Charmeur
Aude, je te lis comme si j'étais ton image dans un miroir.
Chris



Merci mon cher Chris, mon frère en amours difficiles. Des bisous rafraîchissants.

Citation de Stielle Genieter
Ce cœur si fragile et si éclatant
A un arbre plein de vie tu le pends
Je connais l’attraction pour toi de l’hiver
A Noël au plus tard, il sera de retour ton coeur

Ce qui dure depuis 3 années
Ne va pas si vite se terminer
Et encore longtemps perdurer

Consoles-toi avec de la liqueur de mandarine
Qui te rappellera ses lèvres douces à la peau si fine

A ta santé avec Mandarine Napoléon

Je t'embrasse ma marraine,



Stille



Merci mon cher filleul. Rien ne se termine, simplement la vie l'envoie ailleurs. Mais ailleurs c'est jamais trop loin pour moi.
Je ne prendrai plus le 91 (la ligne de bus la plus douce de Paris) mais qu'importe, nous aurons encore des transports amoureux.
Merci pour cette suave liqueur de mandarine.

Bisous mon petit Belge

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 9 juil 2011 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de sonatine
élixir merveilleuse qu'est celle de l'amour,
a la tienne, a la sienne, a la votre

que votre histoire dure encore et encore et qu'elle t'emplisse de bonheur et de bien être jusqu'à la nuit des temps;

reste sur la ligne mon amie, ne tangue ni d'un coté, ni de l'autre

santé!!



Merci Sonatine, je bois aussi à tes amours.
Bisous

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 16 juil 2011 à 18:23 Citer     Aller en bas de page

on dirai que tu lis dans mes pensés
tes poèmes s'adressent à moi
courage

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 24 juil 2011 à 04:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lion D'Afrique
on dirai que tu lis dans mes pensés
tes poèmes s'adressent à moi
courage



Mes poèmes s'adressent à ceux (et celles) qui savent les lire.

Merci de ton passage, Lion. BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16385 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 25 juil 2011 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

c'est très bien écrit, avec une belle image, mais surtout très simple, ce qui me parait être une très bonne chose, comme pour qu'il puisse mieux saisir le fond de ce poème, et que la séparation ne soit rien de plus qu'une absence temporaire...c'est simple, mais pourtant témoin de sentiments profonds...c'est du moins l'idée que je m'en fais !
Je me demande même si il n y a pas un peu de tristesse dans ces mots...enfin...
amitiés très sincères à toi, chère Aude !
pyc.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 25 juil 2011 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
c'est très bien écrit, avec une belle image, mais surtout très simple, ce qui me parait être une très bonne chose, comme pour qu'il puisse mieux saisir le fond de ce poème, et que la séparation ne soit rien de plus qu'une absence temporaire...c'est simple, mais pourtant témoin de sentiments profonds...c'est du moins l'idée que je m'en fais !
Je me demande même si il n y a pas un peu de tristesse dans ces mots...enfin...
amitiés très sincères à toi, chère Aude !
pyc.




Merci Pyc, dire que ma poésie est simple, c'est le plus beau compliment que tu puisses me faire. Tu y a décelé une absence temporaire, tu as raison. Mon amoureux déménage, mais il emportera ce cœur avec lui, et pas conséquent le mien avec. Il y a sans doute une pointe de nostalgie de quitter à jamais cet appartement, car on sait que les lieux sont de décor de l'amour.
Bisous

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21670 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 juil 2011 à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de LANDE DOUILLETTE

Ton bel amour emporte et ravit avec tes mots si bien inspirés de lui...

J'ai encore aimé t'entendre parler d'amour, car tu le fais si bien mon amie.

Bises

LANDE



Merci Pat d'être passée me lire. Il faut croire que cet homme là m'inspirera toujours mes plus jolis vers.
Bisous

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2702
Réponses: 13
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0513] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.