Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 20
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13037 membres inscrits

Montréal: 16 nov 00:55:43
Paris: 16 nov 06:55:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Un dernier pour la route Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 2 nov 2015 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

Un dernier pour la route.

Il fait très beau. La terrasse de l’estaminet baignée d’ombre m’ouvre son espace pour goûter ce début d’après- midi. La serveuse est jolie, il y a des moments comme cela, où le parfum du jour à un petit quelque chose, qui vous rend de bonne humeur.

Je demande un café au beau sourire qui est en attente de ma commande et déplie mon journal. Je survole les nouvelles sommairement. Je suis trop bien, et je n’ai pas envie de gâcher l’instant avec le brouhaha du monde, alors, j’observe les autres clients, l’un deux me surprend : Il marmonne, il parle tout seul, fait les demandes et les réponses… Curieux personnage ! Je tends l’oreille pour entendre ses propos…

D’un coup, il s’anime, semble mécontent, devient plus éloquent ! Il apostrophe à haute voix le vide…
- « J’en ai marre, marre d’être seul !
- Je suis la solitude, tu sais bien, que je suis ta douce habitude, tu voulais la liberté, tu l’as.
- Aujourd’hui, je voudrais autre chose être aimé par exemple !
- Mais tu as quelqu’un qui t’aime, ta compagne de route, ton ombre.
- Celle-là, elle m’énerve aussi. Une fois devant moi, une fois derrière, une fois absente… De plus, elle mime mes gestes, quand, je sors du bistrot, elle me fait croire que je suis saoul, elle zigzague sur le trottoir. je la vois partir à gauche, je suis obligé de la redresser en partant sur la droite. on n’en finit plus, je suis content, la dernière fois elle s’est mangée un réverbère, pas moi, je l’ai évité de justesse…
- Il faut bien te l’avouer, quand tu as un peu bu ton ombre et toi, vous me faites bien rigoler. D’ailleurs, quand tu ne la vois pas, je te devine inquiet, presque orphelin…
- Et alors, elle, elle me prouve que j’existe, que je suis vivant
- hum ! Alors quand les nuages cachent le soleil, tu deviens un fantôme...
- Je t’en veux, tu m’as éloigné de mes relations, de mes amis, tu me chantais que c’est le prix à payer pour la liberté, mais aujourd’hui ma liberté me sert à quoi ?
- A qui la faute ! tu ne disais pas çà, quand tu sautais sur tout ce qui bouge au féminin, que tu larguais tes relations comme l’on jette un kleenex …
- A la vie
- Ton sens du raccourci me sidère. Ce qui t’arrive est la conséquence de tes choix ! tu as toujours voulu, le beurre et l’argent du beurre… Métro, boulot, dodo, marmots, tu me disais » ce n’est pas ma tasse de thé ». tu voulais être maître de ton destin… LIBRE … Tu m’as demandé te t’accompagner, je t’ai toujours été fidèle, tu veux me répudier maintenant !
- oui !
- Trop tard ! prends un dernier pour la route et laisse ton ombre te guider… »

Je replie mon journal, termine mon café et médite sur l'insatisfaction humaine. Pas facile de trouver le bon chemin pour mener sa vie.

  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21114 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 2 nov 2015 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Ça fait rire et ça fait mal à la fois, mais c'est bien trouvé, de quoi se poser des questions sur certains êtres.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3581 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 3 nov 2015 à 01:55 Citer     Aller en bas de page

un texte que j'ai lu avec attention
on sent dans tes mots, de la tristesse et en même temps une tendresse pour cet homme qui ne vit qu'avec son ombre.
est il encore vivant justement?

belle journée

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14600 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 4 nov 2015 à 02:14 Citer     Aller en bas de page

Je demande un café au beau sourire qui est en attente de ma commande et déplie mon journal. Je survole les nouvelles sommairement. Je suis trop bien, et je n’ai pas envie de gâcher l’instant avec le brouhaha du monde, alors, j’observe les autres clients, l’un deux me surprend : Il marmonne, il parle tout seul, fait les demandes et les réponses… Curieux personnage ! Je tends l’oreille pour entendre ses propos…

Les ombres de nous mêmes sont capables de nous retrouver dans certains moments de bien être...
J'aime vraiment ta prose aussi,Yvon.

Encore !




lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
328 poèmes Liste
3261 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 4 nov 2015 à 06:02 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Y.D.
J'ai beaucoup aimé ton texte et les réflexions qui en découlent.
Merci à toi.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 4 nov 2015 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Ode

Merci, ton passage sur mes lignes me fait toujours un immense plaisir.

Venusia

un dernier pour la route était une proposition pour le thème d'octobre, mon texte est naturellement une fiction qui s'inspire de mes observations de " l'autre"
j'aime deviner l'invisible dans le cœur des personnes que je rencontre. .des personnes en souffrance de vie j'ai en côtoyées beaucoup.

Lilia

Merci infiniment, ton appréciation sur ma prose m'a touché beaucoup.

[b]Pichardin[/b

Merci

amitiés poétiques

Yvon

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 13 jan 2016 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Laure


Merci


Yvon

  YD
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
642 poèmes Liste
4125 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 25 jan 2016 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

absolument superbe et tellement bien relaté! vraiment bravo

merci Yvon pour ce magnifique texte teinté de tristesse et de réalisme,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4507 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 26 jan 2016 à 07:53 Citer     Aller en bas de page

Josette


Merci j'apprécie toujours ton passage sur mes lignes

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 712
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0476] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.