Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 394
Invisible : 0
Total : 399
· Lucie Granville · Lykan · Willie · Romuald Augustin
Équipe de gestion
· Ashimati
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 15:16:36
Paris: 28 sept 21:16:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Combien de temps... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 17 mars 2011 à 19:19
Modifié:  19 mars 2011 à 06:51 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Combien de temps…

***

« Elle levait les bras comme on acclame le soleil
Criant sa joie, elle était sans pareil. »


***

Je me rappelle des jours passés
Où le moindre mot, un simple bruit,
Façonnait en son regard des pensées
Qu’elle déclamait en ses drôles de cris.

Elle écrivait ses rires par des éclats,
Résonnant dans toutes les pièces
Ils réjouissaient le cœur de maman et papa
Emplissant nos vies d’amples richesses.

Je me rappelle des jours anciens
Où la moindre sortie, une simple promenade,
Créait en son cœur des moments palpitants
Qu’elle chantait en marmonnant des ballades.

Elle peignait ses sourires par une bouche ouverte
Avalant la vie à grandes bouffées d’oxygène,
On partait ensemble faire des découvertes
Laissant aux nuits les chagrins et les peines.

Je me rappelle de chacun de ces moments
Où je prenais ta main tendue,
On faisait les pitres, on était marrants,
Transformant la maison par tout notre chahut.

Tu vivais d’espoir à chaque nouveau jour,
Mordant à pleines dents la maladie
Tu te battais durement gagnant toujours
Contre ton handicap et le flot de ses soucis.



Mais maintenant

Combien de ces instants sont restés ?
Tous emportés par ce qui lentement te tue.
Je me sens mal à te voir doucement nous quitter
Combien de temps avant que tout ne soit fichu…

***

À ma sœur…

Pascal
18/03/11

 
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1147 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
27 août
  Publié: 17 mars 2011 à 19:49 Citer     Aller en bas de page

Tristesse et beauté
il n'est de mot pour exprimer
toute cette douleur - amour
merci de tenter ce tour

tellement... tellement...
A

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
719 poèmes Liste
15355 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 18 mars 2011 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

Je me rappelle des jours passés
Où le moindre mot, un simple bruit,
Façonnait en son regard des pensées
Qu’elles déclamaient en ses drôles de cris.

Elle écrivait ses rires par des éclats,
Résonnant dans toutes les pièces
Ils réjouissaient le cœur de maman et papa
Emplissant nos vies d’amples richesses.



Délicat et émouvant ce portrait de ta soeur aimée ...

Trop triste imaginer son sourire et si tante envie de vivre s'éteindre....


Amicalement

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
4604 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 18 mars 2011 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

"Elle peignait ses sourires par une bouche ouverte
Avalant la vie à grande bouffée d’oxygène,
On partait ensemble faire des découvertes
Laissant aux nuits les chagrins et les peines."

Il faudra te souvenir de ces moments-là Pascal, elle aura au moins eu une famille aimante... d'autres n'ont pas cette chance
Courage, t'embrasse fort

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1522 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 18 mars 2011 à 06:39
Modifié:  26 mars 2011 à 18:50 par ecrinf
Citer     Aller en bas de page

Astre ! Va et cultive au jardin de ton cœur,
Un champ de souvenirs, pour garder ces images
D'un fugace bonheur vécu avec ta sœur.
Et plus tard, ton chagrin y créera des mirages.

Avec toute ma sympathie pour votre courage à ta famille et à toi.

Amitiés

Patrick

 
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 18 mars 2011 à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Touchant et poignant même... Une lecture sensible et triste
Merci pour le partage



Peace,

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 18 mars 2011 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

alalea
Merci de ces mots... ce ne sont que quelques mots posés sur une évidence...
Merci.
Amitiés
Pascal

Lilania
il y a certains domaines qui touchent plus que d'autres... elle a toujours été mon point sensible...
Merci
Amitiés
Pascal

Galatea
De temps à autre ce sourire réapparaît, alors tout le reste s'efface...
Merci beaucoup
Amitiés
Pascal

Anna
On pourra toujours dire, elle a eu cette chance... je ne sais pas pourquoi... mais je reste sur cette malchance, d'être née ainsi...
Merci

Patrick
Je garde tes mots précieusement... et les ressortirai un jour...
Merci pour ta sympathie

Amitiés
Pascal

Rabab
Merci d'être passée c'est gentil

Amitiés
Pascal

Vénusia
Oui... il restera ces moments... mais j'espère pouvoir encore vivre pendant un bon moment...
Merci beaucoup, ma "puriste" préférée !!!

Amitiés
Pascal

 
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 19 mars 2011 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Juste un ...........................

Belle poésie pour un hommage coloré d'amour !

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 20 mars 2011 à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Serge

Du passage, du silence merci, sincèrement
Amitiés
Pascal

Gourmandine

Les sourires portent bien des mystères en eux... tristesse ou joie... qu'importe si l'on sourit..
Merci
Amitiés
Pascal

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 20 mars 2011 à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Ce magnifique poème m'a beaucoup émue... je te souhaite beaucoup de courage pour affronter cette dure épreuve.

Amitiés sincères
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 26 mars 2011 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Bernylys

Merci beaucoup pour tes encouragements !!
Amitiés
Pascal

 
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 27 mars 2011 à 21:44 Citer     Aller en bas de page

Emouvant et triste...
faire de ces instants des moments de bonheur avec l'espoir à cultiver constamment pour faire reculer le moment fatidique..Courage!
Merci pour cette lecture.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 7 mars 2012 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

bekrimation

"faire de ces instants des moments de bonheur avec l'espoir à cultiver constamment pour faire reculer le moment fatidique"

si seulement ça suffisait... merci beaucoup, sincèrement !

Amitiés
Pascal

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1673
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0277] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.