Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Elisa
13108 membres inscrits

Montréal: 14 nov 02:06:23
Paris: 14 nov 08:06:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (mars 2010) : "Si j'étais printemps..." :: Le Printemps des coeurs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Caravelle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
34 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2009
Dernière connexion
3 janvier 2011
  Publié: 13 mars 2010 à 18:27
Modifié:  13 mars 2010 à 18:47 par La Caravelle
Citer     Aller en bas de page

Le Printemps des coeurs


Si j'étais le Printemps, que ferais-je ?




Qu' offrirais-je à mon arrivée sur terre ?

Tout d'abord, je ferais le jour beau mais un peu plus doux et tiède,
Et caressant que celui des matins

à la froide et lumineuse clarté

de l'hiver dernier qui heureusement s'en est allé !


Je demanderais au soleil de darder plus vivement encore ses rayons

sur tous les êtres,

ces êtres qui ne demandent qu'à vivre

Et craquer de bonheur

dans la douceur

des premiers temps de la belle saison.

Je ferais alors tarir les larmes du garçonnet

poussant seul abandonné dans les rues de Calcutta

ou d'ailleurs.

Et j'ordonnerais au vent

d'abattre de son souffle

les murs des maisons où un petit d'homme,

enfermé sans eau

dans un trou à rats, à l' insu de presque tous, battu, humilié,

se meurt,



où un enfant, une jeune fille esclave,

reçoit pour seule récompense

des coups de lanière dans l'indifférence

ou la lâcheté du voisinage.

J'immobiliserais alors le bras du pervers désirant avant tout passer pour un monsieur inoffensif

dans le monde civilisé

qui continue de tourner.


Si j’étais le printemps que ferais- je ?

Je prierais les grandes personnes

De laisser leurs énormes soucis

D’oublier pour un instant magique les grandes tristesses de la terre.

Ce serait, à leur taille, un paradis

mesuré.





Printemps de la terre, de l’air et de la lumière,

je viendrais dans tous les coeurs.

Je viendrais au cœur

du monde.


Jeanne

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 14 mars 2010 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Voici un printemps plus sérieux qui se soucie des malheurs et des blessures . Avec un éclat de soleil toutefois qui rejoint les textes précédents

"Printemps de la terre, de l'air et de la lumière,
Je viendrais dans tous les coeurs
Je viendrais au coeur
du monde."

Finalement, en allant au coeur, c'est peut-être la meilleure solution pour changer le monde.

Merci pour ce partage

amicalement
Arabesques.

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
La Caravelle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
34 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2009
Dernière connexion
3 janvier 2011
  Publié: 14 mars 2010 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Oui, Arabesques, c'est tout à fait ma démarche. Vous l'avez bien énoncée avec vos mots. Merci beaucoup pour votre appréciation.

Bien cordialement.
Jeanne

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 18 avr 2010 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Je découvre ton printemps...et je me dis qu'il est d'un altruisme abouti

j'aimerais aussi qu'un tel printemps prenne enfin vie et qu'il se répète chaque année...

Un joli partage du coeur que ton beau poème

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1800
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0482] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.