Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 309
Invisible : 0
Total : 309
13190 membres inscrits

Montréal: 19 jan 22:18:17
Paris: 20 jan 04:18:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Comment l'assumer? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
13 novembre 2019
  Publié: 12 sept 2010 à 15:44
Modifié:  13 sept 2010 à 13:33 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Je n’ai pas réalisé que tu étais partie
Jusqu'à ce que le vent fasse claquer la porte.
Je n’ai pas réalisé que je pleurais
Jusqu'à ce que mes larmes sèchent sur mes joues.
Qu’aurais-je pu te dire pour te retenir
Si ce n’est je t’aime, ne me quitte pas.
Dans tes bras tous les matins
Les jours ne ternissaient pas.
Dans mes pensées tout le temps
Tu avais ce don… je t’aimais tellement.
Et malgré les croissants du petit déjeuner,
Malgré nos joyeux fous rire
Tu ne semblais pas comprendre ma peur
De voir notre histoire s'effacer.
Et c’est par ma faute,
Ma honte de moi, de nous
Que tu n’as su faire face
À ceux qui se disent tes amis.
À cause de moi ils t’ont perdue
Mais si à moi tu m’m'échappes,
Puisse ta nouvelle âme sœur te comprendre
Mieux que moi je ne l’ai su,
Je n’ai pas pu faire face aux préjugés
J’ai évité les sorties, ta famille et la mienne
J’ai voulu vivre dans un placard.


Nous avions franchi bien des obstacles
Nous avions vécu une belle histoire
Mais je ne puis plus supporter
Les regards qu’entrainent les apparences.

Je t’aime et t’aimerai toujours
Mais te voir avec moi tous les jours
C’est plus que mon cœur peut soutenir,
Non, je ne suis pas lesbienne…

Je suis une femme qui en aime une autre
Et qui fuit sa vie pleine de regrets
En espérant que tu comprendras
Je ne suis pas celle que tu crois….

  ZZ
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
699 poèmes Liste
14931 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 sept 2010 à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Magnifique retour Ossette j'ai aimé, chaque fois, mon passage chez toi.

Je n’ai pas réalisé que tu étais partie
Jusqu'à ce que le vent fasse claquer la porte.
Je n’ai pas réalisé que je pleurais
Jusqu'à ce que mes larmes sèchent sur mes joues.
Qu’aurais-je pu te dire pour te retenir
Si ce n’est je t’aime, ne me quitte pas.
Dans tes bras tous les matins
Les jours ne ternissaient pas.
Dans mes pensées tout le temps
Tu avais ce don… je t’aimais tellement.
Et malgré les croissants du petit déjeuner,
Malgré nos joyeux fou rire
Tu ne semblais pas comprendre ma peur
De voir notre histoire s'effacer.
Et c’est par ma faute,
Ma honte de moi, de nous
Que tu n’as su faire face
À ceux qui se disent tes amis.
À cause de moi ils t’ont perdue
Mais si à moi tu m’échappes,
Puisse ta nouvelle âme sœur te comprendre
Mieux que moi je ne l’ai su,



AmitIés
GALATEA

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
13 novembre 2019
  Publié: 12 sept 2010 à 17:18 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour ton passage et ton commentaire qui me rend heureuse =p

  ZZ
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
13 novembre 2019
  Publié: 13 sept 2010 à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Merci ^^

  ZZ
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 décembre 2019
  Publié: 14 sept 2010 à 00:12 Citer     Aller en bas de page

Un poème d'amour, mais je ressens une grande tristesse dans tes mots...tu as vécu une histoire difficile à assumer, à vivre tout simplement, et il est compliqué de tenir bon face aux regards de travers, aux préjugés...Je suis touché par cette peine qui t'étreint ! Je ne sais si ce poème relate une histoire fictive ou réelle, mais quoi qu'il en soit, il fait passer une émotion certaine !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Estérak


Qui ne chute jamais ne sait pas rebondir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 14 sept 2010 à 03:18 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème plein de maturité. De la toute - puissance du "regard de l'autre ... "

  Estérak / La Vie n'est pas donnée ... il faut savoir la prendre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
13 novembre 2019
  Publié: 14 sept 2010 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

Merci Estérak pour ton commentaire... ^^

Merci pyc pour ton long commentaire, je suis touchée ^^
ce poème fut dur à écrire mais comme j'aurais pus le vivre j'ai trouvé important de le mettre à plat...

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1457
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0434] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.