Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 160
Invisible : 0
Total : 162
· rené duruisseau · Flora Lynn
13321 membres inscrits

Montréal: 25 oct 14:50:42
Paris: 25 oct 19:50:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La symphonie de Jade Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 24 août 2010 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

LA SYMPHONIE DE JADE

Parfois comme une angoisse au tréfonds de ton ventre
Hurle la symphonie d'un million de regrets
Te jouant l'ineffable harmonie du Secret
Sensuel et troublant dont ta honte est le centre

Il n'est point de matin où ne surgit Chagrin
Ce poison délicat qui nourrit ton réseau
De nervures à vif emplies de mortes eaux
Irriguant tout ton corps jusqu'au creux de tes reins

L'été est un hiver et l'hiver un printemps
Duquel pousse un sanglot que l'amour monotone
Absorbe et emprisonne en geôlier éreintant

Sauras-tu libérer tes instincts qui détonnent
Au milieu de tes pairs si différents de nous
Il le faut tu le sais pour me pendre à ton cou


LYKAN002, le 24 Août 2010, sous l'attraction de Miss Moon


A tous ceux qui ressentent de façon exponentielle,
à tous ces cœurs semblables à des fractales.

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18623 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 24 août 2010 à 15:19 Citer     Aller en bas de page

Les deux tercets sont plus "véloces" que les quatrains... niveau de la forme...

J'ai un petit faible pour la dernière strophe... Fond et forme...

Sorti de là,... pas sûr d'être "raccord" avec tout et les "liaisons" établies mais le thème me plaît beaucoup

Merci

Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
7144 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 24 août 2010 à 16:43 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé cette façon de parler de ce qu'on a dans les tripes.
Merci
amitiés

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 24 août 2010 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lykan

Je viens de lire un sublime sonnet en néo-classique et j'en suis exultant de l'avoir lu ce soir
Je mets ce poème dans mes favoris, car je lui trouve une essence créatrice que madame poésie peut-être fière !
C'est un nectar de te lire Lykan !

Merci de m'avoir donné une édénique lecture
Mes sincères amitiés Lykan Poète

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 25 août 2010 à 07:34 Citer     Aller en bas de page

Lykan , tu n'ecris pas souvent mais quand tu le fais c'est toujours un plaisir de pouvoir te lire, merci à la Lune, à ta muse, ton poeme envoute les sens par ses images et ses mots, un
magnifique sonnet

Mystic

 
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
7340 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 25 août 2010 à 08:58
Modifié:  25 août 2010 à 08:58 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Arfff, je vais mettre le ouaille, mais y pas de rimes féminines dans le 2eme quatrain.
Omis ce détail, le texte m'a embarqué du premier au dernier mot.
Ce qui est incroyable, c'est que l'on ne peut pas décroché.
Et la relecture, plus lente fut divine
Merci aussi à Miss Moon pour l'inspiration qu'elle t'a apporté
Amitiés
Thierry

 
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 26 août 2010 à 20:10 Citer     Aller en bas de page

Très beau sonnet que j'ai aimé lire Merci de l'avoir partagé.
Mes amitiés poétiques. Mdmgba, L'Architecte Des Mots

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 27 août 2010 à 04:40
Modifié:  27 août 2010 à 04:55 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Citation de Tilou8897
Les deux tercets sont plus "véloces" que les quatrains... niveau de la forme...

J'ai un petit faible pour la dernière strophe... Fond et forme...

Sorti de là,... pas sûr d'être "raccord" avec tout et les "liaisons" établies mais le thème me plaît beaucoup

Merci

Amicalement

Tilou



Tilou,

Je suis plus qu'heureux lorsqu'on m'adresse un commentaire un peu plus critique. Si vous en avez le temps et l'envie, pourriez-vous détailler un peu ces histoires de "liaisons" maladroites ? Votre regard m'intéresse.
Pour le thème, si vous avez aimé, c'est alors que vous "ressentez" certaines choses de la même manière que décrit ici.

Merci pour tout ceci.

P.S. : pour éventuellement m'écrire, il faut utiliser l'adresse
paikan.lestat@yahoo.fr
comme je trouve la messagerie du site très austère, je laisse ma boîte pleine et l'on ne peut m'y contacter...

Citation de Zamalchipajalst
Fractale, je me sens, éparpillée et solidaire. Tes mots se font sensuels, les saisons du cœur se suivent et ne se ressemblent pas... C'est ce qui rend ce poème particulièrement touchant, à mes yeux.



Chère amie,

Je ne doutais pas de ce que tu ressens. J'espère juste que tu parviens à gérer tout ceci. Si tu veux en parler plus longuement, l'adresse mail ci-dessus t'est grande ouverte aussi.

Merci pour tes mots.

Citation de FeudeBelt
j'ai aimé cette façon de parler de ce qu'on a dans les tripes.
Merci
amitiés



FeudeBelt,

Sans aucune fausse modestie, je suis toujours surpris que l'on puisse apprécier ce que j'écris.
Alors merci à vous aussi.

Citation de James
Bonsoir Lykan

Je viens de lire un sublime sonnet en néo-classique et j'en suis exultant de l'avoir lu ce soir
Je mets ce poème dans mes favoris, car je lui trouve une essence créatrice que madame poésie peut-être fière !
C'est un nectar de te lire Lykan !

Merci de m'avoir donné une édénique lecture
Mes sincères amitiés Lykan Poète

james



Très cher Poète,

Je ne sais que te dire tant tu me touches par tes compliments. Je ne pense vraiment pas les mériter, j'écris trop à l'instinct, avec peu de "travail" et j'ai l'impression d'être un escroc lorsque tu me mets dans tes favoris.
Alors je te le répète : je suis très touché.
Merci infiniment.

Citation de Mystic4Ever
Lykan , tu n'ecris pas souvent mais quand tu le fais c'est toujours un plaisir de pouvoir te lire, merci à la Lune, à ta muse, ton poeme envoute les sens par ses images et ses mots, un
magnifique sonnet

Mystic



Oui Mystic, c'est un fait et en ce moment je me dis à chaque fois que ce pourrait être le dernier. Vous le savez mieux que tout autre, je ne suis pas un "vrai" poète, je connais peu de règles et ressens rarement le besoin d'écrire. Quand je le fais, je tiens juste à ce que ce soit bien fait, jamais bâclé, du mieux que je peux, comme on dit. Et puis, franchement... Quand on n'a rien à dire, ne vaut-il pas mieux se taire ? Je ne vais pas être méchant et m'arrêter là (vous n'êtes pas visée, rassurez-vous !).


Citation de Ashimati
Arfff, je vais mettre le ouaille, mais y pas de rimes féminines dans le 2eme quatrain.
Omis ce détail, le texte m'a embarqué du premier au dernier mot.
Ce qui est incroyable, c'est que l'on ne peut pas décroché.
Et la relecture, plus lente fut divine
Merci aussi à Miss Moon pour l'inspiration qu'elle t'a apporté
Amitiés
Thierry



Pas la moindre ouaille en ce qui me concerne.
Des rimes féminines, je ne sais même pas ce que c'est et je n'ai pas envie d'aller en chercher le sens.
J'écris à l'instinct et je suis le premier surpris de voir combien les hémistiches s'imposent d'elles-mêmes par exemple.
Ce qui est incroyable, c'est ce que vous écrivez derrière "Ce qui est incroyable" !

Mille mercis aussi.

Citation de Kuchiki Byakuya
Très beau sonnet que j'ai aimé lire Merci de l'avoir partagé.
Mes amitiés poétiques. Mdmgba, L'Architecte Des Mots



Merci pour vos mots.
Cela fait toujours plaisir de pouvoir toucher autrui...

LYKAN

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9821 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 28 août 2010 à 07:31 Citer     Aller en bas de page

Lykan

Je ne viens pas assez par ici...

Un poème ou Miss Moon a eu la bonne idée de t'inspirant, il est déchirant ce poème, mais j'aime la tristesse qu'il dégage, poétiquement magnifique

Sélénaé La Lionne

Amitié

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 28 août 2010 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sélénaé La Lionne
Lykan

Je ne viens pas assez par ici...

Un poème ou Miss Moon a eu la bonne idée de t'inspirant, il est déchirant ce poème, mais j'aime la tristesse qu'il dégage, poétiquement magnifique

Sélénaé La Lionne

Amitié



Sélénaé,

Moi non plus je ne passe plus assez sur tes terres et pourtant j'en ai appréciés une paire de tes poèmes. Le temps qui passe trop vite, la vie qui nous entraîne, tout ceci fait que l'on ne s'arrête plus assez en des endroits sympathiques. C'est ainsi.
Je te suis d'autant plus reconnaissant pour tes mots sympathiques sous ce poème il est vrai un peu triste.

A bientôt !

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18623 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 29 août 2010 à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Je vais détailler... Du moins, ce que je peux... Car il y a parfois des choses que je ressens ou "sens" sans pouvoir y mettre une explication technique... ou autre... Des fois ça tient à des choses tellement tarabiscotées qu'il vaut mieux pas les expliquer ^^

"Parfois comme une angoisse au tréfonds de ton ventre"... ici ça va, même si, je ne sais pas expliquer pourquoi, le "comm'un'angoiss'au" me fait étrange à la lecture (trop de liaisons, peut-être^^... et sûrement très subjectif)

"Hurle la symphonie d'un million de regrets" : là c'est le "hurle la"... le "leula" qui vient en opposition à la fois avec le vers précédent mais aussi... l'effet de "leuleu" est pas très joli à l'oreille, il me semble

"Te jouant l'ineffable harmonie du Secret" : là... c'est assez facile de me voir venir^^... c'est le "e" d'ineffable qui me gêne... même si, je sais, que l'on peut le considérer muet et du coup faire la liaison... J'y arrive pas... Et me retrouve avec un pied en trop dans ma lecture...

"Sensuel et troublant dont ta honte est le centre" : là, R.A.D, quoique... le "dont ta" un peu dur à l'oreille rapport au reste de la strophe... Mais encore... Ca ne me le fait pas à chaque fois que je le lis... Je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui me fait cette impression "aléatoire"...

"Il n'est point de matin où ne surgit Chagrin" : c'est pas la première fois que je le dis.. et c'est un truc très personnel, je crois... J'aime bien quand le phrasé est "naturel" même dans le cadre poétique alors le kidnapping du "le" me gêne un peu... D'autant plus rapport au vers suivant où j'aurais entendu correctement cela, s'il y avait volonté de personnifier "Chagrin"...

Par exemple, si le vers suivant avait été repris ainsi :
"Il n'est point de matin où ne surgit Chagrin
Lui, poison délicat qui nourrit ton réseau"

Pour les deux derniers vers du second quatrain en revanche... Je n'ai rien à dire car ils augurent la vélocité qu'il y a ensuite dans les tercets...

Pour les liaisons... c'est juste le fait de lier regrets, honte, chagrin, à cette ébullition... Ce n'est pas la seule explication... Je sais qu'il y a le "parfois", au début... mais quand je lis la dédicace... Elle est très générale et prend le pas sur le "parfois"... Je sais pas si c'est très clair... Mais j'aurais essayé^^

Voilà... j'espère que l'explication détaillée vous sera utile ou au moins explicative de ma critique.

Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 29 août 2010 à 05:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tilou8897
Je vais détailler... Du moins, ce que je peux... Car il y a parfois des choses que je ressens ou "sens" sans pouvoir y mettre une explication technique... ou autre... Des fois ça tient à des choses tellement tarabiscotées qu'il vaut mieux pas les expliquer ^^

"Parfois comme une angoisse au tréfonds de ton ventre"... ici ça va, même si, je ne sais pas expliquer pourquoi, le "comm'un'angoiss'au" me fait étrange à la lecture (trop de liaisons, peut-être^^... et sûrement très subjectif)

"Hurle la symphonie d'un million de regrets" : là c'est le "hurle la"... le "leula" qui vient en opposition à la fois avec le vers précédent mais aussi... l'effet de "leuleu" est pas très joli à l'oreille, il me semble

"Te jouant l'ineffable harmonie du Secret" : là... c'est assez facile de me voir venir^^... c'est le "e" d'ineffable qui me gêne... même si, je sais, que l'on peut le considérer muet et du coup faire la liaison... J'y arrive pas... Et me retrouve avec un pied en trop dans ma lecture...

"Sensuel et troublant dont ta honte est le centre" : là, R.A.D, quoique... le "dont ta" un peu dur à l'oreille rapport au reste de la strophe... Mais encore... Ca ne me le fait pas à chaque fois que je le lis... Je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui me fait cette impression "aléatoire"...

"Il n'est point de matin où ne surgit Chagrin" : c'est pas la première fois que je le dis.. et c'est un truc très personnel, je crois... J'aime bien quand le phrasé est "naturel" même dans le cadre poétique alors le kidnapping du "le" me gêne un peu... D'autant plus rapport au vers suivant où j'aurais entendu correctement cela, s'il y avait volonté de personnifier "Chagrin"...

Par exemple, si le vers suivant avait été repris ainsi :
"Il n'est point de matin où ne surgit Chagrin
Lui, poison délicat qui nourrit ton réseau"

Pour les deux derniers vers du second quatrain en revanche... Je n'ai rien à dire car ils augurent la vélocité qu'il y a ensuite dans les tercets...

Pour les liaisons... c'est juste le fait de lier regrets, honte, chagrin, à cette ébullition... Ce n'est pas la seule explication... Je sais qu'il y a le "parfois", au début... mais quand je lis la dédicace... Elle est très générale et prend le pas sur le "parfois"... Je sais pas si c'est très clair... Mais j'aurais essayé^^

Voilà... j'espère que l'explication détaillée vous sera utile ou au moins explicative de ma critique.

Amicalement

Tilou



Franchement ? Je suis soufflé... Je n'imaginais même pas que l'on puisse lire de la poésie avec une telle analyse...
Alors oui, trois fois oui, cette explication détaillée m'est plus qu'utile, elle me permet déjà de comprendre ce que vous avez ressenti et me fait constater que je suis à des années-lumière de ces considérations. A mon grand regret, avant tout parce que je ne suis pas vraiment de ce monde littéraire.

Merci infiniment d'avoir pris tout ce temps pour moi.

LK

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 11 sept 2010 à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Nulle en technique et prosodie, je ne saurais émettre un quelconque avis sur les formes poétiques, par contre les poème je les lis avec mon âme et les yeux de mon coeur car souvent les mots et leur signification dictionnaire je ne connais pas...j'ai ressenti à travers ce poème une forte implication personnelle et une tristesse douloureuse mêlée de constat de regrets et de fatalité...et pourtant la fin laisse transpirer l'espoir d'une autre situation.

"Il le faut tu le sais pour me pendre à ton cou"

Merci pour ces textes que l'on peut reconnaître entre mille..

Alex


 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 14 sept 2010 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
Nulle en technique et prosodie, je ne saurais émettre un quelconque avis sur les formes poétiques, par contre les poème je les lis avec mon âme et les yeux de mon cœur car souvent les mots et leur signification dictionnaire je ne connais pas...j'ai ressenti à travers ce poème une forte implication personnelle et une tristesse douloureuse mêlée de constat de regrets et de fatalité...et pourtant la fin laisse transpirer l'espoir d'une autre situation.

"Il le faut tu le sais pour me pendre à ton cou"

Merci pour ces textes que l'on peut reconnaître entre mille..

Alex




Chère Alex,

Nous avons alors ceci en commun. Comme toi j'écris à l'instinct et ceci n'est pas prêt de changer.
L'implication personnelle de ce poème n'est pas forcément aussi forte que tu le pensais, je faisais ici référence à une de mes connaissances, une âme tourmentée, emportée par ses désirs et passions, au détriment de beaucoup de choses pourtant essentielles pour le commun des mortels. Il y a des prix à payer dans toutes choses, après c'est question de choix et de priorités.
Merci beaucoup pour ton passage et tes mots, je les apprécie toujours autant.



LYKAN

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 4 nov 2010 à 10:47 Citer     Aller en bas de page



Difficile d'en rajouter après tant de commentaires...

Je me contenterai donc de dire que ce poème est époustouflant!!



Salutations poétiques

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 4 nov 2010 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sienkiewicz


Difficile d'en rajouter après tant de commentaires...

Je me contenterai donc de dire que ce poème est époustouflant!!



Salutations poétiques



Difficile alors pour moi aussi de rajouter autre chose qu'un immense et sincère "merci".

Salutations.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1760
Réponses: 15
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Poèmes par thèmes)
Auteur :
L'amour s'enfuit (Tristes)
Auteur : Astre
Pour revoir ton visage ... (Amour)
Auteur : Aeshne
Louange (Amour)
Auteur : Idou

 

 
Cette page a été générée en [0,0397] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.