Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 375
Invisible : 1
Total : 378
· BORZEK · guy Olivié
13243 membres inscrits

Montréal: 2 déc 01:28:36
Paris: 2 déc 07:28:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Itinérance ... je suis ... celle d'amir ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 29 juin 2010 à 18:15
Modifié:  23 févr 2011 à 17:54 par Idou
Citer     Aller en bas de page

Je suis ton Tout,
Ton drapeau d’horizon
Étendue partout où l’œil cherche son destin,

Je suis tout, je suis ton loin
D’un avenir qu’on espère
D’un demain qu’on attend …

Je suis celle qui donnerait
Ses cheveux pour lacer ton présent
Sans peurs d’être lâche !
Sans peurs d'étirer
Le connu de ta marche …
Ta marche vers moi

Vers moi, …
mon Amour, mon aimé, mon amant,
mon Amir…
Caché en préambule de syllabes finissantes
Comme si l’essentiel n’était pas l’audible terminaison,
Mais l’origine … Am … mon Âme …
Mon Âme secrète … au miroir de ce temps …
S’écoulant en gouttière …
Comme si des gouttes seulement
Pouvaient éteindre la folle soif …

Des gouttes … pour ensemencer des fontaines d’océan …
Quand tout s’imbibe et se reverse …
D’eau à eau !
Ma jouvence !
Mon ciel !
Mon Nuage !
Mon dérivant …,
Mon cortège cosmique … mouvant pour sa demeure
En mon seul cœur …
Comme si un vaste désert pouvait pénétrer la lézarde …

***************************************************************************

Je suis un langage inhumain
Sanglotant de toutes choses
Je suis l’ongle sans la main …
Je me pose, liberté …
Sans index, sans mesure …
Je suis l’œil sans sa verdure :
Sans son sourcil qui conforte l’humeur de sa diction …
Je crie, je donne … sans la question … sans la rive gainant …
Je suis un pas, ton pas … pour que la terre tourne encore …
De tes pieds si lourd de ton immense … j’épargnerai le sol …
Que tourne, tourne les pôles …
...Soufi !
Et naissent, renaissent les saisons …
Tourneurs de l’essentiel … de la suprême essence …
Celle qui condamne le temps à mystifier Nature …
Celle qui proclame le beau même à ce morne automne …

Je suis ta feuille fade, séchée… pour t’émouvoir
D’un sol bien trop bas pour que tu l’entendes …
Mais quand ton pas sur mon or, craque
Tu sens enfin le monde … changer d’étoffe …

Précieux!
Vivant!

****************************************************


Je suis la cavité errante …
Mais censée à ton chemin
Perdue qu’aux yeux du monde
Qui ne rit pas comme toi …
Qui n’a pas la salive infiltrante...
Puisque je suis le lagon
De ta bouche bohème,
Celle qui vit en bandoulière
De tes regards trop pleins !

Je suis la jeune replis … amoureuse de ton idéal bucolique …
Champêtre à tes Histoires,
Pastoral à tes espérances,
Idyllique à ton amour
Rustique à tes souffrances …

Je suis ton trouble, ton modelé …
Où le sage est moins triste …
Où la fable est moins lisse ...

Je suis la forme, le creux, le lustre !
La lanterne de ton idiome
Je suis le sonnet qui berce l’âme captive …
La rose qui rassure la confession …

Je suis...
Je suis la fossette …
La fossette fouit ... à ta réelle image …

Je suis ton ombre,

La seule de ton visage …


29/6/10

  Seirén - ©
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
726 poèmes Liste
15538 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 30 juin 2010 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

Tu dis très bien Idou...l'ensoleillement...ce jeux de reflex de lumière font tes poèmes merveilleux!!

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 3 juil 2010 à 20:53 Citer     Aller en bas de page

merci ma douce galatea que ton plat pays emporte loin mes vers, dans son allure constante !!

merci d'être venu sur l'origine de cette Création d'Hommes !


~~~~~~


oh, ma douce, ma belle Samira !!

je suis heureuse de te voir là .... c'est ici que tout prend place ... te voilà la tête plonger à ma source ... j'espère que l'eau sera bonne des vies encore ... à la hauteur de toutes tes soifs ... et à la puissance de toutes nos plaines à imbiber... lui et moi ...

merci ma Belle !

que l'Amour t'entende !!

  Seirén - ©
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
7371 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 9 août 2010 à 23:30 Citer     Aller en bas de page

Arfffffff
Je l'avais loupé celui-là, à mon grand regret
Tu es très inspirée quand tu parles de l'amour, ou de lui

ca j'adore, tout est résumé en 3 lignes et c'est magique :
Je suis tout, je suis ton loin
D’un avenir qu’on espère
D’un demain qu’on attend

Bisous
Thierry

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 août 2010 à 16:35 Citer     Aller en bas de page

ah merci thierry !

des mots qui donnent encore plus d'espace à ces temps !

bises

  Seirén - ©
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 20 août 2010 à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Poéme très inspiré et plein d'amour. J'ai beaucoup aimé
Amicalement. Mdmgba, L'Architecte Des Maux

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 20 août 2010 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

merci !

  Seirén - ©
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 19 févr 2012 à 06:33 Citer     Aller en bas de page

M-E-R-V-E-I-L-L-E-U-X poème !

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 19 févr 2012 à 06:36 Citer     Aller en bas de page

merci !

  Seirén - ©
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 9 mai 2012 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

dans le désespoir. .... jamais !!
la rage de l'évidence me pousse chaque seconde à son espoir ... depuis toutes ces années, depuis toutes ces saisons et ces tempetes .... parce que je sais ....

bien à toi chris ...

prends soin de toi surtout ... les première fissures laissent passer les pluies acides ... après passera la lumière !

amitiés lpdpiennes ...

  Seirén - ©
hfedition
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
14 avril 2012
Dernière connexion
12 novembre 2013
  Publié: 12 mai 2012 à 06:45 Citer     Aller en bas de page

Que dire de ces mots rempli de douceur, de peine aussi, d'espérance et d'amour. Le style et les mots sont comme tu dis, un poeme à lire. Triste sera la vie de ceux qui n'auront pas l'occasion de lire ces mots.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2650
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0338] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.