Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 320
Invisible : 0
Total : 320
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 20:40:21
Paris: 24 juil 02:40:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Exit (autopsie d'une liaison) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 3 mai 2010 à 14:25
Modifié:  6 déc 2010 à 10:59 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page




Amputée d'amour
Comme par un réflexe
Je souffre toujours

Par cette autopsie
De ma liaison morte
Serai-je guérie ?

Lorsque je dissèque
Mes ex-sentiments
Je vois un insecte

Dans mon corps béant
Il croque et digère
Mon moi lentement

Vision délétère
De mon cœur exsangue
Et d'une âme amère

Un goût nostalgique
Exquis comme l'enfer
D'une passion toxique

Exilée de lui
Mon sort s'exécute
Mais l'oubli me fuit

L'excellent amant
M'appelait chérie
Appelez-moi l'ex.



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9799 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 3 mai 2010 à 14:41 Citer     Aller en bas de page

Aude


Un poème pas très gai.

Est ce que la Belle Venise, n'a pas su te faire oublier cet éphèbe.....?

Mais très beau poème bercé, entre les regrets et une langueur nostalgique ....

Sélénaé bizzzzzzzzzz

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 3 mai 2010 à 14:57
Modifié:  3 mai 2010 à 14:57 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Sélénaé La Louve
Aude


Un poème pas très gai.

Est ce que la Belle Venise, n'a pas su te faire oublier cet éphèbe.....?

Mais très beau poème bercé, entre les regrets et une langueur nostalgique ....

Sélénaé bizzzzzzzzzz



Il s'agit d'une douleur fantôme, phénomène connu des cas d'amputation. Ecrire permet d'évacuer, tu le sais bien ma Lionne.

Biiiiz

Citation de Halentien
J'aime beaucoup ces tercets de vers courts.
Très intéressante lecture.
Merci Aude Doiderose
Salutations occitanes



Merci Halentien, bises et salutation parisiennes

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Dominique Lefébure

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
3 mai 2010
Dernière connexion
15 mai 2010
  Publié: 3 mai 2010 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup l'atmosphére dégagée ; le style, l'histoire qui ressort

 
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1698 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 3 mai 2010 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

Quand les meilleures choses prennent fin, ça laisse nostalgique.
On sait bien que les fleurs refleuriront toujours mais il y a des jardins que l'on ne visite qu'une fois dans sa vie. Heureux qui les as traversés.

Plein de bisous à toi l'amoureuse

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 4 mai 2010 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de James Px.
Serais-je ou étais-je
Je serai la plus belle ce soir pour danser en TT

james px.



Tu peux ajouter : dans quel état j'erre ? Biz

Citation de Dominique Lefébure
J'aime beaucoup l'atmosphére dégagée ; le style, l'histoire qui ressort



Merci pour ta lecture et bienvenue sur le site. Amitiés

Citation de Chris Charmeur
Aude... Tu creuses et creuses encore dans ton âme...
Cette histoire fait désormais partie de toi... Les cicatrices sont variées et peuvent prendre différente forme.
Je ne crois pas à l'oubli mais à l'apaisement... Je sais, plus facile à dire qu'à faire... Mais que faire d'autre ?
Bises d'un électron qui aurait tant aimé à revivre des moments passés et déjà enfuis à jamais
C&C...



Je creuse et gratte pour comprendre, mais y a -t-il quelque chose à comprendre dans ce genre d'histoire ? Biz

Citation de Opium
Quand les meilleures choses prennent fin, ça laisse nostalgique.
On sait bien que les fleurs refleuriront toujours mais il y a des jardins que l'on ne visite qu'une fois dans sa vie. Heureux qui les as traversés.

Plein de bisous à toi l'amoureuse



Merci Sophie, l'image du jardin est très jolie. Bisous à toi aussi.

Citation de Just de passage
Effectivement beaucoup de "ex" ... et plus encore de "x"
Beaucoup de ressenti dans ce ...te x te
Pai x -cible !



Liaison classée X, basée sur le sexe et finit par "ex"…
Merci de ton passage Just, amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10424 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 octobre 2018
  Publié: 4 mai 2010 à 05:06 Citer     Aller en bas de page

Une douleur presque palpable, le "mâle" te fait ecrire un joli texte...

Mystic

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 4 mai 2010 à 06:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mystic4Ever
Une douleur presque palpable, le "mâle" te fait ecrire un joli texte...

Mystic



Merci chère Mystic, c'est alors un mâle pour un bien. Biz

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 4 mai 2010 à 08:08 Citer     Aller en bas de page

Il n'est peut-être pas gai mais il est éblouissant. Cette blessure d'amour a fait jaillir de ta plume une collection de petites merveilles! Tu peux en faire un collier d'onyx!

Merci Aude

Amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 4 mai 2010 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

L'amour, de tous temps, est source d'inspiration, dans la joie comme dans la peine.
Merci beaucoup Martine d'être passée par là, bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bray


La nuit s'achève et je poursuit mon rêve La nuit se dore et je songe à Celle que j'adore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2008
Dernière connexion
12 avril 2018
  Publié: 4 mai 2010 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

La fin d'une passion est à la hauteur de ce qu'elle fût : énorme.

En même tant ne reste pas dessus (ta faim, celle de la vie).

Te connaissant par tes écrits, je ne suis pas trop inquiet de la suite : éclectique et volontaire, tu ne te laissera pas manger par ton insecte....

  Malo
Gryphon


Elle est Babel, la vie?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
457 commentaires
Membre depuis
9 février 2010
Dernière connexion
4 juin 2018
  Publié: 4 mai 2010 à 12:47
Modifié:  4 mai 2010 à 12:48 par Gryphon
Citer     Aller en bas de page

Oui, je pense aussi qu'on devrait avoir un Baygon Jaune ou Vert à portée de main pour éliminer ces insectoides fins de passion. Superbe poème, pas un mot de trop

PS: Je ne suis pas si sûr qu'écrire permette d'évacuer; parfois c'est plutôt le contraire...

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 4 mai 2010 à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Bray, oui, gros chagrin, grosse faim, et peut-être fin. Biz

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
12 décembre 2017
  Publié: 5 mai 2010 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, j'aime bien le rythme , ces phrases courtes....qui font bien sentir l'intensité la passion toxique

Merci pour ce moment partagé
Létie

  Létie
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 5 mai 2010 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ta lecture Esperanza. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
À corps perdu


Nul doute que la poésie changerait le monde si elle était montrée dans tous les journaux.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
443 commentaires
Membre depuis
7 mai 2010
Dernière connexion
5 mars 2018
  Publié: 7 mai 2010 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !
Bravo ! J'ai beaucoup aimé. Une rupture, c'est toujours désolant...À part la mort, on espère parfois que ce qui vit durera...J'en connais, des tourtereaux éternels comme ces monts qui ne mourront jamais. Du moins sur la terre. Au plaisir !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 7 mai 2010 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ta lecture et ton commentaire gentil. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Alice Emeraude
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
25 commentaires
Membre depuis
27 avril 2010
Dernière connexion
7 octobre 2012
  Publié: 12 mai 2010 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Oui, on dirait que cette passion se découd à la même vitesse qu'elle s'est projetée dans un présent à peine passé; c'est fort !
J'ai aimé ces 3 vers:
un goût nostalgique
exquis comme l'enfer
d'une passion toxique
Bravo
Alice

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21821 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 12 mai 2010 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

C'est une passion assez décousue à vrai dire. Composée à 50% d'absence et 50% d'amour.
Amitiés à toi, Alice !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2739
Réponses: 18
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0729] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.