Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 31
· Jean-Louis
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 12:58:40
Paris: 21 mai 18:58:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: L’art de draguer une femme comme moi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 oct 2013 à 17:25
Modifié:  28 oct 2013 à 15:28 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Manuel pour, peut-être, me plaire :
Les sensuels me comprendront
Et les idiots prendront leçon


Laissez aux autres les compliments hyperboliques
Les bla-bla, la pommade, allons, j’en prends, j’en laisse,
Gardez-les, s’il vous plaît, pour d'autres hystériques
Et nul homme inconnu ne me tient par cette laisse

Ne partez pas, benêts, prendre ma forteresse
A grand coup de "chérie" tous voués à l’échec
À cuillères sucrées, excès de gentillesse
Fin de partie, adieu, je rabroue d’un mot sec

N’étalez pas non plus, vaniteux, votre fric
Ce n’est pas à ce carburant là que je roule
Ne faites pas valoir une vie féérique
Deux mille pardons, je ne suis pas ce genre de poule

Les séducteurs, parfois, on la tournure fine
Stratégie à bannir, mes prévisibles beaux
Car cela ne tient lieu jamais de paraffine
J’avoue, j’ai un faible pour les abdominaux

Mais si vous n’êtes, hélas, rien qu’un rôti de chair
Sans cerveau, sans esprit, la barbaque m’ennuie
Dommage et pas de chance, vous n’êtes pas mon affaire
Comme un repas sur l’herbe, un triste jour de pluie

Que faire, me direz-vous ? C’est à vous de trouver
Soyez-vous même, enfin, naturel et charmant
Votre charme est votre arme, faites-la donc parler !
Séduisez-moi d’abord, puis soyez bon amant


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 27 oct 2013 à 17:45 Citer     Aller en bas de page

Bel écrit comique qui va droit au but,
mais qui laisse assez de place pour la chasse.
Vaut mieux-être averti.

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 oct 2013 à 17:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ilizia_Chaim
Bel écrit comique qui va droit au but,
mais qui laisse assez de place pour la chasse.
Vaut mieux-être averti.

Sincèrement,



Voilà, c'est pas si compliqué en somme ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 27 oct 2013 à 17:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Ilizia_Chaim
Bel écrit comique qui va droit au but,
mais qui laisse assez de place pour la chasse.
Vaut mieux-être averti.

Sincèrement,



Voilà, c'est pas si compliqué en somme ?



Non et cela demeure classe.

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 oct 2013 à 18:03
Modifié:  27 oct 2013 à 18:04 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Vingt diou, si j'mattendait à Diderot...p'téteben qu'une Aude typhonée... ! Heureusement qu'mé dix doigts sont tous virtuoses!
Un Crapio chez la Mère Poulard t'ferait effet? Tu vois, cheval dire un trouc: on se monte au galop à se marer aux anges comme la TV réalitée, non mais allo quoi! Pas de culotte, pas de Nutella...



Ben j'ai rin compris ?!
Le slam rural c'est point trop mon truc non plus, en tous cas merci bin pour l'allusion à Diderot, j'en suis toute rougeaude.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 oct 2013 à 18:37
Modifié:  27 oct 2013 à 18:40 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Eh bien. À bon entendeur...
J'en connais qui vont être ravis d'avoir enfin le mode d'emploi d'Aude Doiderose. Et toi, que leur proposes-tu ? ...

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 oct 2013 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar
Eh bien. À bon entendeur...
J'en connais qui vont être ravis d'avoir enfin le mode d'emploi d'Aude Doiderose.




Enfin la notice d'utilisation !!

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de Péribole
Aude, bravo; ce style direct me plaît car sous un côté un peu réaliste, il va droit au but et est truffé de pudeur et de non-dits.
Par ailleurs la tendresse, ça se mérite aussi car elle doit être réciproque n'est-ce pas ?...et je sais que vous aimez la réciprocité, car elle est le sel de l'amour

NB: Un pique-nique sur l'herbe mouillée, pourquoi pas ? Il suffit d'apporter les « ingrédients nécessaires », la persillade et le beurre pour faire cuire les escargots! À moins que l'on puisse se contenter d'amour et d'eau fraîche!

Bien amicalement.
AR



Merci Péribole, j'ai cet avantage sur pas mal de femmes : je sais ce que je veux!

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Au moins, sais-tu ce que tu veux (je souhaiterai à peu près la même chose).
Ce type de femme fait un peu peur, non, aux hommes ? Ils en perdent leur re-pères... (veuillez m'excuser Messieurs, c'est une observation récurrente). Il reste des relations à inventer, et, c'est plus intéressant de se servir autant de sa sensibilité, de sa tête de même que de l'érostisme et des sentiments.
Bien joué, Madame,
Catherine

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Au moins, sais-tu ce que tu veux (je souhaiterai à peu près la même chose).
Ce type de femme fait un peu peur, non, aux hommes ? Ils en perdent leur re-pères... (veuillez m'excuser Messieurs, c'est une observation récurrente). Il reste des relations à inventer, et, c'est plus intéressant de se servir autant de sa sensibilité, de sa tête de même que de l'érostisme et des sentiments.
Bien joué, Madame,
Catherine



merci Cath, je ne fais pas peur a tous, heureusement !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 07:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Allana


Votre charme est votre arme, faites-la donc parler !
Soyez-vous même, enfin, naturel et charmant
Séduisez-moi d’abord, puis soyez bon amant


Ayez donc l'indécence de faire diligence de manière subtile et avisée... "attitude rare" mais qui se cultive (certainement...) et que si l'on a le bonheur ou la chance de mettre le grappin dessus, on ne le lâche pas celui-là, du moins pour en connaître les aspérités et autres plaisirs...pourvu que ça dure !!!

A.



Subtilité, tel est le maître mot Allana !
Merci de ta lecture

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
J'ai acheté des gants horticoles pour éviter les épines. Des mains ressemblantes à une passoire, ce n'est guère pratique, sauf pour des pâtes à lettres.
Elles sont al denté pour faire un Scrabble!



Une main de velours dans un gant de jardin ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15271 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 10:41 Citer     Aller en bas de page

y a pas de recette
être naturel
un bel écrit avec une pointe d'humeur très apprécier

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 oct 2013 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
y a pas de recette
être naturel
un bel écrit avec une pointe d'humeur très apprécier



D'humeur joyeuse et d'humour, j'espère…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 29 oct 2013 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Ma peau aime que les caresses !



Normal pour un peau-ète

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15271 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 29 oct 2013 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de mido ben
y a pas de recette
être naturel
un bel écrit avec une pointe d'humeur très apprécier



D'humeur joyeuse et d'humour, j'espère…



exactement ça

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 29 oct 2013 à 10:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben

Citation de Aude Doiderose

Citation de mido ben
y a pas de recette
être naturel
un bel écrit avec une pointe d'humeur très apprécier



D'humeur joyeuse et d'humour, j'espère…



exactement ça



Si j'étais pas si drôle et si modeste, je pourrais passer pour une prétentieuse


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 29 oct 2013 à 10:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,

Décidément, tu me feras toujours sourire, car j'aime beaucoup ta franchise, et le manuel, j'aurai pu te l'écrire à force de te lire.

Un grand sourire et merci pour ce partage


  Membre de la Société des poètes Français.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 29 oct 2013 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Bonjour Aude,

Décidément, tu me feras toujours sourire, car j'aime beaucoup ta franchise, et le manuel, j'aurai pu te l'écrire à force de te lire.

Un grand sourire et merci pour ce partage




Je te remercie, en fin de compte je suis assez directe (du droit)

Bisous

Citation de Cyme
Ça a l'air assez simple au final ! Et ça c'est chouette



La méthode est simple, mais elle ne préjuge pas du résultat…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16385 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 4 nov 2013 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Aude, je te dis ça avec infiniment de respect, et pas seulement pour ce texte, mais aussi pour tes interventions dans la rubrique journal, tu es quelque part mon assurance bonheur sur ce site.
j'apprécie ce côté direct, et en même temps, on a plaisir à venir te lire, à voir ce que tu as bien pu écrire...je me sens toujours mieux après avoir parcouru tes mots.
tu sais ce que tu veux, je pense que c'est une bonne chose, et je sais personnellement que je veux continuer à te lire, ça ne pourra me faire que du bien.
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 9 nov 2013 à 10:55
Modifié:  9 nov 2013 à 10:58 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Bonjour...

Aude, je te dis ça avec infiniment de respect, et pas seulement pour ce texte, mais aussi pour tes interventions dans la rubrique journal, tu es quelque part mon assurance bonheur sur ce site.
j'apprécie ce côté direct, et en même temps, on a plaisir à venir te lire, à voir ce que tu as bien pu écrire...je me sens toujours mieux après avoir parcouru tes mots.
tu sais ce que tu veux, je pense que c'est une bonne chose, et je sais personnellement que je veux continuer à te lire, ça ne pourra me faire que du bien.
amitiés très sincères à toi.
pyc.



Merci Pyc, je suis touchée par ce que tu écris là, car je sais que c'est sincère. Si je peux t'apporter un sourire ou une pensée positive, c'est une réussite et une motivation pour persévérer.
Je continuerai, j'espère aussi longtemps que possible…
Bises

Citation de PoesiaExistencial
L’art de draguer une femme comme toi est de lui offrir dès l'entrée une tablette de chocolat 72% le minimum
Exemple

Non admis dès le départ
Les truffes Natures
Les truffes Cognac
Les mendiants Noir et Lait

Nota : les recaler repartent seulement avec l'aluminium

Pour sur les coffrets Initiations
Faire la queue au cas où le chocolat expert ne dépasse pas les 72% du kâmasûtra

Le lauréat aura le droit d'écrire un duo érotique avec l'aluminium de son choix



J'ai bien aimé ta tablette de chocolat

Pour ce qui est des truffes, je les laisse aux cochons du Périgord. J'ai pas des goûts de luxe et dans le genre gourmandise noire j'aime mieux le caviar. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2733
Réponses: 28
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les listes se désistent (Loufoques)
Auteur : Catwoman
L’ange du mal (Tristes)
Auteur : HH
Méprisable Passion (Tristes)
Auteur : La Brune Colombe
Suprême décision (Amour)
Auteur : josette
Conseil à mon ami Rossignol (Loufoques)
Auteur : Pichardin
Nuit D'orage (Amour)
Auteur : mido ben
Tous ces rêves qui *traînent… (Amour)
Auteur : Galatea belga
Le jour s'enfuit (Amour)
Auteur : Vénusia
Un Regard Qui T'aimait (Amour)
Auteur : mido ben
Fuir Au Loin (Tristes)
Auteur : Barbara
Un muet adieu ( Triolets ) (Tristes)
Auteur : ladysatin
Ah qu'il serait (Amitié)
Auteur : Sybilla
Aux êtres de lumières... (Tristes)
Auteur : pyc
Rêv'elle Nous (Amour)
Auteur : Guid'Ô
Poème contre Daesh, suite aux derniers attentats. (Tristes)
Auteur : Le Poète Masqué

 

 
Cette page a été générée en [0,0503] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.