Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13188 membres inscrits

Montréal: 18 jan 21:22:36
Paris: 19 jan 03:22:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La force de notre amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 17 févr 2010 à 14:52 Citer     Aller en bas de page




La force de notre amour est immense,
D’une force qui parfois frise la démence.
Cette force de tes bras qui m’enserrent,
Quand sur ton cœur plein d’amour je me serre,
Toute palpitante d’un profond désir
Que tu sais si bien amener au plaisir.

Lorsque l’émotion me fait chavirer,
Que mon cœur se met à palpiter,
Que mon regard plonge dans le tien,
Que doucement tu me prends la main,
Le monde autour de nous n’existe plus.
Mon corps, mon âme ne m’appartiennent plus.

Nos deux corps fusionnent à n’en faire qu’un,
Quand on se perd dans des jeux coquins.
Sous tes doigts je sens ma peau qui frissonne,
Tu joues de mes sensations comme personne.
Je ferme les yeux pour mieux ressentir
Le doux tourment pour lequel je soupire.

Cet amour tardif est un véritable miracle.
Que jamais ne s’y mêle le moindre obstacle.
Comment arriver à vivre sans toi désormais,
Puisque je sais maintenant que je t’aimais
Depuis le tout premier jour où je t’aperçus.
Et ma foi, tu ne m’as pas encore déçue…

©sylphide

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre 2019
  Publié: 17 févr 2010 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

merci pour ce poème, j'ai aimé ma lecture

mes amitiés James

  Membre de la Société des poètes Français.
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 18 févr 2010 à 12:44
Modifié:  18 févr 2010 à 12:45 par Sans Nom
Citer     Aller en bas de page

Merci, James d'être passé sur mes mots. Seul à avoir franchi le seuil de mon poème...

 
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 20 févr 2010 à 18:32 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé cette déclaration d'amour; d'une part parce qu'elle est rythmée et d'autre pas parce que le fond des mots est très profond... merci de ce partage

au plaisir de te relire

Ma

  ma971
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
699 poèmes Liste
14918 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 27 févr 2010 à 15:19 Citer     Aller en bas de page

Cet amour tardif est un véritable miracle.
Que jamais ne s’y mêle le moindre obstacle.
Comment arriver à vivre sans toi désormais,
Puisque je sais maintenant que je t’aimais
Depuis le tout premier jour où je t’aperçus.
Et ma foi, tu ne m’as pas encore déçue…


J'aime ta douce sincérité et ton espoir pour un amour sans obstacles.


Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 7 mars 2010 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

Merci, m-a971 et galatea pour ces gentils commentaires. Ravie que cela vous ai plu.
Sylphide

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1231
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0327] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.