Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 45
· Adria d'Orances · datura · Eau Vive · BORZEK · Trident
13244 membres inscrits

Montréal: 2 déc 14:04:23
Paris: 2 déc 20:04:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Promenade Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
391 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 24 sept à 12:14
Modifié:  18 nov à 10:26 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Promenade

Je l’ai vue un soir disparue
Comme une brume sur nos berges
Elle n’était plus que comme nue
Sur le brouillon d’un vieux solfège
Au bout de mes doigts se gaussaient
Ses animaux au regard trouble
Ces ossements de son passé
Et cet esprit qui se dédouble
J’aurais voulu la voir rosée
Dans un matin semé de roses
Sur des rives moins dérobées
Au large du glacier des choses
C’est le hasard qui nous aimait
Malgré ses regards de mystère
Nés sous ce vent qui nous grisait
Mais s’en foutait de nos prières

Je ne demeure désormais
Qu’ici ou là et sans desserte
J’ai cet air là du vieux jamais
Murmurant court les aubes vertes
Dans cette impasse du non su
Le frein me ronge jusqu’à la rage
Jeunes galops perdus de vue
En ce Saint-Pierre brodé de plages
Je me battrai comme une horde
Pour la sauver cette mémoire
La vie se dit en monocorde
Mais je me fiche de ses boires
De ses marées venues trop tôt
Comme des langues de rivière
Tombées du ciel dans mes canots
Dans mes acajous de poussière

Ils étaient fous les jours furieux
Quand est aujourd’hui un mystère
Une sorte de vide que
Je n’enterre plus que de verres
Oui quelques fois j’ai regretté
Mon âme au prix d’une imposture
Entre morsure et pédigrée
Un Sainte-Hélène de ruptures
Aux feux glacés hier aériens
Qui maintenant foutus miroirs
Font bien marner mes pas de chien
Égaré trop loin de sa foire
C’est comme les vins précédents
Ces derniers vins sans réussite
C’est du chemin pavé d’avant
Un cœur de loin presqu’illicite

Quand je m’éveille des marées
Tout près de ces nuits qui m’exilent
Cette ombre blanche des années
Invente demain comme une île
La vie s’exporte de port en port
En se foutant bien des licences
Quand semble s’ébranler la mort
Et son cortège de silences
Je resterai ce pays bleu
Apparu là comme un mirage
Prêt à brader le rêve heureux
Du pas tranquille de l’orage
Malgré un souffle trop vieilli
Cet autre prénom que j’épelle
Ce naufrage jamais fini
Est comme un rocher de tutelle

S’est dévoilé ce sein grimé
Sans aucun lait pour une enfance
Et cette mer mal négociée
Contre un ruisseau pour une danse
J’invente un monde un peu rêvé
Évanescent comme une clope
On pourrait croire un rejouer
Mais je tends le cou et j’écope
Cette chaloupe n’est qu’un regard
Un brin de ciel qui se déhanche
Une silhouette par mégarde
Un atout glissé dans ma manche
Me voici presque dans ma rue
Revenu là comme une horloge
En autre moi en inconnu
Vieil apprenti devant sa forge.





  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
7372 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 25 sept à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Puissant
J'ai adoré cette lecture

Amitiés
Thierry

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
23821 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 26 sept à 02:33 Citer     Aller en bas de page

De très fortes et belles images.
J'ai beaucoup apprécié ce poème, je le relierai plusieurs fois.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
18618 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 26 sept à 19:41 Citer     Aller en bas de page

Très fort, j'aime en particulier ces régulières références à la plage et au galop.. Il y a un jeu sur le mouvement qui me plaît, hypnotique

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
668 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 30 sept à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Une poésie que j'ai appréciée . Un peu de rêve et de mystère dans une mélancolie qui m'a touchée
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
391 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 30 sept à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous les quatre pour vous être aventuré jusqu'au bout. Mes deux principaux défauts d'écrivailleur se sont immanquablement laissés aller, si bien que d'un texte simple on en arrive à une mer noire. Retaper en moins bien mes textes d'origine, c'est mon péché mignon . Désolé et encore merci.

Amitiés.
Dan

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
18618 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 24 oct à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Daniel
Merci à tous les quatre pour vous être aventuré jusqu'au bout. Mes deux principaux défauts d'écrivailleur se sont immanquablement laissés aller, si bien que d'un texte simple on en arrive à une mer noire. Retaper en moins bien mes textes d'origine, c'est mon péché mignon . Désolé et encore merci.

Amitiés.
Dan



Je ne suis pas d'accord, je trouve ce texte très bien

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
391 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 2 nov à 02:59
Modifié:  2 nov à 03:01 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Merci encore Vinie, c'est vraiment gentil.

Amitiés.
Dan

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 227
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0373] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.