Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 717
Invisible : 0
Total : 717
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 11:53:27
Paris: 6 août 17:53:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Á Marcel... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
3 août
  Publié: 2 août à 11:42
Modifié:  3 août à 06:00 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Á Marcel...


*


Je priais en silence
Á mon Père défunt
Quand la céleste danse
Au Soleil a pris fin

Et le Ciel a rougi
Sur l'Horizon lointain
Tout habillant le gris
De mon Esprit chagrin

Mon Père aurait Cent Ans
Pour contempler le Monde
Et son bras Résistant
Y rejoindrait la Ronde

Mais le Ciel a rougi
Sur l'Heure d'un Matin
Comme un Cœur las qui git
Sur l'Envers du Destin

De Toi qui labourais
Sans répit notre Terre
Elle a pris dans ses traits
Ton Ciel et ses Mystères.



Léo Amigo - 02/08/20

* image perso

Après la bataille
mise en scène du poème de Victor Hugo




  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
23276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 août
  Publié: 2 août à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Une très belle photo accompagnant ce poème si touchant et bien écrit
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
3 août
  Publié: 2 août à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Une très belle photo accompagnant ce poème si touchant et bien écrit
Bises amicales ODE 31 - 17



Bonsoir Ode...
De circonstance, ce 02/08/20 !

Bises en retour
Léo

  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
3555 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 2 août à 15:09 Citer     Aller en bas de page

Salu, Léo...Content de te re-voir et surtout de lire cet écrit, un style à la fois maîtrisés et émouvant, La photo et les mots se confondent dans ce clair-obscur comme s'ils s'unissaient dans une même quête.
Le regard, le tien contemple le ciel et c'est ton père qui est là, dans ces cieux d'or et d'écarlate, vivante image. Présence immuable...
C'est très beau....et me touche pour diverses raisons.

Toutes mes amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
3 août
  Publié: 3 août à 02:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
Salu, Léo...Content de te re-voir et surtout de lire cet écrit, un style à la fois maîtrisés et émouvant, La photo et les mots se confondent dans ce clair-obscur comme s'ils s'unissaient dans une même quête.
Le regard, le tien contemple le ciel et c'est ton père qui est là, dans ces cieux d'or et d'écarlate, vivante image. Présence immuable...
C'est très beau....et me touche pour diverses raisons.

Toutes mes amitiés...
Riaga...



Salute Riaga...
Merci de ton retour sur cet écrit qui se voulait une pierre de mémoire, et ravi qu'il t'ait ému.
Mon oeil posé sur le couchant aux Sanguinaires est aussi pour moi une forme de.. renaissance !
Explique peut-être mes rares passages, mais la flamme brûle encore... en veilleuse merveilleuse...
Au plaisir
Amitiés
Léo
Á tous mes Ami(e)s ici présent(e)s...
Diu Vi Salvi Regina

  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
315 poèmes Liste
18375 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 août
  Publié: 3 août à 06:01 Citer     Aller en bas de page

Un bel hommage et la photo est superbe

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
4699 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 août
  Publié: Avant-hier à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Léo,

C'est une incantation salutaire, une prière instante et humble et je pense à C. Juliet:
" que tu te hâtes
ou que tu stagnes

pas un seul jour
tu n'oublies
ce vers quoi
conduit le chemin"

Bien à toi,

jlouis

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
15298 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 août
  Publié: Hier à 09:23 Citer     Aller en bas de page


Mais le Ciel a rougi
Sur l'Heure d'un Matin
Comme un Cœur las qui git
Sur l'Envers du Destin

De Toi qui labourais
Sans répit notre Terre
Elle a pris dans ses traits
Ton Ciel et ses Mystères.


Une belle promesse de retour que tu nous fais !
J'ai aimé lire ton hommage à ton père aimé , Léo. Merci pour la videoet la photo superbe aussi, comme tout l'ensemble.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 98
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0290] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.