Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 676
Invisible : 0
Total : 678
· SHElene · Avraham
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 11:40:58
Paris: 6 août 17:40:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Never, or...* Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 2 août à 05:31
Modifié:  2 août à 05:35 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

" Never explain, never complain.* " " Jamais d'explications, jamais de plaintes."

Je ne rentre pas ce poème dans la catégorie des éphémères, je le dédie à quelques personnes qui se reconnaitront et que je remercie au passage ! Clin d’œil !

Merci également à tous ceux qui viennent me lire régulièrement, avec ou sans commentaire, c'est toujours un plaisir.


Never, or...* Jamais, ou...


Vous l'avez bien compris... je rame,
Sur le cahier où est ma trame ?
Les mots ne veulent s'aligner
Et d'ici peu, je vais sécher ! *

Ah ! Tous ces devoirs de vacances,*
Où je n'ai plus de clairvoyance.
Moi qui aimait tant cette époque,
Avec ses thèmes un peu loufoques !

Pardonnez mon manque d'entrain,
De tout et tous, je suis très loin.
Je suis même loin de moi-même
Et là est tout autre dilemme.

Quelqu'un m'a dit... en poésie,
Tu peux tout dire, c'est permis !
Tes peurs, tes failles, tes faiblesses,
Sans que personne tu ne blesses.

A dire trop ce que l'on pense,
En donnant sa vraie apparence,
Certains nous prendraient pour des fous !
C'est un tort, car nous sommes... nous.

Ils n'ont pas l'âme des poètes
Et ne comprennent ce mal être.
Leurs contenances sont trompeuses,
A travers leurs mines rieuses...

Au fond, ils sont pareils à nous
Et ont aussi leurs coups de mou !
Leur art est de dissimuler,
Leurs émotions et les masquer.

Never explain, never complain *
Les mots ne serviront à rien.
Car à travers tous les soupirs,
Ils savent qu'il y a bien pire.

Tant pis, tant mieux, je ne sais pas ?
Qui est gagnant à ce jeu là ?
Je n'ai pas les cartes en main...
Pour moi, je ne changerai rien !


* Je vais sécher, expression familière, être sans idées.

* Devoirs de vacances, nom qu'il me plait de donner aux éphémères d'été ! Clin d’œil...

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
231 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
6 août
  Publié: 2 août à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mwr, beaucoup peuvent se reconnaître dans ton poème qui pourrait convenir à l'éphémère prochain.
Plaignons ceux qui n'ont la poésie en eux pour dominer les accidents de la vie!
Merci pour ce poème si profond,

m.

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
320 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 août
  Publié: 2 août à 07:44 Citer     Aller en bas de page

A dire trop ce que l'on pense,
En donnant sa vraie apparence,
Certains nous prendraient pour des fous !
C'est un tort, car nous sommes... nous.


BINGO Mawr! En plein dans le mille...












 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
23276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 août
  Publié: 2 août à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Nous sommes nous et toi tu es ma petite dame de coeur.
On ne joue pas, on se comprend.
Bisous MAWR
ODE 31 - 17
Tu dis que tu rames, mais tu atteindras la rive et tu trouveras les mots qu'il faut. Tu ne vas pas sécher, je pense que les mots sont là, prêts à jaillir.
Courage MAWR

  OM
Dacie Cet utilisateur est un membre privilège


Je voudrais oublier! Oublier d'oublier pour tout me rappeler
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
48 commentaires
Membre depuis
1er février
Dernière connexion
5 août
  Publié: 2 août à 16:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawringhe
Si je peux me permettre, ça pagaie plutôt excellemment pour quelqu’un qui rame.
J’aime beaucoup ce poème dans lequel je me retrouve… Merci Mawringhe
Laurent

  Laurent Lemarquand
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 2 août à 16:51
Modifié:  2 août à 23:00 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Lorsqu’elle ne confine pas au cynisme, la sincérité est une vertu essentielle… mais dans un monde idéal seulement. Autrement elle est souvent un handicap, car elle s’oppose aux hypocrisies de circonstance, celles des ‘’courtisans’’ qu’on ne peut empêcher de se développer par exemple dans les cercles restreints, les milieux délimités… Elle est parfois le catalyseur des plus justes révoltes. Mais, nous savons tous deux qu’à vouloir être trop sincère on peut passer auprès d’un certain auditoire pour un(e) emmerdeur(euse). J’aime beaucoup ton texte, il est franc et authentique comme son auteure. Prends soin de toi, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
617 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
4 août
  Publié: 3 août à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Une poésie qui démarre sur un ton léger mais dont la réflexion est profonde. Tu as raison Mawr, nous sommes...nous... Et ce n'est pas toujours facile... Notre sincérité peut facilement se retourner contre nous, on en fait vite les frais... . Certains pourraient aussi appuyer sur nos faiblesses, parfois pour mieux masquer les leurs. Ne leur laissons pas ce plaisir J'aime beaucoup la sincérité de ton poème. Lucie
P.S : Pour les 'devoirs de vacances', j'avoue, j'ai toujours été une rebelle !

 
doux18 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
4 août
  Publié: 3 août à 18:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Ils n'ont pas l'âme des poètes
Et ne comprennent ce mal être.
Leurs contenances sont trompeuses,
A travers leurs mines rieuses...

Au fond, ils sont pareils à nous
Et ont aussi leurs coups de mou !
Leur art est de dissimuler,
Leurs émotions et les masquer.



C'est très bien vu Mawr..! Ou comment se fabriquer des sourires de façade pour masquer un mal-être...

Voilà un beau poème, courageux et entier, qui dit ce qu'il a à dire sans détour ni chemin de traverse...


Pierre-Emmanuel

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: Avant-hier à 14:38
Modifié:  Avant-hier à 14:40 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à toutes et à tous

- monthery, c'est moi qui te remercie de ton passage et de ton commentaire. En fait, je n'ai pas voulu le passer dans les éphémères sur l'apparence et l'intéressant, tu le projettes, toi, dans "les mots nus". C'est cette façon de voir les choses si différemment qui me plait dans ces commentaires en échange ! Moralité... il est à cheval entre les deux !

- Franck, " droit au but " ! Ton com m'a fait sourire... J'espère que tout va bien pour toi ? Je te souhaite un bel été et... merci de ton passage ! Si tu joues à la pétanque, tu penseras à moi !

- Ma Petite Cigogne, merci mille fois ! Ton commentaire me touche et c'est bien vrai, nous nous comprenons ! Merci de tes encouragements. Ode

- Laurent, quel sympathique commentaire ! Je te remercie sincèrement et suis heureuse que tu ais aimé ce poème.

- Georges, ton commentaire va tout droit dans le sens de mes pensées et autant l'un que l'autre... nous savons ! Toutefois, j'ai le regret de t'annoncer cette nouvelle, à mon âge, personne ne me changera plus ! L'auditoire peut penser ce qu'il veut, je reste fidèle... à moi-même ! une emmerdeuse notoire, peu importe, je suis moi. Prends soin de toi et ne change rien non plus !

- Lucie, ton commentaire ne manque pas de profondeur non plus, mais tu as un sens très sûr de l’appréciation et du but d'un écrit ! Lucie, sors de ma tête, rebelle aux devoirs... qui plus est ! T'as pas honte !!! Merci de ta présence que j'apprécie toujours.

- Mon cher P.E, tu n'es pas sans me connaitre et c'est moi qui te remercie pour ce commentaire ! Je te souhaite un bel été et tout le meilleur
A très bientôt de tes nouvelles.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 155
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.