Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· Joker · Cio
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 06:44:52
Paris: 9 juil 12:44:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le long disain riait mais ne disait rien... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
6718 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 29 juin à 14:49 Citer     Aller en bas de page

La fenêtre fermentait derrière la tête, tombée des nuits
Qu'un silence étiolé affichait sur le visage du temps

Les vertèbres râlaient, en tissant des mouvements vains
De puits sans tain, que la main épuisait d'ailleurs

Avec la fermeté de l'univers oublié des sémaphores
La lumière se noue aux branches des vitres sales

Qu'une araignée a rangé dans la grange (à) fumée
Où les morts lavent les os des mots vifs et méfiants

Seuls dans la cour où trainent les pieds des poètes
Soupirant sous un saule trempé d'encre de rêves...

Je suis loin du cadre aboulique
Où se joue la scène amnésique
Du parleur qui va s'éteindre
En beauté, sans rien à craindre.

Et tout fait sans air
Qui avale en poussière
La vérité toute héritée
D'un peu d'éternité.

Deux rôles
De je...

Hubix.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
15247 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 29 juin à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Je suis loin du cadre aboulique
Où se joue la scène amnésique
Du parleur qui va s'éteindre
En beauté, sans rien à craindre.


Enfin, tout va mieux !


gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 30 juin à 02:36 Citer     Aller en bas de page

J'aime votre univers poétique

 
Dimitryet

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
27 mars 2019
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 1er juil à 08:58
Modifié:  1er juil à 08:59 par Dimitryet
Citer     Aller en bas de page

Cela m'a fait penser aux vertèbres de Leviathan. Entre eux l'air (Inspiration) ne passe pas (Dieu répond à Job comme ça). Comme la societé soudée comme ça en vision poétique.

 
AIMA Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
22 juin
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 4 juil à 11:18
Modifié:  4 juil à 11:20 par AIMA
Citer     Aller en bas de page

Magnifique , de la grâce et de l'élégance s'échappe de votre plume.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 115
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.