Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 62
· Andesine · Tychilios · Lafleurquirime
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 12:53:41
Paris: 2 juin 18:53:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: En cage libéré Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 22 mai à 16:53
Modifié:  22 mai à 16:54 par Lacase
Citer     Aller en bas de page




Déconfis mais délimités,
Nous sommes tous en conditionnelle.
Délivrés : oui.
Libérés : non !

Au passé antérieur
Nous étions imparfaits...
Le passé c’est le passé
Mais, à titre indicatif :
Nous vivons aujourd’hui,
Masqués et gantés,
Nos présents en conditionnelle.

Fasse le ciel que nous puissions !
Impératif pour le futur : garder nos distances.
Fasse le ciel que nous puissions !

Présents on participe
Et même si :
Nos plages sont dynamiques
Et nos parcs fermés ;
Nos amours idylliques
Et nos femmes masquées.

Quand irons-nous au bois
Ma pauvre Corona ?
Quand irons-nous au bois ?

La mine déconfite,
Les traits tirés,
Aujourd’hui comme hier,
Liberté surveillée,
Je repars travailler.

Délivré : oui.
Libéré : non !
En conditionnelle comme vous tous :
Déconfis mais délimité.




  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2719 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 23 mai à 01:20 Citer     Aller en bas de page

Oui, repartir dans un univers de crainte, la peur d’être pris pour cible, lamine notre quotidien ...

Un écrit rudement conscient de la situation !


Heureusement la poésie rode aussi, tu as su l’attraper et nous contaminer !

Un état des lieux cruellement réel


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9406 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 23 mai à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Hello,

Ma collègue disait hier que même son téléphone ne connaît pas le mot ''déconfiné'', il lui propose en lieu et place ''déconfiture''.
L'intelligence artificielle amène de l'eau à ton moulin, haha

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4075 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 23 mai à 02:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hervé,
c'est parfaitement bien écrit. Tu as su conjuguer le présent d'une situation qui est la nôtre avec un passé dépassé et un futur incertain.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 mai à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hervé, je rebondis (si j'ose dire) sur le futur incertain….Il n'y aura pas de nouveau monde pour demain. Les enjeux économiques primeront toujours, je ne me fais pas d'illusions.
Pour ton poème, j'avais un peu hésité, vu que rien que le mot déconfinement me sort pas les yeux…(déconfinement idem). Mais à la relecture, j'y ai vu autre chose...un jeu sur le terme...de déconfitures conjuguées sur tous les temps. A voir pour la délivrance, la vraie et la libération dans "un autrement" de vie...sans être pour autant otages ou prisonniers.

Amitiés...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 23 mai à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Et quand nous serons enfin libres, ce sera plus que parfait. Peut -être que ce sera sous condition.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
2678 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 23 mai à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Lacase,

Plus que "déconfis déconfiné", perso je vois en toi un excellent prof de français qui jongle avec les temps et les jeux de mots !

Ton poème est plein de réalité tout comme le com de Riaga !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
1412 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 24 mai à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Je vais réviser mes conjugaisons pour essayer de maîtriser le futur simple

  SHElene
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
269 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 26 mai à 07:00 Citer     Aller en bas de page

Bravo Lacase, un joli tour de force que ce texte, habilement subtilement conjugué pour nous "conter" le contexte à tous les temps. Oui "libéré délivré" comme dirait une célèbre reine alors restons et soyons positifs: vivement ce jour d'après…

PS: grâce à toi, je vais porter un autre regard sur mon Bescherelle (lol)!

Amitiés - Franck

















 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 153
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.