Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 44
· Jacques-Marie JAHEL · samamuse
13168 membres inscrits

Montréal: 1er juin 13:08:52
Paris: 1er juin 19:08:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Tigre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Kanth
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 28 mars à 09:50
Modifié:  28 mars à 14:17 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


Le Tigre


Les ombres des bambous lacèrent les sous-bois
Un souffle d’air se perd au fond de ces forêts
Ce n’est qu’une antilope qui s’approche et qui boit
Dans une frêle flaque qui bientôt disparait

Le gracile animal dresse un instant sa tête
Dont le port altier domine les buissons
La robe frémissante, en alerte, la bête
Epie les mouvements, s’inquiète du moindre son

Rassurée, si peut l’être cette fragile danseuse
Pour un très court instant pourtant, elle se détourne
Vers des pousses si vertes et tendres, délicieuses
Quand soudain, elle tressaille, indécise, le vent tourne

Il apporte en bouffées, toutes en fragrances chaudes
L’humus et la vanille, le jasmin, les asters
Mais derrière cet écran, une odeur acre rôde
Les effluves musqués du seigneur de ces terres

Un bond lourd et pourtant on jurerait qu’il vole
Au-dessus des fourrés pour tomber sur sa proie
L’antilope a compris, trop tard, elle s’affole
C’est fini, il s’abat sur elle et la broie

Dans les villages indiens qui bordent son royaume
On raconte qu’après, il se remet debout
La gueule ensanglantée, il redevient fantôme
Et ses rayures noires, les ombres des bambous


Gao T. Kanth

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22875 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 28 mars à 10:18 Citer     Aller en bas de page

Une bête magnifique qui disparait par la bêtise des hommes, la décrire dans son milieu naturel, c'est superbe, tu en as fait un bien joli poème.
Pauvre antilope, mais c'est la loi de la nature.
L'homme lui, ne tue que par le profit.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
1412 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 28 mars à 13:08 Citer     Aller en bas de page

Une belle description de cette scène de prédation, au camouflage de bambous.

  SHElene
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1273 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 28 mars à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue Gao T. Kanth !

Un poème descriptif, avec la poésie qu'il faut, pour nous faire partager cette scène en nature indienne.
Merci pour ce moment

Adria

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 29 mars à 05:57 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Le tigre est un chasseur pur et non tueur car son instinct n'est pas perverti, comme c'est le cas chez les humains.
Une relation ample et suggestive soutenue par de beaux vers.

Cordialement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18140 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 29 mars à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Magnifique texte sur le foudroyant jeu de la vie et de la mort

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1437 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 29 mars à 20:03 Citer     Aller en bas de page

Très belle écriture, le récit m'a emporté très loin.

 
Kanth
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 30 mars à 06:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, Ode 31-37, SHElene, Adria, Jean-Louis, Bestiole et Joey, pour vos aimables messages qui m'encouragent à explorer d'autres mondes lointains, d'autres histoires de vie et de mort.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
6688 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 7 avr à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème magnifié par l'élégance de mots et de sa précision...

Cela me fait penser à quelque documentaire animalier, qui montre la nature, entre beauté et cruauté...

Moi qui adorent, les chats, guépards, panthères, onces, lynx, jaguars, lions et tigres, je suis ravi parce ce que je viens de lire...

Une nouvelle ode à la nature, en quelque sorte...

Amitiés...

Hubix.

 
Kanth
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 8 avr à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Hubix pour votre sympathique commentaire.

Le tigre est aussi mon animal fétiche.

Amitiés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 343
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0564] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.