Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 24
· Ashimati · Jean-Louis
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 13:01:59
Paris: 21 mai 19:01:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Chauds, les marrons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 mars 2013 à 12:57 Citer     Aller en bas de page




Chauds, chauds, les marrons, qu’ils disent
Dans leur sabir pakistanais
De l’Opéra au Grand Palais
En grillant cette friandise

Moi je m’en paye un plein cornet
Leur peau je croque et leur chair fond
Comme de croustillants bonbons
Au goût de ballade en forêt

Ils brûlent dans mes doigts mignons
Je m’en sers comme un brasero
Dans un morceau de Figaro
Où l’on parle de Matignon

L’info ce n’est pas du jojo
Tout le monde se met des marrons
Les politiciens tournent en rond
La crise rend les gens barjos

Moi je les mange et c’est si bon
De s’envoyer quelques châtaignes
Ça réchauffe bien mieux que les beignes
Surtout quand il ne fait pas beau


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 26 mars 2013 à 13:17 Citer     Aller en bas de page



BLACKOUT - THE HΛCKER



.`•.¸.•´… ♪♪♪Aude Doideroe♪♪….
Même tes petites tranches de vie sont chaudes... Mignon tout plein et des descriptions très pertinentes et observatrices... (comme le coup du journal...)
Bon histoire de faire blabla, du côté de chez moi, il y a des vendeurs de marrons chauds... Mais ceci est à la vente uniquement en hivers. Pour les saisons plus clémentes,ils passent à la vente d'épis de mais... Soit grillés, soit cuits à l'eau... Bon, je dis ça comme ça... Dans un cadre culinaire, je préfère les épis de mais... Le reste tient ensuite de ma vie privée..
[☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]



HΛ - TIME HΛS CHNΛGED

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 26 mars 2013 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Je trouve ton texte bien pensé et il a une belle âme... J'aime la poésie qui s'en dégage et ce que tu y dis n'est pas faux...
Merci pour ce beau partage,
Amicalement,
Ludo.

  Ludothum.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 mars 2013 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

J'aime toujours ce concept de créer de la poésie sur des choses anodines, à partir de scènes que l'on connaît. Quand de surcroît, l'humour est de la partie, çà ne gâche rien.
Top,
Catherine

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 mars 2013 à 14:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de THE HΛCKER


BLACKOUT - THE HΛCKER



.`•.¸.•´… ♪♪♪Aude Doideroe♪♪….
Même tes petites tranches de vie sont chaudes... Mignon tout plein et des descriptions très pertinentes et observatrices... (comme le coup du journal...)
Bon histoire de faire blabla, du côté de chez moi, il y a des vendeurs de marrons chauds... Mais ceci est à la vente uniquement en hivers. Pour les saisons plus clémentes,ils passent à la vente d'épis de mais... Soit grillés, soit cuits à l'eau... Bon, je dis ça comme ça... Dans un cadre culinaire, je préfère les épis de mais... Le reste tient ensuite de ma vie privée..
[☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]



HΛ - TIME HΛS CHNΛGED



Ce sont les petits métiers de la rue ! A Barbes tu as les vendeurs de fausses montres Cartier, à la goutte d'Or les vendeurs de crack, à Saint Denis les vendeuses d'amour, à Trocadero les vendeurs de Tours Eiffel.
C'est ça Paris.

Citation de Ludothum
Je trouve ton texte bien pensé et il a une belle âme... J'aime la poésie qui s'en dégage et ce que tu y dis n'est pas faux...
Merci pour ce beau partage,
Amicalement,
Ludo.



Merci Ludothum !

Citation de Catwoman
J'aime toujours ce concept de créer de la poésie sur des choses anodines, à partir de scènes que l'on connaît. Quand de surcroît, l'humour est de la partie, çà ne gâche rien.
Top,
Catherine



Petit croquis parisien, poème sans prétention, merci Catherine

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
21615 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 mars 2013 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

AUDE, j'ai bien apprécié ton poème, ce petit goût de Paris que je ne connais pas. En ce qui concerne les marrons, moi je les aime " glacés " normal c'est à la Noël en hiver que l'on peut les apprécier. Quoique les marrons chauds ce n'est pas mauvais du tout et en ce moment on peut en déguster vu les températures......
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 26 mars 2013 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
AUDE, j'ai bien apprécié ton poème, ce petit goût de Paris que je ne connais pas. En ce qui concerne les marrons, moi je les aime " glacés " normal c'est à la Noël en hiver que l'on peut les apprécier. Quoique les marrons chauds ce n'est pas mauvais du tout et en ce moment on peut en déguster vu les températures......
Bises amicales ODE 31 - 17



Ici on grille les marrons dans un caddie de supermarché, sur un bon feu de fioul, ça parfume. Miam

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 mars 2013 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
J'aime cette petite merveille gourmande. J'aime cette insouciance volontaire et libératrice..
Une belle dégustation sous le coin d'un parapluie bleu ciel au milieu du gris..
C'est bon, j'en voudrai aussi une autre, chataîgne...



Merci, une châtaigne au Paprika c'est peut être bon ?
Signé : la Dinde aux Marrons

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 mars 2013 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Des instantanés saisis au vol et mis en mots. Belle idée.
Pour la dinde aux marrons un conseil : avant de la farcir, mets-y du rhum, c'est encore meilleur...

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 27 mars 2013 à 15:42
Modifié:  27 mars 2013 à 15:44 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de laversill
Des instantanés saisis au vol et mis en mots. Belle idée.
Pour la dinde aux marrons un conseil : avant de la farcir, mets-y du rhum, c'est encore meilleur...



C'est ce que je fais à chaque fois : un tit punch et ensuite direct au farcissage.
♪♪Merci Franky c'est bon, ♪♪ merci Franky c'est bon bon bon ♪♪

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 1er avr 2013 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Salut Aude
Mission réussie. J'ai le goût de manger des marrons. Sauf qu'à Montréal on n'en a pas et aussi c'est interdit la vente sur la rue. N'empêche j'essaierais bien des marrons chauds dans le sirop d'érable. En ce moment c'est le temps des sucres au Québec. Les adeptes se retrouvent à la cabane à sucre pour manger des produits de l'érable et aussi parfois prendre un coup (se soûler).

  Daniel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 2 avr 2013 à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de pirate24
Salut Aude
Mission réussie. J'ai le goût de manger des marrons. Sauf qu'à Montréal on n'en a pas et aussi c'est interdit la vente sur la rue. N'empêche j'essaierais bien des marrons chauds dans le sirop d'érable. En ce moment c'est le temps des sucres au Québec. Les adeptes se retrouvent à la cabane à sucre pour manger des produits de l'érable et aussi parfois prendre un coup (se soûler).



A Montréal il doit y avoir des charmes que je ne soupçonne pas. Ici à Paris il y a plein de curiosités : vendeurs de marrons chauds, musiciens dans le métro, mendiants, pickpockets, bref parfois on se croirait dans le Londres de Charles Dickens.
L'idée de boire un coup dans la cabane à sucre est tentante. Un jour j'irai là-bas !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
347 poèmes Liste
3597 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 6 déc 2013 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
comme ça ne fait pas très longtemps que je suis membre de ce site (super site soit dit en passant...) j'aime aller "fouiner" dans les écrits un peu plus anciens.
Je suis tombé sur tes "marrons" et j'ai pris beaucoup de plaisir à déguster ce texte.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 6 déc 2013 à 15:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonsoir Aude,
comme ça ne fait pas très longtemps que je suis membre de ce site (super site soit dit en passant...) j'aime aller "fouiner" dans les écrits un peu plus anciens.
Je suis tombé sur tes "marrons" et j'ai pris beaucoup de plaisir à déguster ce texte.
Amicalement
Pichardin



j'espère qu'il t'a réchauffé, il est de saison. Merci de ton passage

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3679
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0335] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.