Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 367
Invisible : 1
Total : 371
· Y.D · Terrafox · ode3117
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 11:35:04
Paris: 31 mars 17:35:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Vainqueur Barbare Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Kanth Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 26 mars à 22:20
Modifié:  27 mars à 07:31 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le Vainqueur Barbare


La belle suppliante tendait ses mains d’ivoire
Vers le Maître des Clans, le grand Roi des Sarmates
Qui toisait la captive du haut de sa victoire
Faisant claquer ses torques d’or sur sa peau mate

Il avait écrasé l’armée des infidèles
Dont les vaines armures gisaient, abandonnées
Tout au long de leur fuite vers cette citadelle
Cet ultime refuge, mais ils étaient cernés

L’orgueilleuse cité n’abritait plus alors
Que ces soldats battus, des enfants, des vieillards
Des femmes qui sortirent avec leurs bijoux d‘or
Espérant par ce geste apaiser les pillards

Quand la porte s’ouvrit dans les hauts remparts sombres
Une clameur jaillit des barbares abhorrés
À la vue de ces femmes qui marchaient comme des ombres
Portant des plats d’argent couverts d’anneaux dorés

Biches narguant la meute aux regards prédateurs
Elles s’étaient avancées, humbles et dignes, aussi fières
Que d’antiques vestales devant des gladiateurs
Elles chantaient en marchant, psalmodiant des prières

Sur sa chaise curule, assis devant sa tente
Lui dont le nom faisait trembler jusqu’à Byzance
Les regarda venir, de leur procession lente
Voulant sentir la peur qu’imposerait sa présence

L’escorte aux queues de loup flottant au bout des lances
Fit s’arrêter les femmes à dix pas de son trône
Alors l’une d’entre elles, hardiesse, élégance
Poussa les fers croisés, Reine des Amazones

Les gardes interdits n’osèrent la retenir
Les farouches guerriers aux longs colliers d’oreilles
Qui rasaient des cités, crucifiaient pour punir
Étaient soudain frappés d’une beauté sans pareille

La fille s’avança, elle ne portait pas d’or
Mais le cruel Khagan sentit brûler son cœur
La fière citadelle offrait son vrai trésor
Il sut, le Victorieux, qu’il n’était pas vainqueur


Gao T. Kanth

 
HF.TELLER

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
168 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 27 mars à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Très beau, très "hugolien". De très belles images.
HFT

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1073 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 27 mars à 09:24 Citer     Aller en bas de page

Un poème fort intéressant...

Bravo!



Rose-Amélie

  🌷
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4335 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 27 mars à 10:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Une belle et puissante composition où l'on voit que la femme guerrière n'a pas encore abdiquée. Poème trés évocateur.

Cordialement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 27 mars à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Kant et bienvenue sur LPDP

Un très beau texte qui " nous remonte " à la faiblesse de l'homme depuis la nuit des temps ! La femme... par qui " il " se perd !

Merci pour ce partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Kanth Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 28 mars à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, Mawringhe, Jean-Louis, Rose-Amélie et HF TELLER, d'avoir pris de votre temps pour m'écrire ces messages indulgents.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 73
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0361] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.