Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 420
Invisible : 0
Total : 423
· Cioran · Andesine · Lachésis (Moirae)
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 15:15:17
Paris: 29 mars 21:15:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Pq Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mémé Kaslabarak Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
22 mars
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 26 mars à 08:44
Modifié:  26 mars à 08:47 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

PQ

Par les temps qui courent
On sanglote dans son coude
On regrette les temps de liberté
A s’agglutiner par frénésie collective

Le déroulement machinal, soudain arrêté
Confinés dans son moelleux intérieur
Alors que dehors la nature s’éveille
Toute éberluée par ce calme inhabituel

Elle déploie ses vertes feuilles aux quatre coins
Du Canada à la Scandinavie jusqu’en Chine
D’un souffle nouveau de quiétude
Qui virevolte de branche en branche

Mais le règne végétal peut s’affoler
L’arbre cache souvent la forêt
Au cœur des foyers, c’est la déraison qui prime
Les troufignons n’ont plus l’âme en paix

Pris de panique, ils trépignent
Et se précipitent en rang d’oignons
Dévalisant les rayons des supermarchés
Dieu ! s’ils ne peuvent plus s’essuyer !

Alors on stocke, on caracole et on se bouscule
L’avenir s’obscurcit d’une peur tenace
Ça fout la chiasse la frousse !
Diable ! et si l’on arrivait au bout du rouleau ?










 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
2378 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 09:25
Modifié:  26 mars à 09:27 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mémé Kaslabarak et bienvenue sur LPDP !

Alors, ça, pour une coïncidence s'en est une ! Je n'en dis pas plus !!! RDV ce soir, mon quota ne me permet pas d'écrire avant !
Bien vu, même observation sur les rayons !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
1292 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Je te déroule un tapis rose à petites fleurs pour te souhaiter la bienvenue

  SHElene
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22485 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 10:53 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue Mémé kaslabarak c'est un peu du loufoque que tu nous fais, malgré le côté sérieux des choses, qu'est-ce que j'ai pu rire, ça fait du bien en ces temps difficiles, merci à toi.
En ce qui concerne le papier Q, je suis sûre que certains en mettent au congélateur et si ils en manquent, dans mon jardin, j'ai des feuilles d'orties.
Il y a de nombreuses années, une personne que je connaissais, avait fait le stock de sucre dans sa cave, il y a eu un gros orage et la pluie s'est infiltrée, la personne en question a eu les pieds sucrés en descendant.
Reviens vite nous offrir tes écrits
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16132 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
401 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Une situation bien observée et décrite avec humour, dans une poésie qui m'a fait sourire. Une belle entrée sur lpdp... Amicalement, Lucie

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
766 poèmes Liste
22311 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Une entrée en fanfare ! Chapeau, tu portes bien ton pseudo !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 96
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0362] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.