Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 706
Invisible : 0
Total : 710
· Hubix-Jeee · ode3117 · mido ben · Rose-Amélie
13155 membres inscrits

Montréal: 26 févr 11:12:02
Paris: 26 févr 17:12:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Vague À L’âme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
3730 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 févr à 00:33
Modifié:  17 févr à 00:21 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page



Le Vague À L’âme


Parce que - oui - en une unique fois
à la mer,
On est beaucoup, le vague à l’âme,
à fuir le port.
Sans même nager - parfois - chercher
à lui plaire,
Car certains dans ses plis viennent saluer
la mort...

Un autre y fera la planche toute une
vie :
« Il ne sait pas nager ! La noyade
est en route ! »
Les terriens terrifiés y verront
l’ennemi :
« Il n’aura jamais pied ! Regarde
trop la voûte ! »

Pourtant tout son corps flotte épousant le
courant :
Léger sur le sillage, trop lourd sur le
pavé.
La rive est dérisoire - Bien plus à chaque
instant !
La rive est réservoir de tout à s’en
priver !

La rive nous enfonce et dit nous
maintenir :
Porte tous les obscurs quand l’âme veut
un blanc !
Cache les étoiles sous ses sombres
soupirs...
Démontre sa colère en l’exil de
ses flancs !

Le flot, fort bienveillant, quand on lui fait
confiance,
Ô - lui - ne se fait l’hôte d’aucune âpre
vertu,
L’épaule vive soutenant sans
complaisance,
Les atours d’un récit qu’on jugerait trop
cru.

La marée humaine, elle, dans ses petits
souliers,
Vissée sur ses principes : Sauvetage
bateau.
Héroïne, sur la plage, si lourde de sa
bouée,
Ira à son secours dans son plus beau
canot :

Arrachera silence à cette âme sans
souhait...
Pour mieux la ramener à sa sublime
rive !
Récoltant - au passage - triomphe en son
succès :
Lauréate ! Faible flot ! Au final
qui dérive ?


 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
851 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 févr à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Brune Colombe,
Ai l'impression d'une éternité depuis ma dernière lecture d'une de vos poésies et pourtant des les premiers vers le sentiment de retrouver un connu, de sentir chez soi dans ces vers si musicaux ou l'art de l'ellipse teinte le propos et nous emmène dans une sublime contré poétique.
Amicalement
Philippe

  Ori
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 14 févr à 06:30 Citer     Aller en bas de page

Un départ sombre comme je les aime
Et une fin plus "ouverte", presque apaisante, ..., mais pas forcément plus enjouée
Cordialement

  -
mido ben

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16023 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 févr à 12:23 Citer     Aller en bas de page

tres beau texte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 févr à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Brune colombe. Âme… Vague… Mer… Mort… Survivre… Sombrer. Plus que des mots, des idées qui ‘émergent’ et se confondent dans un trouble agréable de l’esprit. Le rythme régulier hypnotique comme celui du ressac sans cesse recommencé ajoute à cette impression onirique. On termine cette poésie comme en sortant d’un rêve. Amicalement, Georges.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 112
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0416] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.