Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 148
Invisible : 0
Total : 150
· Fried · Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 9 déc 00:17:06
Paris: 9 déc 06:17:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Je vous aime Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 13:42 Citer     Aller en bas de page



Je vous aime en passant, comme on aime un voisin
Que l'on croise un matin en achetant son pain,
Où à peine un peu plus ; tel un ancien amant
Dont on prononcerait le prénom, tendrement.

Je vous aime un peu trop, juste un peu, point n'en faut,
Juste assez pour chercher dans mes textes les mots
Que j'ai écrits pour vous, que vous aviez aimés...
Qui venaient jusqu'à moi lorsque vous me baisiez.

Je vous aime toujours malgré notre rupture
Qui n'est plus à présent qu'une infime fissure.
Je la vis plutôt bien, vous ne me manquez pas
Sauf un peu, chaque nuit, quand je geins sous mes draps.

Je vous aime et j'aspire à trouver votre odeur
Dans les bras que j'enlace, et malgré la douleur
Que tous ces mal-aimants font subir à mon corps,
Je vous cherche toujours... et vous espère encore.

Je vous aime et je meurs de devoir le cacher,
Et de n'avoir jamais le droit de vous pleurer.
Quand on porte en secret les couleurs de son deuil
On dépose sa peine en entrant... sur le seuil.

Je vous aime et pourtant il me faudra revivre,
Cultiver mon sourire et sur ma peau de cuivre,
Gommer votre passage en tentant d'oublier
Ces mois et ces années où je vous ai aimé.




 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
738 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 13:53 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cet émouvant partage.

  🌷
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
11547 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 14:49 Citer     Aller en bas de page

Tout simplement splendide ... Je le mets de suite dans mes favoris !

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 26 août à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Il est salement beau celui-là

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rose-Amélie
Merci pour cet émouvant partage.


Je suis contente que tu aimes.


Citation de Maschoune
Tout simplement splendide ... Je le mets de suite dans mes favoris !


J'en suis flattée.


Citation de Aude Doiderose
Il est salement beau celui-là


C'est vrai, il était salement beau lui aussi.

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
212 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 16:06 Citer     Aller en bas de page

Difficile de rester de marbre, de rester insensible entre autres à ce passage:

"Je vous aime et j'aspire à trouver votre odeur
Dans les bras que j'enlace, et malgré la douleur
Que tous ces mal-aimants font subir à mon corps,
Je vous cherche toujours... et vous espère encore."

PS/ Magali, entre nous, vous ne devriez pas effacer vos textes les plus "perso"...





















 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 26 août à 16:15
Modifié:  26 août à 16:31 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Citation de Franck
Difficile de rester de marbre, de rester insensible entre autres à ce passage:

"Je vous aime et j'aspire à trouver votre odeur
Dans les bras que j'enlace, et malgré la douleur
Que tous ces mal-aimants font subir à mon corps,
Je vous cherche toujours... et vous espère encore."

PS/ Magali, entre nous, vous ne devriez pas effacer vos textes les plus "perso"...



Je suis heureuse que vous l'aimiez.
Les textes personnels sont les plus difficiles à assumer. J'éprouve parfois le besoin de les publier quelques heures, pas plus... C'est ce que je fais de mes journaux de nuit : je les publie lors de mes insomnies et les efface dans la foulée.
Merci de l'avoir remarqué.

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1005 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 27 août à 06:49 Citer     Aller en bas de page

J'adore tout simplement

  SHElene
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 27 août à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine !
J'ai bien aimé ton poème....
Juste un mot qui m'a un peu heurté, j'espère que tu ne t'offusqueras
pas et que tu me pardonneras...
C'est le mot "baisiez" : Je trouve qu'il est à double sens :
Soit il correspond au verbe baiser au sens de "embrasser"
dans ce cas j'aurais mis "bisiez" du verbe biser...
Soit il s'agit de "baisiez " dans le sens de "pénétration ?
Tel que tu l'as écrit on peut penser au 2....
je trouve qu'il dénote dans la beauté de ton poème...
Qu'en penses- tu ?
Bien amicalement -Naej-



  Carpe diem...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8815 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 27 août à 11:05 Citer     Aller en bas de page

je suis jaloux que les autres t'aiment plus que moi.

et puis ce sont tes mots qui sont ce que tu renvois de toi comme le miroir.

heureusement que nous sommes virtuels.
j'imagine ton agenda.
et +

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
3350 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 27 août à 11:11 Citer     Aller en bas de page

Superbe dans l'"Intime" (j'ai bp de mal dans ce registre ms force est de dire que tu y excelles)...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 27 août à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de SHElene
J'adore tout simplement


Merci SHElene

Citation de Naej
Bonjour Adamantine !
J'ai bien aimé ton poème....
Juste un mot qui m'a un peu heurté, j'espère que tu ne t'offusqueras
pas et que tu me pardonneras...
C'est le mot "baisiez" : Je trouve qu'il est à double sens :
Soit il correspond au verbe baiser au sens de "embrasser"
dans ce cas j'aurais mis "bisiez" du verbe biser...
Soit il s'agit de "baisiez " dans le sens de "pénétration ?
Tel que tu l'as écrit on peut penser au 2....
je trouve qu'il dénote dans la beauté de ton poème...
Qu'en penses- tu ?
Bien amicalement -Naej-


Ce mot dénote en effet mais j'aime les mots qui heurtent ; ils me définissent bien. Je suis une femme plutôt gentille mais... ce "mais" me définit pas mal. Tu as bien aimé mon poème mais...
C'est donc qu'il correspond parfaitement à ce que j'ai voulu écrire
Je dois te remercier parce que tu oses dire ce qui te gène dans ce poème et c'est cela qui fait progresser.

Merci

Citation de samamuse
je suis jaloux que les autres t'aiment plus que moi.

et puis ce sont tes mots qui sont ce que tu renvois de toi comme le miroir.

heureusement que nous sommes virtuels.
j'imagine ton agenda.
et +



J'en suis triste parce que la jalousie provoque du ressentiment. Je m'en voudrais.
Merci de ton passage sous mes mots.

Citation de RiagalenArtem
Superbe dans l'"Intime" (j'ai bp de mal dans ce registre ms force est de dire que tu y excelles)...



Il y a de l'intime dans tous mes textes... et beaucoup d'inventions aussi. Je ne suis pas tout ce que j'écris et je n'écris pas tout ce que je suis.

 
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
3408 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 28 août à 01:55 Citer     Aller en bas de page



C'est beau,
Merci Magali pour ce plaisir

 
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
776 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 28 août à 04:49 Citer     Aller en bas de page


Dans ce genre de poème ce n'est plus l'encre (vraie ou numérique) qui écrit les mots, c'est ce "quelque chose" de profond en nous, qui a nécessité de sortir même s'il dévoile quelque intimité.
A la fois, beau, fort, douloureux et nécessaire.

Citation de Naej
... Juste un mot qui m'a un peu heurté, j'espère que tu ne t'offusqueras pas et que tu me pardonneras... C'est le mot "baisiez" ...


Sur un précédent poème j'avais eu la même réflexion sur une formulation identique mais, à la réflexion, l'argumentation d'Adamantine est juste.


Adria

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1536 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 29 août à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Magali, pour ce texte en partage. bises.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8815 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 2 sept à 03:49 Citer     Aller en bas de page

A DAME HANTE "IN".
- tu vas aller en alsace ? bestiole y sera.
- moi ce qui me fait peur, c'est la marche à entrevoir.
- je vous aime toutes et tous, le voyage en train devrait être long. et fatigant, mais quand on aime.
- depuis que je me test tous les jours pour mon diabète, je me soumet à des censures, que je n'arrive pas encore à accepter.
(la bière, les pâtisseries, les charcuteries, et les regards dévorants) je vous aime derrière une vitrine.

Je vous aime et pourtant il me faudra revivre,
Cultiver mon sourire et sur envies de cuivre,
Gommer votre passage en tentant d'oublier
Ces mois et ces années où je vous ai aimé.

mon cuivre serait plutôt laiton, ou maillechort de par sa blancheur.
SAM et vite, oui ?

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 2 sept à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Lilania, Adria, Jean-Claude, Samamuse : merci pour ces mots laissés sous mon poème.
Des

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22024 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 12 nov à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Jean Ferrat a chanté ce "Je vous aime" magifiquement et toi, par ces mots c'est une petite merveille.
J'imagine et ainsi je le vis moi aussi.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 443
Réponses: 17
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0915] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.