Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 740
Invisible : 0
Total : 742
· Allantvers · ori
13145 membres inscrits

Montréal: 23 févr 15:51:42
Paris: 23 févr 21:51:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mystères Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 12 déc 2019 à 15:11
Modifié:  12 déc 2019 à 17:42 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page



J'y pense et puis j'y suis bien que je n'y sois guère,
de ces "Pas de ce Monde", j'ai rejoint la bannière,
retranché dans mes combles, je ne suis qu'un mystère,
un diamant solitaire ?...


Fascinantes lueurs en un point suspendu
que je fixe des heures comme un fou éperdu,
de tout ce qui se dit et qui ne se dit pas,
je choisis le silence, un geste suffira,
de mes doigts transparents, je traque l'Inaperçu,
il recèle des trésors, des merveilles inconnues.

J'efface et je retranche, j'additionne et soustrais,
solutions et problèmes demeurent un secret,
à qui cherche à savoir, la réponse s'évanouit
dans le glacis brûlant d'humeurs en dents de scie,
sur les toits de l'oubli des châteaux évanouis.

J'ai survolé des ciels de toutes les couleurs,
épousé les sommets, frôlé les plaines en fleurs ;
ce que mes yeux ont vu est scellé dans le marbre
d'un palace de glace dévoré par les flammes,
pas de drame, pas de larmes, il est resté intact
sur un lac égaré au milieu de nulle part.

Je suis la plaie, la peste, je suis le baume au coeur
de toutes les faiblesses et de cette candeur
qui n'appartient qu'aux anges déguisé en démons,
ils ne sont pas mauvais mais hantent les maisons
où règne la raison des règles établies,
y semant le désordre et des brins de folie.

"Je pense donc je suis ?" Personne ne sait où,
invisible sur le drap de lin crépusculaire
qui dévoile un sentier où je vais à l'envers,
traçant sur le vélin des mes imaginaires
le début sans la fin, le mirage sans le rêve,
affamé d'absolu aux subtils parfums,
comme un amour défunt vous prenant par la main...




Riagal - le 12 décembre 2019 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11847 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 déc 2019 à 02:11 Citer     Aller en bas de page

Alors comment dire ... à la 1ère lecture, beaucoup de choses me parlent...

Donc j'y reviendrai, je prendrai le temps de te lire et d'apprécier tes mots à leur juste valeur.

Merci à toi !

  ISABELLE
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
4102 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
19 février
  Publié: 13 déc 2019 à 02:30 Citer     Aller en bas de page

Héhé , des images très belles et très fortes , j'aime te lire Ria

Lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1852 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
20 février
  Publié: 13 déc 2019 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Je le lis comme un bilan avec le vrai le faux qui s'interfèrent, pour finalement choisir sa propre certitude en recherchant la protection du silence, voilà mon ressenti,
j'aime beaucoup
bien sur c'est un texte qui mérite beaucoup plus de développement
Amitiés

  Critiques acceptées
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
5153 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 déc 2019 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Tu as bien fait de venir comme tu es frérot des mots.

Waouh... ta dernière strophe, elle "déchire grave" et m'a sérieusement décoiffé. Mais c'est le vent de l'esprit... de ce qui se transforme à l'ombre de nos vies, quelquefois dans le silence de nos mots. Tends la main !!! Oui.

Merci Riaga ! Merci !!!

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16017 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 déc 2019 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

tres beau poeme

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
8999 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
23 février
  Publié: 15 déc 2019 à 01:19 Citer     Aller en bas de page

Hello brother,

Ha ben, tu es modeste, tu es un diamant solitaire ? Hahahaha. Je me moque, hein.

J'aime particulièrement ce texte.
Ta présence entre deux mondes, deux sens, le haut et le bas, est pleine de subtilités. Des hauts et des bas (les miens sont faits de tissus, ces dessous sont moins chics - tu comprendras la référence) qui te font si vivants, finalement.

Kisses mon CapuSaint,
Catherine

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2642 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 février
  Publié: 15 déc 2019 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

Ah oui un petit bilan (pas mal ça) à force de te lire, nous sommes emportés par tes flots d’états d’être ! Celui du monde aussi (surtout).
Et puis le plaisir d’imaginer des tas de trucs, car un raz-de-marée de maux, d’incompréhensions, désolations, d’amour aussi (heureusement) ah ce monde ce monde est effroyable !
Mais si plaisant à lire à ta manière


À très bientôt cher ami aux envolées titanesques


marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1206 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
23 février
  Publié: 15 déc 2019 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

On dit que le diamant raye le verre... le tien sublime tes vers! L'introspection est riche et les images sont belles.
Merci pour ces mots Riaga.

  SHElene
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22270 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 février
  Publié: 15 déc 2019 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Un concentré de pensées qui me déstabilisent, je ne sais pas très bien dans cet écrit où tu te trouves, c'est vrai, tout est secret, tout est mystère, mais quand tu parles de baume, c'est ce que tu apportes à nous tes amis poètes quand nous sommes en détresse.
Toi tu nous prends par la main et je sais que ton cœur est un refuge pour tes amis.
Bisous RIAGA
CIGOGNE

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 334
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0641] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.