Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 228
Invisible : 0
Total : 232
· Tychilios · Nomis · monthery · roudoudoune92
13127 membres inscrits

Montréal: 19 févr 14:54:09
Paris: 19 févr 20:54:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un pas de trop Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
fée de blé


La beauté est là où y s'y attend le moins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
163 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
15 février
  Publié: 22 nov 2019 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Tu tournais autour de moi encore et encore
Comme une ballerine en transe
Tu me disais, regarde-moi maman
Comme je danse bien, comme je saute haut

Mais tes chaussons trop près de l'impatience
Ont fait chauffer mes semelles
La fumée a envahi mes yeux
Et ma voix est sortie comme un tonnerre

Tu es restée là, muette, immobile
Me regardant comme une inconnue
Tu es partie entre quatre murs
Me laissant éteindre le feu de paille

La honte, comme une vague
A envahi mon corps à a vif
Je te voyais du coin de l'oeil
Serrer très fort ta peluche

J'ai pris le masque noir
Qui nous a fait si peur
Je l'ai noyé à l'eau
De mes larmes soudaines

J'ai soufflé bien fort
Dans notre bulle toute molle
Pour lui rendre sa légèreté
Et me faire pardonner


  Fée de blé
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
819 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
19 février
  Publié: 22 nov 2019 à 18:30 Citer     Aller en bas de page

Jolie, tendre et émotionnelle.
Amicalement
Philippe

  Ori
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
344 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
19 février
  Publié: 23 nov 2019 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

Quelle maman n'a jamais connu ça ?
J'aime beaucoup ta poésie, merci


MariePaule

  MariePaule
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
310 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
19 février
  Publié: 23 nov 2019 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Une poésie tendre et forte en émotion. Toutes les mamans connaissent certainement ces petits moments d'impatience, qui laissent vite place au regret et à la culpabilité, ce qui ne les empêche pas d'être des mamans très aimante. C'est ce que montrent avec justesse les derniers vers. A bientôt, Lucie.

 
Post Scriptum
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
33 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2019
Dernière connexion
8 février
  Publié: 24 nov 2019 à 00:30 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce poème.
Maman n'est pas un "métier" aisé et il n'y a que l'école de la vie avec ses erreurs et ses rattrapages pour le leur enseigner.
Merci pour le partage

 
fée de blé


La beauté est là où y s'y attend le moins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
163 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
15 février
  Publié: 25 nov 2019 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup à tous, être mère vient avec son lot d'impatience, une grosse voix qui demande gauchement un répit

  Fée de blé
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1251 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
15 février
  Publié: 25 nov 2019 à 06:46 Citer     Aller en bas de page

Un texte empreint de tendresse, merci à toi

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 237
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0399] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.