Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 449
Invisible : 0
Total : 451
· Akim · Poésidon
13169 membres inscrits

Montréal: 14 déc 19:07:36
Paris: 15 déc 01:07:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Alzheimer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 7 nov à 05:14
Modifié:  10 nov à 01:24 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Alzheimer, ce n’est pas, une vraie maladie.
C’est un vieillissement, de certaines liaisons.
Synapses, n’aiment pas, médicaments trop pris.
Effets désobligeants, deviennent des poisons.

Ruptures progressives, neurones isolés.
Manques de connexions, et oublis des savoirs.
Craintes effectives, finales désolées,
Pour des réflexions, qui deviennent « trous noirs ».

Il existe pourtant, des possibilités,
De réduire l’inconfort, sans pouvoir réparer,
Par des médicaments, ces oublis constatés.

Les victimes changent, sans s’en rendre compte.
Leur dire, serait un tort, de culpabilités.
Qui parfois dérange, sans créer des « contes ».

Le concept d’Alzheimer, est un isolement,
Les relations en meurent, très progressivement.

5691-16 (07-11-19)

Là j’ai oublié
Un souvenir pour toujours
Tant pis, c’est pour ça.

 
fée de blé


La beauté est là où y s'y attend le moins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
27 février
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 7 nov à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Oui l'alzheimer c'est tout ça, c'est aussi triste pour ceux qui en souffrent et qui sont conscient de leur perte cognitive qui s'agrandit de jour en jour et pour ceux qui leur sont proches pour qui il devient difficile de communiquer par les chemins de la raison. Ne reste que l'amour , les gestes pour les rejoindre, mais ça, ça ne se perd jamais dans leur mémoire!

  Fée de blé
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 7 nov à 05:49 Citer     Aller en bas de page

- je vais tous les mercredi et vendredi après midi en ehpad voir mon épouse, et offrir aux abandonnés une présence de l'extérieur. depuis quelques temps plus de 2 heures deviennent pour elles des contraintes, dans des vécus d'abus dérégulant son nouvel univers. elle a besoin de ma souriante présence. et non de mes ennuis qui créent en elles plein de confusions.
- elle est heureuse de son isolement, elle ne constate pas ses évolutions et donc n'en souffre pas, elle n'arrive pas à comprendre certaines remarques des résidents qui se sentent disparus, ou des incompréhensions télévisées.
- pensez à jouer aux dominos avec eux, c'est une excellente thérapie pour retarder les enfermements dans leurs replis dans leurs mondes, à condition de beaucoup les aider, sans porter de jugements de valeurs ou de constats d'erreurs.
- je crois pouvoir partager avec vous sur les acceptations d'évolutions. moi aussi il m'arrive de pleurer d'impuissance. mais pas devant elle.
- à bientôt, osez vos questions, je serais heureux d'y répondre, et cela me fera progresser.

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
742 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 8 nov à 09:43 Citer     Aller en bas de page

...

Amitiés

Rose-Amélie

  🌷
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 9 nov à 05:06 Citer     Aller en bas de page

à oui, merci Rose-Amélie
écris-moi souvent pour m'éviter d'en être atteint.
bisou. (c'est comment en canadien ?)

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 9 nov à 13:22 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème touchant.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 11 nov à 04:28 Citer     Aller en bas de page

merci ADAMANTINE,
C'est un poème touchant.
malgré les insistances de MUSE,
SAM a voulu SAMUSER.

c'est impôt aime tous champs.
ou alors,
c'est teint pot, aime toux chants.

ce que j'ai de la chance de vivre avec elle,
me fait penser à une promesse le jour de mon mariage,
"pour le meilleur et pour le pire"
j'ai construit en râlant et en appréciant,
maintenant je suis en fondu enchainé
les traits grossiers s'estompent
je pourrais faire une suite à ces quelques lignes
hélas personne ne les lirait
alors
MUSE attend vos curiosités

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1536 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 15 nov à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Merci du partage Samamuse. A bientôt !

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 18 nov à 06:44 Citer     Aller en bas de page

- j'aurai préféré des formulations de curiosités.
pour aider les observations, les accompagnements, les acceptations d'inévitables.
- c'est peut-être beaucoup demander ou attendre.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8837 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 23 nov à 03:46 Citer     Aller en bas de page

- les inconforts actuels que je vis avec mon épouse, qui elle vit dans un autre monde en ehpad (cantou)
sont sa lassitude à subir ces agressions que vivent les non protégés.
- ses isolements de protections, pour ne pas avoir entendre les constats des prétendus bien portant.
elle a besoin de présences relativement courtes, les dominos sont pour elle une forme d'entretien des ses circulations neuroniques, tant que les synapses tiennent le coup.
à bientôt de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 178
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0618] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.